Thé # 266 : Thé noir Earl Grey Strong – Teapigs

J’ai cru, au début, que ce paquet de thé Teapigs (le thé noir Earl Grey Strong) se moquait de moi : comme vous le voyez sur la photo, il y a écrit “Plastic Free” en bas à droite sur le carton… mais l’emballage n’est pas fait que de carton ! Avec en plus la mention “Certified by aplasticplanet.com”, je trouvais que c’était abusé et j’allais aller me plaindre sur Twitter… quand j’ai retourné ma boite pour y découvrir que ce que je croyais être un sac en plastique (dans lequel mes sachets pyramidaux étaient stockés), c’est en fait un sac fait de pulpe de bois et, comme ils disent, c’est magique ! Tout cela pour dire que mon avis sur ce thé Teapigs commence très bien, car ils poussent le bouchon niveau écolo : non seulement il y a ce faux plastique, mais en plus les sachets sont faits en fécule de maïs et même l’encre sur le carton (développé durablement) est végétale ! Wow, quoi !

earl grey strong teapigs

Acheter écolo (mais hélas pas bio), c’est bien… mais cela ne l’est que quand on n’achète pas pour rien, on est d’accord. Donc c’est l’heure de passer au test de ce thé noir Earl Grey Strong de Teapigs. Je l’avais eu en Angleterre, mais vous pouvez retrouver la marque en vente dans des épiceries spécialisées (physiques ou en ligne), pour environ 7-8 euros les 15 sachets. On est loin du prix au kilo de mes récents articles Lipton et Twinings, alors j’espère que mon test de cet Earl Grey sera concluant… vous savez comme je suis difficile sur ce coup-là !

On va la faire vite : une fois infusé, au nez, je sens en effet l’odeur du thé noir… mais c’est tout. Et je prends peur : où sont les 2% d’ingrédients de ce produit qui ne sont pas du thé noir, à savoir les bleuets, l’arôme naturel de bergamote (et autres arômes naturels dont celui de citron vert) ? Cela n’augure rien de bon, goûtons donc ce breuvage…

Quand l’infusion est dans la bouche, je sens le thé noir et c’est tout. Quand j’avale, et pendant 3 secondes, je sens le thé noir et c’est tout. Ce n’est qu’après, en arrière-goût, que je sens autre chose que du thé noir dans ma bouche, mais c’est hyper subtil… Cela a l’air d’une pointe d’agrumes, mais je n’en donnerai pas ma main à couper !

Vous le savez, la délicatesse, la subtilité, la nuance… ce n’est pas forcément ma tasse de thé (sic). Alors, hélas, ces sachets de thé Teapigs Earl Grey Strong seront vite oubliés… mais pas cet emballage qui m’a donné des sueurs froides. J’espère donc trouver meilleur du côté des autres propositions de la marque ! Son Chai tea m’avait enthousiasmée… mais son Chocolate Flake tea m’avait laissé tout autant de marbre.

La note de l’addicte :

Et vous, vous trouvez des thés Teapigs dans vos épiceries ? Donnez-moi leur nom ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le commenter, le partager ou même à cliquer sur la petite étoile ci-dessous. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.