Livre jeunesse # 64 : Aux délices des anges – Cathy Cassidy

aux délices des anges

En septembre dernier, quand j’ai commencé le roman jeunesse Aux délices des Anges, de Cathy Cassidy, je ne m’attendais pas à ne publier ma chronique que maintenant, car je ne savais pas que ce livre se passerait principalement à l’époque de Noël. Il m’a fait une forte impression à l’époque, et je suis sûre que j’aurais encore plus apprécié de le lire en décembre… Aussi je vous présente aujourd’hui mon avis sur ce livre publié chez Nathan au prix de 14 euros et quelques.

Quatrième de couverture :

Anya quitte son pays natal, la Pologne, avec sa petite sœur et sa mère. Elle va rejoindre son père en Angleterre. Mais à l’arrivée, le choc est grand. Loin des rêves qu’elle s’était fait, son quotidien s’avère des plus rudes : son appartement est un taudis, son collège lui fait l’effet d’un zoo plein d’animaux hostiles et survoltés, sa famille manque d’argent… Il y a bien Dan, ce garçon dont la mère tient le salon de thé ” Bienvenue au paradis “, qui s’intéresse à elle. Mais il a tout du bad boy. Alors que le monde s’écroule autour d’elle, Anya va découvrir que la douceur se cache parfois là où on ne l’attend pas…

Mon avis :

Lorsque j’ai vu que Cathy Cassidy publiait un nouveau livre en France, je n’ai pas hésité : il me fallait le lire. Cathy Cassidy, c’est l’auteure de la saga jeunesse “Les filles au chocolat“, une saga fraîche qui fait du bien, et, avec “Aux délices des anges”, je me suis dit que je retrouverai certaines particularités de son genre : l’histoire d’une jeune adolescente vivant en Angleterre qui doit affronter les soucis classiques de son âge, avec un peu de gourmandises pour apaiser tout cela (chocolat – délices…). J’avais raison, c’est tout à fait cela. Mais c’est bien différent tout à la fois.

“Aux délices des anges” est en fait l’histoire d’une jeune Polonaise qui émigre avec sa famille en Angleterre. Et on peut dire que le quotidien de l’émigration économique est bien dépeint ici, on voit que tout n’est pas beau, que l’herbe n’est finalement pas plus verte de l’autre côté de la Manche. On gagne peut-être plus, mais on dépense plus aussi et les soucis liés au chômage ou au manque de travail s’accumulent. J’ai trouvé que ce roman était assez dur, en fait, surtout que notre jeune héroine, Anya, constate le stress de ses parents et a du mal à s’intégrer à l’école, vu qu’elle ne parle pas vraiment anglais. Difficile de se faire des amis, pour elle, du moins au début. On sent le replit sur soi…

Heureusement, tout n’est pas noir dans cette nouvelle vie, pour elle. Elle finit par se faire des amis et c’est là que la gourmandise intervient car l’un d’eux est le fils d’une gérante de salon de thé. Je suis accro aux salons de thé et laissez-moi vous dire que celui décrit par Cathy Cassidy donne l’eau à la bouche… J’ai gravé les détails de son agencement dans ma mémoire, je pourrais vous le décrire parfaitement alors que j’ai lu ce court roman il y a plusieurs mois.

Justement, si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce qu’il se termine à l’époque de Noël et j’ai trouvé que, malgré les déboires de la famille d’Anya, il y a un peu de magie de Noel dedans. On y découvre aussi quelques coutumes de Noël polonaises (j’ai une collègue polonaise et elle m’a confirmé que c’était bien vrai), on a un rapide aperçu des fêtes de Noel en Angleterre (mais je dois avouer que je n’ai pas reconnu Liverpool dans cette description… cela faisait plus petit village de campagne que grande ville, d’après ce livre). Et, bon, je vous l’avoue, le côté happy end est si bien fait que j’ai versé quelques larmes.

Au final, ce roman est très bon, mais imparfait tout de même. En effet, j’ai eu énormément de mal avec Anya, que je ne comprenais pas vraiment, même si je comprenais ses malheurs. Je me dis que ce doit être à cause de notre différence d’âge (j’ai le double de son âge…) mais cela ne me gène pas d’habitude et, surtout, ici, le côté “rude” des épreuves qu’Anya traverse ne me semble pas si enfantin que cela… Je vous conseille néanmoins ce livre, parce qu’il change des romances de Noël et des romans pour jeunes ados aussi.

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous trouvez parfois les héros un peu trop enfantins / naifs / immatures… ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : Aux délices des anges

tag : CHRISTMAS

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur « Livre jeunesse # 64 : Aux délices des anges – Cathy Cassidy »

Laisser un commentaire