Polar # 21 : Meurtre au champagne – Agatha Christie

meurtre-au-champagne

Je crois avoir tout dit dans mon article sur Lire Ou Mourir, alors je vous propose de découvrir sans attendre mon avis sur “Meurtre au champagne”, un roman d’Agatha Christie disponible au prix de 5,60 euros (seul) ou 11,20 euros (avec “Christmas Pudding” dont la chronique est prévue pour décembre prochain ! ) aux Editions Du Masque ! Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Dans le restaurant d’un célèbre night-club, six personnes sont rassemblées autour d’une table dressée pour sept.

En face de la place vide, un brin de romarin – souvenir de Rosemary Barton, morte au même endroit un an auparavant. Aucun des témoins de cette nuit fatidique n’oubliera jamais le visage de cette femme trop belle, trop riche, et à la vie mondaine trop débridée. Mais lequel des six convives aura à jamais sa mort sur la conscience ?

Mon avis :

J’ai reçu ce livre dans le coffret “Noël à l’anglaise” de Agatha Christie, contenant aussi le précédemment chroniqué (mais programmé pour décembre 2013 ! ) “Christmas Pudding”. Avouons-le tout de suite, j’ai vite été déçue car, non seulement ce roman ne se passe pas pendant les fêtes de fin d’année, mais, en plus, il ne met pas Hercule Poirot en scène. Mon tout premier Agatha Christie fût “Les dix petits nègres” et, mis à part ce roman, très rares sont les romans policiers de Christie que j’ai aimé alors qu’Hercule Poirot y était absent !

En fait, pour être tout à fait honnête, quand j’ai commencé ce roman, je ne savais pas que Hercule Poirot n’y figurait pas. Comme souvent avec l’auteure, je m’attendais à ce qu’il débarque vers la centième page et, quand cela ne fût pas le cas, j’ai regardé sa quatrième de couverture et compris mon erreur. J’avoue que, à partir de ce moment, j’ai perdu l’envie de lire ce roman qui s’annonçait déjà super long et ennuyant. D’habitude, l’auteure nous présente les faits se passant avant et après le meurtre avant d’essayer de le résoudre avec un de ses détectives. Là, on débute tout un an après la mort de Rosemary Barton et on découvre, chapitre après chapitre, les pensées de ses six proches, les six qui ont assisté à son meurtre. Certes, on a envie de savoir qui l’a tuée, mais pas tant que ça, finalement, comparé à d’autres victimes, car non seulement elle semble avoir eu un caractère peu plaisant et amical, mais, en plus, tous ses proches ou presque pourraient avoir commis ce meurtre. On apprend peu à peu des choses sur sa vie, on répond à quelques questions laissées en suspens par tel personnage en “écoutant” les pensées de tel autre, mais la recette ne prend pas. C’est long, cela avance à peine et on n’a pas vraiment envie que le coupable soit révélé, au fond.

Devant mon manque d’envie, j’ai eu la curiosité de voir les autres avis des lecteurs de ce roman et il semblerait qu’ils aiment autant, en moyenne, les romans d’Hercule Poirot que cette enquête-là. J’ai donc continué mon bonhomme de chemin, j’ai donc poursuivi ma lecture, mais j’avoue y avoir trouvé un arrière-goût de perte de temps tant je n’étais pas passionnée et je voulais le finir seulement pour le finir.

A vous de voir maintenant si une telle enquête pourrait vous satisfaire !

La note de l’addicte : 2 étoiles

Et vous, vous aimez les romans d’Agatha Christie qui ne sont pas des aventures d’Hercule Poirot ?

Cliquez pour retrouver ce roman en vente : Meurtre au champagne

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire