Rituel maquillage # 2 : Mars 2013 (avant-après inside)

armes de bataille maquillage mars

Vous le savez, je n’aime pas  ma tête sans maquillage, à la base. Si elle est parfaite pour faire peur aux petits enfants le jour d’Halloween, elle me donne envie de m’enfoncer sous terre tant je ne vois que ses défauts : impossible de me sentir bien, en confiance. Impossible de sourire à la vie comme à mon habitude.

Non contente d’avoir actuellement des soucis de santé qui me poussent à rester chez moi (opération, complications, cicatrisation, toussa), j’affiche depuis le début de l’année une peau et des cheveux en berne : peau grasse qui luit en journée, peau qui devient de plus en plus granuleuse, peau qui commence à avoir plein de points noirs et quelques boutons blancs… et cheveux qui regraissent en 24h chrono et ne semblent pas vouloir rester attachés à mon cuir chevelu

Aussi, le maquillage revêt ces dernières semaines une importance capitale pour mon moral, ce qui peut jouer à terme sur ma santé (d’après mes visionnages intensifs de Grey’s Anatomy et Dr House).

Je vous propose donc, aujourd’hui, un petit avant-après comme le mois dernier, où je vous montre comment on passe d’une tête pas terrible (soyons honnête, SVP) à un visage qui donne bien plus envie de s’arrêter dessus (sans fausse modestie) ! C’est un peu un “extreme make-over” comme on en voit sur Youtube, si ce n’est que Photoshop (comme d’hab’) n’a rien à voir avec tout ça et que ce type de maquillage me prend généralement seulement 15 minutes* : simple et efficace, mon crédo !

Avant (dire que c’est même pas la photo la plus moche que j’ai choisie ! ) :

sans maquillage visage mars

On commence comme d’habitude avec ma tête de déterrée une fois réalisé mon rituel du matin. On peut voir que les cernes sont de la partie, tout comme le manque d’uniformité du teint et quelques petits boutons qui nous font coucou. Certes, je n’ai pas (encore) vraiment une face de calculette, mais cela ne me plait pas, je ne me plais pas, et je parie que si je me pointais comme ça en entretien professionnel, je ne signerais aucun contrat (et je ne parle même pas de rencontrer des mecs ! ) ! ^^

armes maquillage teint mars

Première étape : le travail du teint.

Avant toute chose, j’hydrate mes lèvres avec SnowFire (ce sera utile pour plus tard).
Armée de ma base de teint Pore Perfecting d’Urban Decay, de mon fond de teint Naked Skin d’Urban Decay (en 3.5), de mon correcteur vert Bo.ho, de mon correcteur Secret Camouflage de Laura Mercier, de mon Anti-cernes Hydratant de Laura Mercier et de ma Terre Cuite “Terre de Provence” de Bo.ho (appliquée au pinceau biseauté à joue), j’atténue mes cernes, uniformise mon teint, fais disparaître mes boutons et sculpte mon visage (en utilisant la technique du contouring, et aussi appliqué au niveau des narines pour rendre mon nez moins épais, et sur le haut du front pour le rendre moins grand).

maquillage teint mars

Miracle ! J’ai carrément moins l’air de sortir d’un cercueil et sur une dizaine de photos prises, les 3/4 sont déjà potables : je commence à plus m’aimer ! … Mais, si l’on y regarde de plus près, encore une fois, mes yeux semblent vides… il est donc temps de passer à l’étape suivante !

armes maquillage yeux mars

Deuxième étape : le travail des yeux.

Armée de ma base à paupières Smashbox, de mes deux fards à paupières Bo.ho (un jaune aux reflets verts, Blé, et un gris très foncé, Ardoise) et de mon mascara Faux Cils Telescopic de L’Oréal en brun, je peux rendre vie aussi à mes yeux.

A noter que j’ai utilisé mon trio fétiche de pinceaux Too Faced pour cela, dans cet ordre : le smoker pour appliquer Blé sur l’ensemble de la paupière mobile, le smudger pour tracer une sorte de liner de Ardoise au raz des cils supérieurs et un peu en retour sous l’oeil, le smoker à nouveau pour dessiner le creux de ma paupière mobile à l’Ardoise, et le blender pour estomper tout ça et remettre un peu de Blé sur la paupière mobile et au-delà.

maquillage yeux mars

maquillage teint yeux mars

C’est déjà mieux ! Voyez comme je commence à sourire avec l’APN et à jouer avec les poses : je me sens plus en confiance avec moi-même et j’ai bien raison car mes yeux ont enfin quelque chose à dire : arrêtez-vous et découvrez-la ! ^^ … Il reste maintenant deux-trois trucs à faire pour fignoler ce look.

armes maquillage finitions mars

Troisième étape : les finitions.

Armée de mon stylo Touche Eclat de Yves Saint-Laurent (appliqué au niveau de l’os de la pommette, au niveau de l’arc de Cupidon, sur la longueur du nez et au niveau du creux du menton), de mon crayon High Brow Glow de Benefit (appliqué sous l’arc des sourcils), de mon crayon à sourcils Sephora et de ma poudre compacte matifiante 8h de Sephora (appliquée au gros pinceau rétractable), je mets la touche finale à mon maquillage du teint et des yeux.

Armée de mon crayon à lèvres Chocolat de Bo.ho (appliqué en contour et en colorant les lèvres) et de son rouge à lèvres assorti Thé de Bo.ho (appliqué par dessus), mon look est terminé, je vous laisse le constater.

Après :

maquillage fini mars

Avec ce maquillage simple et efficace (ma marque de fabrique) réalisé en quelques minutes seulement*, je me sens bien mieux, je peux sourire à la vie, au monde,… m’affirmer en tant que moi-même et être confiante quant à mon avenir professionnel : si avec ça je ne signe pas de contrat de thèse, c’est vraiment que le destin ne le veut pas ! ^^

* Lors du maquillage pris en photo ici, j’ai mis plutôt 30 que 15 minutes, à cause des photos et de cette put*** de luminosité d’après-midi de février où le soleil jouait à cache-cache avec les nuages…

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

4 réflexions sur « Rituel maquillage # 2 : Mars 2013 (avant-après inside) »

  1. C’est vrai que le maquillage change tout ! Moi même, quand je me vois les matins, je me fais peur… Laisse tomber les cernes, c’est franchement une horreur et c’est vraiment le point noir… J’arrive pas à bien les camoufler… Ca m’énerve… Je pense que je n’utilise pas les bons produits non plus…

Laisser un commentaire