Moi & Gilmore Girls (sans spoiler)

gilmore-girls-revival

J’ai un peu hésité avant de commencer à écrire cet article sur Gilmore Girls. Car cela casse un peu mon thème 100% Noël, et parce que je n’ai pas grand chose à vous dire en fait, vu que je ne vais pas spoiler les nouveaux épisodes de la série. Mais, alors, pourquoi publier ce billet ? Revenons un peu en arrière… je vais vous expliquer.

C’est en septembre 2002 que j’ai découvert Gilmore Girls, lors de la première diffusion de la série en France, le samedi après-midi sur France 2. Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’avais vu la bande-annonce par hasard, quelques semaines plus tôt. Cela m’avait donné envie, j’en avais discuté avec une copine et j’avais donc enregistré l’épisode pilote sur une cassette vidéo pour le voir le lendemain avec ma pote. Il ne m’a pas fallu plus d’un épisode pour tomber amoureuse des Gilmore Girls et de Stars Hollow.

Les semaines ont passé, les mois se sont enchaînés, et je sautais de joie à chaque fois que France 2 faisait l’effort de diffuser Gilmore Girls. Je parle d’ « effort » car la diffusion a été plus qu’anarchique, tant et si bien que j’ai fini la série en la regardant sur le net, dès que j’en ai eu l’occasion.

Durant sept saisons, j’ai été happée par cette série familiale un peu dramatique mais surtout feel good. J’ai adoré, au fil des années, voir et revoir ses épisodes (même ceux de la saison 7), en français – puis en anglais avec sous-titres français – puis en anglais sans aucun sous-titres. Parce que j’adore ses personnages, parce j’adore les relations entre les personnages, parce que j’aime aussi ses personnages secondaires voires tertiaires emblématiques, parce que j’adore la ville de Stars Hollow, parce que Gilmore Girls, c’est vraiment une série particulière (de part son atmosphère, son rythme, ses dialogues, ses références culturelles…). Ce n’est pas pour rien que je vous ai parlé de GG dans les jours qui ont suivis l’ouverture de ce blog !

Vous imaginez donc mon plaisir quand j’ai appris que, oui, c’était officiel, Netflix allait produire et diffuser une extension de l’histoire des Gilmore Girls. J’ai suivi mois après mois les annonces sur le casting (quasiment tout le monde est de retour ! ), sur le format (quatre épisodes de 90 minutes, centrés sur une saison lors d’une année charnière des Gilmore Girls – de nos jours), sur sa date de diffusion.

Ce matin, comme prévu depuis des mois, j’ai réglé mon réveil – non pas pour aller au travail, mais pour regarder au plus vite ces quatres épisodes de Gilmore Girls : A Year in the Life. J’avais hésité longtemps, mais non, je ne pouvais pas faire durer le plaisir, voir un épisode par jour ou autre. Je voulais savoir ce qu’il était advenu de Lorelai et Rory, d’Emily et Paris aussi, si #TeamJess serait de la partie ou pas…

Je le répète, je ne spoilerai rien dans cet article. Je veux juste partager avec vous ce que je ressens. Parce que aujourd’hui est finalement un jour charnière dans ma vie à moi aussi, après avoir vu ces épisodes du revival.

Ces quatres épisodes ont été émotionnellement intenses. Moi qui pleurais déjà en regardant le trailer, j’ai versé de très nombreuses larmes, et à chaque épisode, par tristesse, par joie, par nostalgie… J’ai aussi beaucoup souri, ri à gorge déployée à de nombreuses reprises. Pendant six heures. Et maintenant, je me sens toujours aussi émue, j’ai encore les larmes aux yeux, j’ai encore des répliques de fou dans ma tête, je rafraîchis encore le flux Twitter des hashtags que j’ai utilisés toute la journée ! Je n’arrive pas à penser à autre chose. Je n’arrive pas à passer à autre chose. Je ne suis pas triste (alors que je le pourrais, c’est la fin, la vraie ! ), je ne suis pas déçue – au contraire, même si tout ne s’est pas déroulé comme je l’espérais. Je pense que j’attends juste de digérer tout cela, en comptant les jours/semaines qui me séparent d’un autre visionnage intensif de ces quatre épisodes, pour les revoir et ne jamais dire « au revoir » aux Gilmore Girls.

.

Ce blog n’a jamais été vocation à être un journal intime (même si je m’y livre par-ci par-là), aussi j’ai envie de finir sur ces conseils :

– si vous ne connaissez pas encore Gilmore Girls, lancez-vous !

– si vous connaissez la série et n’avez pas encore vu ces quatres épisodes, vous attendez quoi ? 🙂

– et si, comme moi, vous vous sentez un peu perdus maintenant que c’est fini… Courage, on va passer le cap et pouvoir recommencer à revoir toutes les saisons, y compris ces quatre-là, très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Save

Save

Save

Par Cyrielle - rédactrice de Apologie d'une Shopping-Addicte - fan de produits de beauté, de son chat Disney, de thés, de lecture et de séries TV.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager ainsi qu'à le commenter !

2 réflexions au sujet de « Moi & Gilmore Girls (sans spoiler) »

  1. Aurore

    Je vais partie de la troisième catégorie, heureusement je n’ai pas fini mon revisionnage des 7 saisons, il me reste la 6 et 7, pour me consoler !

    Répondre
  2. Ping : Moi et les séries TV, bilan du 4ème trimestre 2016 - Apologie d'une Shopping-addicte

Laisser un commentaire