City Guide # 3 : Trois jours à Amsterdam – infos pratiques

amsterdam maisons

Avec le retour (approximatif) des beaux jours, j’ai envie de vous parler de mon city trip de l’an dernier : Amsterdam. J’y avais passé plusieurs jours en juin pour une conférence, et j’avais prolongé un peu mon séjour pour visiter cette belle ville et m’imprégner de son atmosphère. J’avais adoré cette escapade, mon seul regret étant que la saison des champs de tulipes était finie…

Les bulbes ramenés à ma maman sont maintenant en fleur, je me décide donc à vous parler d’Amsterdam aujourd’hui ! Il me semble qu’il vaut mieux visiter cette ville en avril ou en mai, pour ses fleurs (les champs sont facilement accessibles par train ou par bus), mais aussi parce que j’ai eu le malheur de passer une demi-journée à Amsterdam alors qu’il pleuvait… et j’ai tout de suite ressenti un semblant de déprime devant tant de gris… C’est dommage car, sans cela, je me verrai bien y vivre…

tulipes

On commence donc avec les infos pratiques.

Pour rappel, je n’ai passé que quelques jours à Amsterdam, mes adresses sont donc plutôt touristiques… Disons que c’est un condensé des infos que j’ai pu glâner dans Le Routard ainsi que sur les blogs que j’ai compulsés avant mon départ.

amsterdam centraal station

Je suis partie pour Amsterdam par avion, j’ai atterri à l’aéroport Schiphol. Au sous-sol de l’aéroport se trouvent des liaisons ferrées qui nous permettent de prendre le train jusqu’au centre-ville d’Amsterdam pour quelques euros (on peut acheter son billet à la machine). J’ai pris un train direct pour la gare centrale d’Amsterdam : Amsterdam Centraal, qui se trouve au nord de la ville (mais au sud du fleuve IJ).

Les panneaux et les annonces des trains sont en plusieurs langues, je vous conseille de bien écouter et de bien tout lire si votre anglais est rouillé : le bon train n’est pas forcément le premier à s’arrêter sur votre quai ! D’ailleurs, en règle générale, les personnes que vous allez rencontrer (dans les musées, les restaurants…) parlent un excellent anglais, vous aurez un menu en anglais au restaurant… Il arrive cependant de tomber sur un caissier qui vous parle en hollandais, il suffira juste de sourire et de lire le montant indiqué à la caisse pour savoir combien vous lui devez ! Personnellement, quand je voyage, j’essaie toujours de dire “bonjour, s’il vous plait, merci, au revoir” dans la langue du pays, ce petit effort est toujours apprécié par les locaux !

Au passage, en parlant d’argent, l’euro est bien évidemment de la partie. Vérifiez cependant les frais appliqués par votre banque pour les retraits à l’étranger, ou les achats par carte à l’étranger. Personnellement, j’ai retiré un gros montant d’un coup, histoire de ne pas non plus me prendre la tête avec certains endroits qui n’acceptent pas les cartes Visa ou Maestro… J’avais réservé mes hôtels via Booking, j’ai été débitée directement ce qui m’a permis de ne pas payer de frais de change (et de gagner du cashback au passage). Niveau budget à prévoir, c’est un peu comme en France, sauf que le prix de l’hébergement et des musées est un peu abusé… Pensez à laisser, en plus, 10% de pourboire au resto !

amsterdam canal

Amsterdam étant une ville à taille humaine, on peut s’y déplacer à pied très facilement – même avec des bagages. Prenez juste de bonnes chaussures et n’hésitez pas à vous éloigner un peu de l’hyper-centre pour vous loger. Vous gagnerez en confort et en budget. J’ai testé trois hébergements à Amsterdam, tous très différents :

1) l’Hotel WestCord Art est un trois / quatre étoiles un peu excentré (il se situe à Westerpark, j’ai pris un bus depuis la gare pour y aller – 20 minutes, 2 euros environ). L’hôtel est plutôt cher (126 euros pour une nuit, de samedi à dimanche – sans le petit-dejeuner), mais c’est spacieux, moderne et confortable. J’y ai été surclassée et j’ai adoré le lit king size, ma salle de bain avec une grande douche ET une baignoire, ainsi que la machine Nespresso…

2) l’Hotel De Westertoren est situé sur Raadhuisstraat, c’est un petit hôtel de famille, avec seulement une étoile, mais on s’y sent bien. Pour 250 euros pour quatre nuits, j’avais une mini-chambre au dernier étage avec un lit double, une cabine de douche et un mini-frigo (bien pratique). Les toilettes (toujours propres) se trouvaient sur le pallier. Le petit-dejeuner était inclus et servi sur un plateau, en chambre, vers 8h du matin. Attention à ne pas vous surcharger de valises, il n’y a pas d’ascenseur et les escaliers font peur même aux sportifs !

3) l’Hotel de Mallemoolen est à éviter à tout prix (130 euros pour 2 nuits – petit déjeuner inclus). Il se situe en plein Quartier rouge, ce qui est bien pratique… mais cela se ressent sur la clientèle de jeunes adultes venant faire la fête. Ma chambre simple faisait dans les 6m² et devait être en l’état… des années 80. Je me sentais en prison dedans, avec une petite fenêtre située en hauteur. Les toilettes communes sont propres, mais exigües. Je n’ai pas osé affronter la cabine de douche, j’ai préféré faire une toilette de chat dans le lavabo de ma chambre… A noter qu’il n’y a pas d’internet et que l’alarme incendie s’est déclenchée une nuit, vu que l’on peut fumer dedans (et pas que des cigarettes, vu l’odeur…). Bref, à éviter !

Un petit mot sur l’alimentation. Aux Pays-Bas, le petit-dejeuner est copieux, le déjeuner (vers 11h30-12h) est minimaliste et le diner se prend super tôt (18h-19h) et peut être gargantuesque. On peut très bien manger sur le pouce entre midi et deux, c’est frais et gouteux. Pour le repas du soir, vu que c’était l’été, je me contentais généralement d’une salade et de tranches de gouda, achetés au supermarché du coin, Albert Heijn.

Mais vous me connaissez, j’ai testé plein d’endroits sympa où manger à Amsterdam, je vous dirai tout plus tard car cet article sur mes infos pratiques de voyage se fait long… !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur « City Guide # 3 : Trois jours à Amsterdam – infos pratiques »

Laisser un commentaire