Lotions # 38-39 : Battle de lotions exfoliantes (Sanoflore vs Filorga)

Je vous le disais récemment : le monde des lotions exfoliantes s’est ouvert à moi ces dernières années. Alors, aujourd’hui, on va parler non pas d’une, mais de deux lotions exfoliantes qui sont passées au banc d’essai : le Peeling botanique de la gamme Aqua Merveilleuse de Sanoflore, versus la Lotion micro-peeling réoxygénante de Filorga.

lotions exfoliantes peeling sanoflore filorga

Avant de vous parler en détails de ces deux produits, un mini-point s’impose. Dans mon précédent article, je vous disais qu’il fallait cibler son choix en fonction de plusieurs facteurs : son type de peau et sa résistance, mais aussi le type d’acides présents dans la composition du produit ; et leur concentration. Par le passé, j’ai pu voir que l’acide salicylique (BHA) ne marchait pas énormément sur ma peau grasse à imperfections quand on le lui proposait à faibles doses (compter 0,3% pour l’ancienne formulation du sérum Etat Pur, et les doses non précisées pour de nombreux produits de parapharmacie devaient donc être faibles là aussi…). J’ai aussi constaté que jusqu’à 5% d’acide glycolique (ou 5% d’AHA, quels qu’ils soient), ce ne m’était pas suffisant (voir mon avis sur le sérum acide citrique Etat Pur, la lotion Glow Tonic de Pixi ou le Liquid Gold d’Alpha-H). Deux options se posaient : soit je tentais d’utiliser des produits mono-HA à plus forte dose, soit je cherchais des produits mélangeant ces deux types d’acides. Dans tous les cas, avec ma peau est bien résistante, je me suis lancée sans hésiter !

On commence avec un produit (sûrement) plus dosé en acide salicylique : le Peeling botanique de la gamme Aqua Merveilleuse de Sanoflore. C’est une lotion exfoliante bio vendue en parapharmacies et chez Nocibé, notamment. Il faut compter environ 30 euros les 200mL. La gamme Aqua Merveilleuse de Sanoflore est plutôt marketée “anti-âge / anti-rides” mais ce soin est aussi adapté aux peaux à la texture irrégulière comme la mienne : il est censé “lisser la peau”, et pas seulement au niveau des traits du temps.

J’ai précisé que ce Peeling est “sûrement” plus dosé en BHA car sa composition n’indique hélas pas précisément le dosage. Mais la façon dont est vendu ce soin “peeling” qui peut être utilisé en cure d’1 mois pour un effet “peau neuve” m’a fait penser qu’il doit y en avoir pas mal… ça, plus le fait que le BHA est juste avant le tocophérol et le parfum dans la composition (et on les trouve en général à hauteur de 1% dans les soins visages).

J’aurais aimé savoir le dosage exact de ce produit avant de me lancer, mais, à défaut, je suis passée au test sur ma peau, un très bon test ! Et je ne vais pas tourner autour du pot : appliqué au coton lavable une à deux fois par jour entre le nettoyant visage et la crème de jour/nuit, ce Peeling Aqua Merveilleuse de Sanoflore est juste merveilleux. Il n’agresse pas du tout ma peau (c’est pourquoi j’ai pu l’utiliser deux fois par jour), il ne la rend ni irritée ni asséchée… et, surtout, il l’a rendue douce comme de la peau de bébé ! C’était fou, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu la peau si uniforme en texture ! Un pur plaisir, vraiment.

J’aurais pu racheter cette lotion Peeling botanique de Sanoflore, mais j’ai l’âme exploratrice, que voulez-vous. J’ai donc voulu savoir ce que donnerait sur ma peau un mélange d’AHA et de BHA. Je me suis laissée tenter par la Lotion micro-peeling réoxygénante de Filorga. Encore une fois, c’est une lotion que l’on trouve en para ou chez Nocibé, pour 35 euros les 150mL. Encore une fois, la marque vend ce produit en tant qu’anti-âge et lissant pour le teint.

La marque est un poil plus claire sur sa composition et nous dit avoir mis dans ce flacon-pompe 1% de six acides différents (pour un total de 6%). A bien regarder la composition, il y aurait donc 1% d’acide salicylique (BHA), 1% de gluconolactone (PHA), et en tout 4% d’AHA (acides citrique, glycolique, mandélique et phytique, ce dernier étant plus rarement utilisé que les autres dans le monde des cosmétiques). C’est vraiment pas mal, mais est-ce que cela sera assez pour ma peau ?

Déjà, un point s’impose pour le flacon-pompe. Sa pompe était vraiment pas terrible, c’est une sorte de goulot renversé, caché dans le bouchon, sur lequel on doit appuyer avec son coton pour humidifier celui-ci. Une fois sur deux, malgré le fait que je prenais mes précautions, la lotion partait ailleurs que sur mon coton, quel gâchis !

Ceci étant dit, j’ai utilisé cette lotion entre une et deux fois par jour, entre le nettoyant et la crème de jour/nuit. Et j’ai trouvé que cela unifiait bien mon teint. Ma peau n’était pas aussi lisse / douce au toucher qu’avec le Peeling Sanoflore,mais c’était vraiment pas mal. Et encore une fois, je n’avais pas la peau irritée ou asséchée.

Entre les lotions exfoliantes Sanoflore et Filorga, par contre, le choix est vite fait : je rachèterai volontiers le Peeling de Sanoflore. Parce qu’il coûte moins cher, qu’il est bio et surtout qu’il est plus efficace pour ma peau. Je vais quand même continuer à tester de nouveaux peelings, d’ailleurs je vous parlerai en début d’année prochaine du fameux peeling dont tout le monde parlait en 2020 🙂

La note de l’addicte pour Sanoflore (j’enlève 1 étoile car pas d’info sur le dosage) :

4-etoiles

Et pour Filorga :

3-etoiles

Et vous, vous connaissez ces lotions exfoliantes ? Vous avez des lotions similaires à me conseiller ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le commenter, le partager ou même à cliquer sur la petite étoile ci-dessous. Merci à vous !

Un commentaire sur « Lotions # 38-39 : Battle de lotions exfoliantes (Sanoflore vs Filorga) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.