Programme des six prochaines semaines : bloguer sans se prendre la tête !

canard bain business

Bloguer, je pratique cela depuis de nombreuses années : Apologie d’une Shopping-Addicte fêtera d’ailleurs ses 8 années d’existence le 16 mai prochain ! 8 ans de pur plaisir : le plaisir d’avoir mon espace à moi sur le net, le plaisir d’échanger avec vous en oubliant les aléas du quotidien, le plaisir d’être utile à certain(e)s quant au choix crucial de leur shampooing ou par rapport à des soucis de santé comme le kyste pilonidal… Bloguer, et sur ce blog en particulier, c’est pour moi une petite bulle de détente, de loisir, dans ma routine.

Mais hélas, je ne suis pas douée pour vivre mes loisirs et moments de détente sans aucune attache, sans me mettre la pression, sans me prendre la tête. Apparemment, je suis maso et j’aime me forcer à un rythme, un planning, une structure. Si je réussissais à l’époque à compenser les périodes de disette de temps libre (les exams, les vacances loin d’Internet…) avec une programmation d’articles, cela ne marche plus – je manque vraiment beaucoup trop de temps maintenant. Je cours contre le temps. Je me sens même coupable de ne pas réussir à créer du temps pour ce blog, à ne pas réussir à mieux jongler entre ma vie professionnelle et ma vie privée. Je réalise que je ne suis pas équilibriste… et cela empiète un peu sur mon moral (qui n’a déjà pas besoin de ça…). Alors que cette pression-là, elle ne vient que de moi

Je ne vais pas arrêter de bloguer, je ne le peux pas car cela me rend heureuse – malgré la pression que je me mets. Mais je peux essayer de diminuer cette pression, pour bloguer avec plus de sérénité. Au moins pour les six prochaines semaines, jusqu’à la soumission de ma thèse doctorale. Donc j’ai décidé d’essayer de changer mon planning de publication d’article : 1 article shopping, 1 revue beauté et 1 article lifestyle par semaine, c’est ce qui nous attend. C’est peu, selon mes critères personnels et surtout la liste de choses dont je veux vous parler. Mais c’est surtout réaliste, et sûrement faisable, vu ma course actuelle contre le temps.

Souhaitez-moi bonne chance !

Laisser un commentaire