La face cachée de la blogueuse, partie 6 : Blogueuse imparfaite ?

blogueuse-imparfaite

Cela fait des mois que je repousse la mise en ligne de cet article. Ce soir, c’est décidé, je vais me lancer ! Mais par où commencer ? Reprenons depuis le début, ce sera plus facile…

Je me suis lancée dans le blogging en 2009, quand j’en ai eu marre des restrictions de Ciao où je partageais mes avis cosmétiques (entre autres). J’ai ouvert tout d’abord un blog beauté sur Beauté-Addict, puis j’ai à nouveau eu l’impression d’étouffer et j’ai donc récupéré ma liberté sur Apologie d’une Shopping-Addicte, en mai 2010.

Si ma toute première revue a bien été cosmétique (un gel douche Sephora), la seconde a tout de suite montré à quel point je suis une blogueuse rebelle, pas docile pour un sou : j’ai osé publier sur un sujet qui n’était pas lié à la beauté – le thé (je vous parlais alors de Detox de Kusmi). Puis j’ai partagé mon avis sur un produit Lush et, rebelotte, un jour plus tard, j’ai dévié de la blogo beauté pour vous vanter les mérites de Sex and the city.

Les mois et les années ont passé, et force est de constater que je n’aime toujours pas rentrer dans les cases (vous avez vu les illustrations de ma bannière ? ). J’ai beau dire facilement que je suis une “blogueuse beauté”, je n’aime pas m’enfermer dans cette ligne éditoriale, je veux partager avec vous des bribes de ma vie avec surtout de la beauté, certes, mais aussi des produits culturels et lifestyle. J’ai bien tenté de garder la thématique “voyage” sur feu mon blog voyage… mais je finissai toujours par revenir ici vous raconter la même chose… Et si, demain, l’envie me prenait de vous parler “colle à bois”, et bien… je le ferai !

Pourquoi je vous parle de tout cela ? Parce que cette facette rebelle de la blogueuse que je suis a tendance à s’embrouiller avec ma face cachée plus organisée et prévisible (vous savez, publier tous les jours à la même heure – ou presque… en programmant des articles parfois des mois à l’avance…). J’essaie de faire des compromis avec moi-même, de garder mes articles gourmandises pour le mercredi et mes chroniques lecture pour le samedi, mais il m’empêche que je reste une blogueuse imparfaite.

Imparfaite dans le sens où je ne suis pas la moitié des “règles de base de la blogueuse”.

Volontairement ou pas.

En plus de refuser d’honorer l’étiquette “blogueuse beauté” en ne publiant que sur ce sujet, je fais ma rebelle dans beaucoup d’autres domaines liés au blog. Je refuse de ne vous parler que des dernières nouveautés, et je n’hésite donc pas à vous parler d’un produit qui n’existe même plus, ou d’un bain de bouche de supermarché, si cela me semble un tant soit peu intéressant (“à quand la revue papier WC ? “).

Je refuse de passer plus de cinq minutes pour prendre et retoucher une photo pour un article du blog (alors que j’adore admirer les visuels des autres blogueuses ! ). Je refuse d’avoir un de ces comptes Instagram monochromes ou mono-thématiques, d’utiliser plus de cinq hashtags et de faire mes photos Instagram autrement qu’avec mon smartphone (photoshopper, ou utiliser un réflexe, me semble tricher avec le concept d’instantanéité).

A mon grand dam, mes journées ne font toujours que 24 heures, ce qui est trop peu pour gérer parfaitement un blog + ses réseaux sociaux, en plus de mon énorme boulot de doctorante et de ma vie privée. Si je me fiche de ne pas avoir le temps de faire un selfie par jour ou d’ouvrir un compte Snapchat, je regrette de ne pas plus souvent répondre aux commentaires sur le blog, ou de ne pas en laisser plus souvent sur les autres blogs que je lis. La base de la blogueuse, c’est l’échange, et si je lis toujours avec ravissement vos messages, j’ai honte de ne vous répondre qu’en pensée. Si je suis beaucoup de blogs sur Facebook et Twitter, ma FOMO (fear of missing out = peur de rater quelque chose) en perd son latin car je ne peux me permettre de lire tout mon flux, de m’abonner aux notifications de tout le monde… Bref, je rate de bons articles… (Par contre, sur Hellocoton, je lis tout ce qui est proposé ! )

Autant de raisons (parmi tant d’autres) qui font que je suis une blogueuse imparfaite… mais est-ce bien important ? Contrairement à d’autres, je n’ai jamais voulu en faire mon métier, être reconnue dans la rue, publier un livre ou créer une collection capsule avec Machin. Je ne vis clairement pas de ce blog, je ne suis là que par PLAISIR. Donc il faut que j’apprenne à lâcher-prise sur ces règles, à ne pas me morfondre si mes stats ne sont plus trop ce qu’elles étaient. Car, au final, ce qui compte, c’est que ce blog soit mon loisir, ma bulle de sérénité. Et c’est toujours le cas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Save

4 commentaires sur « La face cachée de la blogueuse, partie 6 : Blogueuse imparfaite ? »

  1. Tu fais partie des rares blogueuses qui le sont encore juste pour le plaisir.
    Et oserais-je dire, avec honnêteté !
    Car beaucoup de blogs qui ont fleuri récemment, font essentiellement du “partenariat” intéressé”! Et on a du mal à y retrouver de la sincérité!
    De plus comme je comprends ta dualité! : le besoin d’être toi, différente, et en même temps celui de respecter les règles que tu te fixes.
    Moi, je trouve parfaite ta vision de l’imperfection!

    1. Merci beaucoup pour ton message ! C’est vrai qu’entre les articles pour faire du clic, les sponso cachés (j’en ai encore vus hier…), les articles positifs pour se faire bien voir… je comprends que les lectrices perdent confiance…

  2. Hello,
    Je te lis souvent même si je commente rarement, mais je trouve ton article hyper bien analysé et très intéressant 🙂 C’est impossible d’être parfait, donc partant de ce principe je trouve que tu t’en sors très bien 😉
    Gros bisous !

    1. Merci beaucoup pour ton message ! Je peux te renvoyer la balle, toi aussi, tu n’aimes pas trop rentrer dans les cases, et tu t’en sors tout aussi bien ! 🙂

Laisser un commentaire