Livre jeunesse # 55 : Les fausses bonnes questions 1 – Lemony Snicket

fausses-bonnes-questions-lemony-snicket.jpg

Vous connaissez Lemony Snicket, l’auteur des “Aventures désastreuses des Orphelins Baudelaires” ? Ce nouveau roman jeunesse de l’ateur devrait vous plaire… Publié chez Nathan, il y est vendu 15,90 euros. Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire, part à la recherche d’une mystérieuse statue. Qui l’aurait volée? Et surtout, pourquoi ?

Avant de lire ce livre, il est préférable de vous poser ces questions:

1. Voulez-vous savoir ce qui se passe dans une ville en bord de mer qui ne se trouve plus en bord de mer?

2. Voulez-vous en apprendre davantage sur un objet volé qui n’a pas du tout été volé?

3. Pensez-vous vraiment que cela vous regarde? Pourquoi ? Quelles sont vos motivations? En êtes-vous sûr ?

4. Qui se tient derrière vous ?

Mon avis :

Dans la vie des chroniqueurs littéraires, il est des livres que l’on reçoit “sauvagement” : on n’a pas demandé de les découvrir mais on nous les envoie “au cas où ils puissent nous plaire”. Personnellement, cela ne me gêne pas et je trouve cela plutôt sympa pour changer un peu de ses habitudes littéraires. « Les fausses bonnes questions, tome 1 : Mais qui cela peut-il être à cette heure ? » de Lemony Snicket a été reçu dans ce cadre-là. J’avoue que je ne connaissais pas du tout cet auteur avant d’ouvrir ce livre et de découvrir que cette saga était plus ou moins dérivée des Aventures Désastreuses des Orphelins Baudelaire, dont j’avais entendu parler quand j’étais ado… sans jamais franchir le pas.

Je ne m’attendais donc pas à grand-chose quand j’ai démarré cette lecture, je me disais que c’était un livre jeunesse assez court et que cela valait le coup de sortir de mes sentiers battus. Si
j’ai lu ce livre très rapidement, a vrai dire, je n’en ai éprouvé que peu de plaisir. J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je ne comprenais pas pourquoi tout était tiré par les cheveux comme ça, pourquoi je ne devais me fier a rien… Je manquais de repères, je me sentais assez « nulle » de ne pas comprendre le pourquoi du comment des choses. Bref, j’étais perdue. Et je le suis restée
pendant toute ma lecture, ce qui ne m’a pas aidée à prendre du plaisir pendant celle-ci, surtout quand les résolutions d’énigmes tombaient comme un cheveu sur la soupe. J’ai souri sur quelques bons mots de l’auteur, qui semble avoir une plume particulière (ce qui change des jeunesse habituels), mais je n’ai pas accroché à son histoire, à ses personnages, à ses rebondissements. J’avais un peu l’impression de lire un livre pas du tout adapté à mes gouts, alors que ceux-ci sont normalement tournés vers la littérature pour les adolescents. A vrai dire, j’ai même un peu de mal à dire que ce roman est un roman jeunesse, je le trouve plutôt destiné aux lecteurs masculins pré-ados.

Au final, j’ai dépassé mes limites en lisant ce roman pas du tout fait pour moi. Je pense néanmoins qu’il plaira a certains mais attendez-vous à trouver dans cette lecture un imbroglio qui ressemble à sa quatrième de couverture… Vous voilà prévenus.

La note de l’addicte :  2 étoiles

Et vous, vous aimez ce genre de livres ?

Cliquez pour retrouver ce titre en vente : Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket T1

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

2 réflexions sur « Livre jeunesse # 55 : Les fausses bonnes questions 1 – Lemony Snicket »

  1. Oh ma petite soeur et moi étions fans… Mais là en effet je ne sais pas si j’aurais aimé non plus…

Laisser un commentaire