BD et Manga # 8 : Billy Brouillard, tome 3 – Guillaume Bianco

billy brouillard le chant des sirènes

J’ai bien fait de changer la catégorie “manga” en “BD et manga” la dernière fois, pour “Les Blondes 17” car je vous présente à nouveau une BD, pour changer ! Cette fois-ci, il s’agit d’une BD pour enfants – jeunes ados, le troisième tome de la saga Billy Brouillard, édité chez Soleil, écrite par Guillaume Bianco et vendu à prix d’or : 22,95 euros… Bonne lecture !

 

Quatrième de couverture :

Ce troisième opus, “Le Chant des Sirènes”, marque la fin du premier cycle des palpitantes aventures du petit garçon au pouvoir de l’imaginaire. Après avoir affronté la peur et la mort dans le premier tome, la foi et les croyances dans le second, Billy Brouillard se confrontera, cette fois-ci, à un tout nouvel ennemi aussi terrifiant que fascinant : l’amour… Billy porte à nouveau ses lunettes, renonçant ainsi au monde de l’imaginaire. Cet été, il passe ses vacances au bord de la mer où il fait la connaissance de Prune, une petite fille qui prétend être une sirène. Par une fâcheuse circonstance, elle sera enlevée par des démons aquatiques et retenue prisonnière au coeur des abysses infernaux. Billy aura-t-il le courage de retrouver son don et de plonger au secours de sa nouvelle amie ?

Mon avis :

Je vous l’avoue, j’ai reçu cette BD de Guillaume Bianco, le troisième tome (ou quatrième selon les classifications) de la saga Billy Brouillard, dans le cadre de ce qu’on appelle un “envoi sauvage” : je n’avais pas demandé à lire cette BD et elle m’a été envoyée. Au début, je me suis dit que, pour faire les choses bien, j’allais dégoter les deux (trois) premiers tomes de la série pour connaître ses origines et pouvoir parler de cette BD en tout connaissance de cause, mais force est de constater que deux bâtons se sont glissés dans mes roues : cette série de BD était introuvable en emprunt à Toulouse et chaque tome coûte la bagatelle de 22,95 euros. Résultat, je me suis dit que j’allais tester cette BD comme si j’étais une jeune fille de 14 ans à qui une grande-tante avait acheté le premier livre conseillé par un libraire non-scrupuleux, ce livre étant un tome 3… !

 

Si le prix de 22,95 euros la BD pour enfant – jeune ado semble excessif, il est à noter que les presque 150 pages de cette histoire sont toutes qualitatives, on voit bien que chaque dessin a été travaillé et non pas fait à la va-vite. D’ailleurs, la même impression prédomine quand on regarde cette couverture qui regorge de détails. Cependant, ce que je vois aux premiers abords, pour ma part, c’est que ce ne sont pas des dessins dont les traits m’interpellent. Je préfère largement des traits ronds, plus féminins… et j’ai vite été refroidie dans ma lecture car le contenu du livre ressemble, en terme d’esthétisme, à cette couverture. En BD, comme je le dis souvent, un coup d’oeil aux dessins et ça passe ou ça casse. Là, je l’avoue, ça a plutôt cassé mais j’ai quand même lu cette BD car, et bien, j’aime bien ne pas passer à côté d’une possible découverte qui élargirait mes horizons livresques.

 

J’avoue que, ne connaissant pas l’univers de Billy Brouillard, j’étais, si je puis dire, dans le brouillard moi-même car c’est une scenario assez… torturé que voici. Le fameux Billy, un petit garçon, est-il crédible ? Je vois ce qu’il voit, mais n’est-il pas en train de rêver ? Ou a-t-il des pouvoirs particuliers ? Son monde est-il le même que le mien ou est-ce du domaine du fantastique ? Tant de questions m’assaillaient pendant la première dizaine de pages de cette BD que je l’ai reposée pour lire quelques avis sur la toile. Non pas parce que j’étais intéressée par ce que j’avais râté, mais parce que je ne voulais pas râter ma lecture faute de connaissances suffisantes pour la comprendre.

 

En fait, un coup d’oeil au résumé m’aurait aidé avec ce “Billy porte à nouveau ses lunettes, renonçant ainsi au monde de l’imaginaire” (pour une fois que lire le résumé est salvateur ! ). J’ai vite pu me replonger dans ma lecture, et j’avoue avoir eu envie que les pages se tournent plus vite car c’était sans plaisir aucun, la faute à un univers qui m’est inconnu et à des dessins qui ne me plaisent pas.

Aussi, je termine cette chronique sans trop vous avoir aidé, j’en ai bien peur. Si vous connaissez cette saga, vous saurez si vous l’aimez ou pas. Si vous ne la connaissez pas, jetez donc un oeil à la couverture pour savoir si cela peut vous plaire…

La note de l’addicte : 1 étoiles

Et vous, vous aimez ce genre de dessins ?

Cliquez pour retrouver cette BD en vente : Billy Brouillard, Tome 3 : Le chant des sirènes

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire