Moi & mes fesses, quatrième partie

Voici la suite de mes aventures hospitalières ! Pour savoir pourquoi j’ai été hospitalisée, RDV ici; pour savoir comment j’ai été opérée, RDV là; et pour savoir comment s’est passée la première moitié de mon hospitalisation, c’est ici que cela se passe !

canard -bain - docteur

Ma mère est donc partie aux alentours de 18h, me laissant seule avec ma perf’ (posée sur un cathéter sur ma main droite). Mon papa est venu me rendre une petite visite et je me rappelle avoir été surprise qu’il semble si soulagé que j’aille bien et que je pète la forme (bin oui, quoi, j’étais pas stressée ni rien, moi) !

J’ai poursuivi ma lecture de mon second livre jusqu’à 22h, lecture entrecoupée par la visite d’infirmières qui venaient me prendre la tension, la température, et vérifier mon pansement, au niveau des fesses, pour voir si ma cicatrice ne saignait pas. Et ce, toutes les deux heures jusqu’à 8h du matin.

A 22h, quand l’infirmière de nuit est arrivée, elle a été surprise que je n’ai pas encore ni bu ni mangé. Aussi, elle a pris les choses en main et j’ai pu me sustenter (jamais un plat de poulet-haricots verts ne m’aura autant fait plaisir en bouche ! ).

canard-de-bain-infirmière

Ayant bu trois verres d’eau pendant mon repas, dès minuit, ma vessie a commencé à se réveiller et, vu que je ne pouvais pas aller aux toilettes, j’ai fait comme si de rien n’était et j’ai réussi à m’endormir malgré tout… jusqu’à ne plus pouvoir me retenir vers 2h du matin. J’ai sonné l’infirmière qui m’a proposé une basine (posée sur le lit) apparemment conçue par des hommes car, nous, les femmes, surtout si on a une cicatrice aux fesses, on ne peut pas facilement s’asseoir dessus et encore moins ne pas en mettre partout ! (Attention, passage super-glamour dans deux secondes.) Résultat, j’ai proposé, dans un éclair de génie, de me soulager dans un gobelet en plastique, les pieds posés par terre et les fesses encore sur le lit. Technique approuvée par la suite par l’infirmière ET par la pratique car c’est super propre et tout ! (Seul petit soucis : j’ai dû remplir plusieurs gobelets à la suite tant j’avais bu…)

Je me suis rendormie, on m’a re-réveillée plusieurs fois pour la tension et tout… et, le lendemain matin à 7h45, pour un petit-déjeûner assez frugal (pain + beurre + confiture + thé) où j’ai supplié l’infirmière de jour de me donner un yaourt pour pouvoir avaler mes Doliprane (je suis incapable d’avaler ces trucs avec un verre d’eau). J’ai eu le droit de me lever, de m’habiller (j’ai en effet dormi les fesses à l’air), d’aller aux toilettes seule… et j’ai attendu que ma maman vienne me chercher car le chirurgien est repassé me donner son aval pour sortir !

A noter que, pendant tout ce temps-là, j’ai réussi : à m’allonger sur le côté, à m’allonger (presque) sur le dos, à dormir avec un cathéter sur la main,… et surtout à ne pas avoir mal ni rien. Bref, comme je le disais sur les réseaux sociaux : tout s’est bien passé et je vais très bien. A quelques petits détails près…

pansement princesse

En effet, vous le savez, j’ai des allergies bizarres, tout ça à cause d’un tatouage au henné noir qui m’a hypersensibilisé au PPD (ParaPhénylène Diamine), présent dans de nombreuses choses donc les élastiques industriels et les colorants vestimentaires.

Il y a quelques semaines, lors d’une analyse de sang pré-opératoire, je me suis aperçue que je faisais une petite réaction allergique au pansement que l’on m’avait appliqué pour stopper l’afflux de sang. Cela s’est vite réglé, en enlevant le pansement en question.

Aussi, hier, je n’ai pas été très surprise de constater que l’amas de scotch-pansement posé au même endroit (pli du coude gauche) rendait ma peau rouge et un peu boursoufflée. Je l’ai dis à l’infirmière de nuit qui m’a enlevé le pansement en question.

M’apercevant que j’avais encore les trucs ronds à électrocardiogramme posés sur le corps (un derrière l’épaule droite, un au niveau des côtes du côté gauche), je lui ai demandé de me les enlever aussi, vu que cela ne servait à rien à ce moment-là. Connaissant bien mon corps et mes allergies, je savais que les contacts prolongés et démultipliés avec mon allergène PPD allaient me poser quelques soucis…

Bref, hier, en rentrant chez moi, il me restait encore des traces de “colle” à pansement sur la peau sur ces trois endroits et figurez-vous que, malgré le fait que ce ne soit que des traces, ça m’a gratouillé pas mal en fin de journée ! J’ai enlevé le max de traces au savon (puis à l’eau écarlate) pour m’éviter à tout prix une allergie car il y a un pansement très important que je ne dois surtout pas ôter et que je dois, au contraire, garder longtemps (jusqu’à dimanche, puis je le changerais tous les jours)… celui qui protège ma cicatrice annale ! Bref, évitons d’avoir des complications !

Vous l’aurez compris, si je ne crains pas grand chose, si je ne stresse pas et offre mon plus beau sourire au monde entier après cette opération qui s’est super bien passée, le futur reste un petit peu incertain à cause de cette satanée allergie au PPD. Aussi, je vous donne RDV d’ici quelques jours pour la suite de mes aventures, d’autant plus que je ne vous ai pas encore raconté comment c’est dur de s’asseoir sur une chaise dure, de s’allonger dans mon lit en journée, de monter les escaliers et… d’aller aux WC !

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires sur « Moi & mes fesses, quatrième partie »

  1. Coucou! Je suis très heureuse pour toi si ça c’est bien passé!! maintenant il ne reste plus qu’à prendre soin de ta cicatrice et à…. cicatriser :)) bisous !!! bon courage à toi !!!

  2. J’ai le même problème que toi avec la colle des pansements mais seulement ceux qui resistent à l’eau.
    Contente de voir que tout s’est bien passé.
    Bises

  3. j’ai adoré lire tes récits fessiers la miss! je suis contente que tt se soit bien passé! bisous!

  4. J’espère qu aucune allergie n’est venue te poser des soucis supplémentaires, et que peu à peu ton fessier se fait un tout petit peu oublier Bon week end ! 🙂

  5. Mon frère restait allongé sur le ventre , tu devrais opter pour cette position. En tout cas ravie de voir que tout va bien .

Laisser un commentaire