Livre de l’imaginaire # 47 : Sublimes créatures – Garcia & Stohl

sublimes créatures

Vous n’avez pas pu passer à côté : le film “Sublimes Créatures” est sorti récemment au cinéma et on en parlait par-tout. Moi, au lieu d’aller le voir aur grand écran (à cause de mon opération, c’était un peu mort), j’en ai profité pour lire le roman dont ce film est adapté : “16 lunes”, réédité depuis sous le nom de “Sublimes créatures”.

Ce roman est dispo au prix de 8,90 euros en poche, qui fait quand même 635 pages ! Heureusement, mon avis est plus court, bonne lecture !

Quatrième de couverture :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction… Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver… L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis :

Il y a quelques années, seuls les initiés connaissaient la saga “Le livre des lunes”, aussi appelée “Chroniques des Enchanteurs”. Depuis l’adaptation en film de cette saga de Kami Garcia et Margaret Stohl, tout le monde la connait sous le nom de la saga dont le premier tome est “Sublimes créatures” (que nous connaissions alors sous nom de “16 lunes”). J’avoue, c’est très facile de s’y perdre avec tous ces noms… mais je vous rassure tout de suite : son contenu est clair comme du cristal.

Grâce à l’adaptation cinématographique de la saga, de nombreux formats sont disponibles pour ce roman : broché, poche (il semblerait même que deux couvertures existent en poche, pour une soixantaine de pages en plus pour l’autre ! ), roman graphique… Comment passer à côté d’un tel livre en librairie ? Pour ma part, j’ai un poche dont la couverture reprend l’affiche du film “Sublimes créatures”, un poche assez épais du haut de ses 635 pages, un poche bien mis en page et irréprochable tant dans le fond que dans la forme (sans parler de son prix raisonnable).

C’est l’histoire de Ethan, un jeune adolescent dont la vie est bouleversée par l’arrivée, dans sa petite ville du Sud des Etats-Unis, Gatlin, d’une jeune fille de son âge. A Gatlin, on vénère le passé, aussi tout ce qui est nouveau est décrié, notamment si la fille en question, Lena, est la nièce du reclu le plus célèbre de la ville : Macon, qui s’occupe des pompes funèbres… Evidemment, Ethan a le goût de l’aventure, il étouffe dans son trou perdu… alors le vent de nouveauté qu’apporte Lena a tout pour le séduire, mais si sa différence avait un prix ?

Nous sommes là devant une histoire d’amour comme on en trouve souvent dans le genre young adult : une fille, une gars, des particularités fantastiques… un fossé les sépare et, pourtant… Inutile de dire que, dès le début, il n’y a pas de suspense sur le devenir de ces deux jeunes gens. Par contre, et c’est là que j’ai compris que ce roman ne serait pas une romance paranormale parmi tant d’autres, il y a des prises de position intéressantes dans ce roman : le narrateur principal est Ethan (en général, c’est la fille) et l’atmosphère générale est très sombre, à la limite du glauque tant on ne sait pas dans quoi on met les pieds (vampires ? loups-garous ? secte ? sorcières ? …). Ce suspense quant à la nature du fantastique m’a tenue en haleine durant toute ma lecture, j’avais quelques indices, quelques intuitions, mais on ne nous dévoile pas tout dès le début et j’ai adoré ça. Peu à peu, on en apprend plus sur ces particularités, cela vient lentement…

Les personnages sont très intéressants, un autre point fort de ce roman. Il y a certes quelques clichés en chemin, mais la personnalité d’Ethan, de Lena, de Macon, de leurs proches… sont très sympas, on imagine bien comment ils pourraient évoluer par la suite, avec quelques retournements de situation en chemin. Mais, ce que j’ai préféré, c’est le côté “mythologique” de l’histoire, le fait que le passé des Etats-Unis a une grande place dans celle-ci : c’est à la fois culturel et divertissant car on est loin d’un livre d’histoire-géo !

Au final, malgré son épaisseur, ce roman a su me tenir en haleine sans m’ennuyer, il pose les bases d’une saga particulièrement intéressante dont j’ai hâte de découvrir la suite…

La note de l’addicte : 5 Etoiles

Et vous, vous avez succombé à la lecture de ce livre / au visionnage du film ?

Cliquez pour retrouver ce roman en vente : Saga Sublimes créatures – Tome 1 – 16 Lunes

Ce livre a été lu avec plaisir, mais aussi dans le cadre du  Challenge ABC Spécial Imaginaire 2013 (pour la lettre G de Kami Garcia).

 

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

2 pensées sur “Livre de l’imaginaire # 47 : Sublimes créatures – Garcia & Stohl”

Laisser un commentaire