City Guide # 4 : Que faire à Amsterdam ?

amsterdamComme je vous le disais récemment, avec le retour des beaux jours, j’ai envie de vous parler de mon city trip à Amsterdam. Après les infos pratiques, je vous propose de découvrir ce que j’ai fait à Amsterdam, en espérant que cela vous donne envie de découvrir cette belle ville et que cela facilite votre prochain voyage !

Pour rappel, je n’ai passé que quelques jours à Amsterdam, mes adresses sont donc plutôt touristiques… Disons que c’est un condensé des infos que j’ai pu glâner dans Le Routard ainsi que sur les blogs que j’ai compulsés avant mon départ. D’ailleurs, j’ai tellement bûché que je connaissais presque par coeur le plan de la ville, l’ordre des canaux… et j’avais préparé un fichier Excel comprenant mes destinations, mais aussi mes trajets et choses à voir en chemin, mes pauses gourmandes… #teamorganisée

Avant de commencer, un petit conseil pratique : rappelez-vous que les numéros des grands canaux commencent à la gare centrale (les plus petits numéros sont au Nord, donc) et les numéros pairs sont à l’Ouest. Attention cependant, le numéro 200 ne sera pas forcément pile en face du numéro 199… Il peut être 500m plus loin !

1- Marcher le long des grands canaux d’Amsterdam:

canaux amsterdamLa première chose à faire à Amsterdam, selon moi, c’est se balader dans la ville, pour observer la vie autour des grands canaux, pour admirer l’esthétique des bâtiments… C’est pourquoi je vous conseille de partir à la découverte de Herengracht, Keizergracht et Prinsengracht (j’aime un peu moins Singel). Si vous avez le temps, vous pouvez aussi marcher le long des canaux qui leur sont perpendiculaires, comme Brouwersgracht ou Bloemgracht, ou même au niveau des canaux situés plus à l’est : Kloveniersburgwal en tête. Vous verrez, ils ne se ressemblent pas tant que ça !

N’hésitez pas à vous arrêter devant les bâtiments indiqués dans votre guide touristique, pour voir la plus petite maison de la ville (à peine plus large qu’une fenêtre), admirer des détails architecturaux, découvrir des églises cachées…

Je vous conseille d’étaler ces balades pour en faire quelques unes en matinée, quelques unes pendant la pause-déjeuner, d’autres de nuit… Quand il fait beau, la lumière changeante du jour donne des impressions différentes. A noter que si vous en faites une en fin de vendredi ensoleillé, c’est encore mieux, vous pouvez voir les habitants prendre l’apéro sur leurs petits bâteaux, au beau milieu des canaux – en famille ou entre amis.

2- Quelques arrêts du Nord au Sud de l’hyper-centre d’Amsterdam:

A l’Est de la gare centrale se trouve Oosterdoksstraat, une sorte de docks modernes. Je vous en parle car on y trouve une grande bibliothèque municipale (Openbare Bibliotheek) qui dispose d’une dizaine d’étages et notamment d’une terrasse en hauteur qui permet de bien voir la ville. (Il y a là aussi les toilettes publiques payantes les plus propres et discrètes de la ville…)

westerkerkImpossible de ne pas s’arrêter devant la maison d’Anne Frank, au Prinsengracht 263-267. Vous pouvez y voir l’entrée d’époque, et visiter le musée qui raconte son histoire. A toute heure du jour, il y a des centaines de personnes qui font la queue, c’est impressionnant. J’ai donc passé mon chemin… et préféré m’arrêter un peu plus loin, à côté de l’église Westerkerk (photo) dont Anne Frank décrivait le sons de cloches dans son journal.

palais royalUn peu plus au sud et à l’est se trouve le Magna Plaza (un superbe bâtiment qui abrite un centre commercial). Juste à côté, vous trouverez le Dam Square qui donne sur le palais royal (Koninklijk Paleis, photo), le musée Madame Tussauds et une autre église, la Nieuwe Kerk. On notera que les grandes artères shopping se trouvent juste là, à Kalverstraat (perso, je me suis juste arrêtée à Forever 21, mais si vous n’avez pas de River Island, Topshop ou Urban Outfitters près de chez vous, cette rue-là va faire votre bonheur ! ).

On continue de marcher vers le sud et, au niveau de la place Spui, il vous faut trouver une porte particulière qui mène à une sorte de quartier caché : Begijnhof. C’est un endroit calme en plein centre-ville, à ne pas manquer après la session shopping !

En descendant encore plus au sud, du côté pair de Singel, tous les jours, vous trouverez le marché aux fleurs d’Amsterdam. De quoi en prendre plein les yeux et les narines, si vous arrivez avant 17h30 ! (Une boutique de Noël se trouve juste à côté, toute l’année aussi, pour info…)

A partir de là, je vous propose deux itinéraires.

tuschinskiVers l’est, vous pouvez voir la façade exceptionnelle du théatre Tuschinski, sur Reguliersbreestraat. N’hésitez pas à entrer, c’est maintenant un cinéma Pathé comme un autre… si ce n’est que l’intérieur est 100% art déco ! (Attention à vos pieds, j’y ai vu une souris traverser la salle…) Si vous avez du temps, faites comme moi, prenez une place pour voir un film anglophone (ils sont tous en version originale sous-titrée hollandais) et profitez-en pour voir l’intérieur du théâtre, c’est à couper le souffle !

Revenez par la suite sur vos pas, au niveau du marché aux fleurs, pour franchir les principaux canaux et vous retrouver du coté des musées. Après avoir passé Prinsengracht, dirigez-vous vers la grande rue Leidseplein. Vous y verrez le grand théâtre Stadsschouwburg ainsi que l’American Hotel. Il est possible d’entrer vite fait dans les deux pour en prendre plein les yeux devant tant de luxe…

rijksmuseumUn dernier canal à enjamber et vous voilà du coté des musées. Ceux-ci étant plutôt chers, j’ai dû faire un choix. Si vous avez le temps et les moyens, pensez à consulter les propositions de la carte “I Amsterdam” qui inclut aussi les transports GVB dans la ville, une petite croisière, plusieurs “petits” musées gratuits et une réduction sur l’un des musées majeurs de la ville, le Rijksmuseum (photo). Perso, j’ai choisi de ne faire qu’un musée payant, celui de Van Gogh, qui m’a permis de voir et revoir ses chefs d’oeuvre… mais aussi de découvrir les faces cachées de ce peintre : le triptique sur les vergers, les estampes japonaises,… J’ai tout admiré en deux heures de temps (et pas de queue pour entrer car j’avais réservé en ligne ! ).

3- Le Quartier Rouge d’Amsterdam :

Si vous tracez un cercle autour du Quartier Rouge, vous le délimitez avec les rues Damrak et Rokin à l’ouest, et les canaux Geldersekade, Kloveniersburgwal et Rokin à l’est et au Sud. Si ce quartier est connu dans le monde entier comme étant l’antre des maisons closes et des coffee shops (qui ne sont pas des cafés, mais des endroits où acheter de quoi fumer autre chose que des cigarettes), je vous conseille quand même d’y faire un tour, de jour ET de nuit. Parce que ce n’est pas si glauque qu’escompté.

quartier rougeCertes, voir des femmes de petite vertu dans des vitrines, juste à côté de l’église Oude Kerk, ce n’était pas le truc le plus kiffant de mon voyage, mais les terrasses des bars qui donnent sur les canaux Oudezijds (Voorburgwal et Achterburgwal) sont sympa pour boire des verres entre potes, et en rentrant le soir dans mon hotel, j’ai pas eu de soucis dans Warmoestraat, la rue touristique du Quartier Rouge (vous pouvez bien rigoler entre potes dans la boutique de préservatifs, pour info).

waagSi, vraiment, le Quartier Rouge ne passera pas par vous (ou l’inverse, plutôt), je vous encourage à aller faire un tour du coté du Waag, une ancienne fortification – poids public, en plein Nieuwmarkt, devenu café. Je n’ai pas trouvé l’église située au sud, Zuiderkerk, très intéressante, soulagez donc vos pieds et restez près de cette place qui est truffée de petits magasins et restaurants plutôt hippy.

.

Il y a encore plein d’adresses dont je veux vous parler brièvement, car elles ne me semblent pas être les plus intéressantes pour un court séjour à Amsterdam, je les listerai dans mon prochain article… qui comportera aussi mes bons plans pour voyager en dehors d’Amsterdam !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur « City Guide # 4 : Que faire à Amsterdam ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.