Démaquillant # 35 : Lait nettoyant doux Evercalm – REN

lait-nettoyant-doux-ren

Oui, j’ai osé. Cette semaine, après vous avoir parlé d’une eau micellaire que beaucoup doivent utiliser (à tort) en démaquillant… je viens causer d’un lait que beaucoup doivent utiliser (à tort) en produit nettoyant ! Ce lait, c’est le Lait nettoyant doux de REN, qui fait partie de la gamme Evercalm… et qui est en fait un démaquillant !

Je sais bien que la frontière est parfois mince entre ces deux types de produit (surtout quand les marques essaient d’appâter les plus pressées d’entre nous en se vantant d’être “deux-en-un”), mais je me base sur un critère de choix pour faire la différence entre nettoyant et démaquillant : l’efficacité. Est-ce que ce produit dissout bien le maquillage, sans frotter ? (Si oui, c’est un démaquillant.) Est-ce qu’il me donne l’impression d’avoir la peau super propre ? (Si oui, c’est un nettoyant.) Et je n’ai jamais rencontré un produit qui fasse les deux sans distinction.

Quand j’ai vu cette miniature de Lait nettoyant doux de REN, j’ai su d’instint que c’était un démaquillant : parce que c’est un lait, comme on en utilisait il y a 10 ans pour se démaquiller (avant l’avènement des huiles démaquillantes ô-combien efficaces). Un lait cosmétique, c’est une texture riche et surtout grasse, qui dissout le maquillage, de base. J’ai aussi été aidée par le fait que c’est une marque anglaise et que, en anglais, “cleansing”, c’est encore plus flou qu’en français, disons c’est dans 50% des cas nettoyant… et 50% démaquillant.

Armée de mon instinct, j’ai testé tout d’abord ce produit REN pour retirer mon maquillage (et j’en avais une tonne, appliquée juste quelques heures avant) : nickel chrome. Pas besoin de frotter, que ce soit sur un coton ou à même les mains, il se dissolvait à vitesse grand V. J’ai a-do-ré.

Et parce que je suis scientifique et que je n’aime pas le doute, j’ai testé ce produit Evercalm de REN en nettoyant et… bof quoi ! Sur ma peau grasse qui a clairement besoin d’être nettoyée en profondeur deux fois par jour, cela n’était pas suffisant pour me donner l’impression d’être propre une fois le lait rincé.

Vous l’aurez compris, c’est encore une fois une victoire de canard Cyrielle dans la lutte contre l’amalgame qui est fait entre nettoyant et démaquillant ! Je valide à 100% ce lait doux et efficace pour retirer le maquillage… mais c’est tout !

La note de l’addicte :

Et vous, vous utilisez toujours des laits démaquillants ? C’est si sensuel, comme texture !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire