Ciné Club # 23 : Noëlle et Au secours je suis dans un film de Noël !

Pour commencer, je vous souhaite un : Joyeux Noël ! Quelle que soit la manière dont vous avez célébré les fêtes, j’espère que tout s’est passé pour le mieux pour vous, et que vous avez encore des étoiles dans les yeux et un sourire “jusque là” par la simple présence de vos proches à vos côtés en ces temps magiques.

Mon cadeau, pour vous, c’est un Ciné Club un peu particulier. D’habitude, je vous parle du meilleur comme du pire, mais j’ai gardé deux petits bijoux de téléfilms de Noël… pour que vous puissiez continuer à profiter de la magie aujourd’hui… Il s’agit de Noëlle et de Au secours je suis dans un film de Noël ! , deux téléfilms de Noël qui n’ont aucun rapport, si ce n’est qu’ils m’ont fait rêver ces dernières semaines !

au secours je suis dans un film de noel

Une fois n’est pas coutume, on commence avec Au secours je suis dans un film de Noël ! (A Christmas Movie Christmas), une production américaine de cette année (2019) qui m’a fait sourire et rire aux éclats !

C’est l’histoire de Eve et Lacy, deux soeurs qui s’entendent bien même si elles sont bien différentes. Eve est une rêveuse qui adore les téléfilms de Noël et aimerait vivre la vie parfaite de ses héroïnes préférées, Lacy est bien plus terre-à-terre et a du mal à s’ouvrir aux autres. Le soir du réveillon, alors que tout a encore mal tourné pour elles, elles croisent un homme déguisé en Père Noël et chacune lui confie son rêve le plus cher. Celui d’Eve est de vivre un Noël comme dans les films de Noël… alors quelle surprise pour elles deux quand elles se réveillent ensemble… dans un film de Noël !

Disons-le tout de suite : oui, il y a de la romance dans ce téléfilm de Noël, mais je ne le classerai pas dans les “romances de Noël” chères à mon cœur. Ici, c’est plus de la pure comédie, avec des scènes “méta” vraiment bien pensées pour les fans de téléfilms de Noël dans mon genre. Les rebondissements sont prévisibles pour les téléspectateurs ainsi que Eve, et c’est ça qui fait le charme de ce téléfilm : que va-t-elle faire pour profiter à fond de son propre téléfilm de Noël ? Certains personnages du téléfilm dans le téléfilm sont surjoués – et c’est fait exprès. C’est vraiment drôle… et touchant aussi.

Ce qui est marrant, c’est que je pensais accrocher plus au personnage de Eve, vu qu’on est assez semblables, mais j’avoue avoir craqué en cours de route pour Lacy qui cache bien son coeur en or. Ce personnage et sa dimension sont la bonne surprise de Au secours je suis dans un film de Noël ! Bref, même si tous les décors ne font pas réellement rêver (cela fait un peu carton pâte, et je pense que c’est fait exprès), c’est un téléfilm à ne pas manquer !

noelle

Maintenant que Disney a son abonnement de streaming (aux Etats-Unis tout du moins), il produit aussi des téléfilms de qualité, à la Netflix. Et parmi ceux-ci, il y a Noëlle (Noelle, en anglais) avec nulle autre que Anna Kendrick dans le rôle-titre. Attention – le film n’est pas encore sorti en France car Disney Plus France sera lancé en mars prochain. C’est d’ailleurs dommage car sa version française existe déjà… et sortir un film de Noël en mars est proche du crime, pour moi !

C’est l’histoire de Noëlle, la fille du Père Noël qui, après le décès de son père, essaie d’aider son frère Nicolas à devenir le nouveau Père Noël. Sauf qu’il n’est pas doué pour cela. Donc, pour l’aider à déstresser, elle l’envoie se relaxer au milieu des gens normaux, à Phoenix en Arizona… sauf que Noël approche et il n’est toujours pas revenu ! Elle va donc essayer de se démener pour ramener l’esprit de Noël et Nicolas au Pôle Nord.

Évidemment que Noëlle est un téléfilm assez prévisible, dès les premières minutes du film… Enfin, je dis que c’est prévisible, mais il y a 2-3 ficelles que je n’ai pas vues venir, ou plutôt des ficelles que je croyais voir venir et qui ne sont pas venues, ce qui m’a plutôt plu (je ne vous en dis pas plus que “ne croyez pas que Noëlle est une romance”). Bref, ce n’est pas le film le plus surprenant de l’année, mais on ne regarde pas Noëlle pour cela…

On regarde d’abord Noëlle parce que c’est d’une qualité et d’une beauté d’image extraordinaires ! Ce téléfilm a la magie de Disney dans son ADN : cela aide à faire des décors, des accessoires, des vêtements,… (bref tout ce qui constitue un univers) magiques ! Cela m’a rappelé Frère Noël, tant j’avais les yeux qui brillaient devant le village du Père Noël

On regarde aussi Noëlle parce que c’est une comédie au rythme agréable, bien portée par Anna Kendrick qui ne cesse de me surprendre – en bien – depuis quelques années. Non seulement elle est mignonne, mais je crois à ses personnages, et je m’attache à elles. Le personnage de Noëlle est justement bien réalisé, limite réaliste. Ce n’est pas la fille modèle, et elle réussit un tour de force à utiliser sa bonté Noël-esque pour s’en sortir à Phoenix, parmi les gens normaux. Plus tard, je veux être comme elle !

La musique est sympa, je veux les vêtements de Noëlle, j’ai beaucoup ri devant ce téléfilm Disney – bref, il n’y a pas de raisons pour ne pas se tuer sur Noëlle dès que vous le pourrez ! Même si c’est en mars !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le commenter, le partager ou même à cliquer sur la petite étoile ci-dessous. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.