Thés # 143-158 : Battle de 16 sachets de thé à l’unité (4)

tea bags

On continue de découvrir les différents thés à l’unité que j’ai reçus suite à ma commande sur le site quasi-éponyme A L’Unithé. Au programme cette fois-ci, on a pas moins de 16 sachets que j’ai passés au crible pour déterminer ceux qui valent le coup d’être commandés en grosses quantités.

Pour ne pas rendre cet article trop long, je vous propose de rappeler brièvement ce que j’attends d’une tasse de thé. Un thé noir doit me réveiller, un thé vert ou une infusion doit m’apaiser. J’attends surtout que le goût annoncé soit respecté, qu’il soit suffisamment intense pour être détecté lors d’un blind test. J’aime quand mes thés sont faciles à faire, qu’il ne faille pas sortir la balance de précision, prendre la température de l’eau d’infusion ou un chronomètre pour réussir sa tasse.

flopsCeci étant dit, je vous propose de découvrir les cinq thés qui ne m’ont pas plu dans ce lot. Deux Dammann Frères prétendument gourmands m’ont laissé de glace : Pomme d’amour et Caramel, car ils n’avaient pas de goût ou presque. L’Earl Grey de Adagio etait quasi insipide alors que le Peach Oolong de la même marque me faisait penser à un iced tea tellement il manque de subtilité. Enfin, j’attendais beaucoup du thé noir et bleu-vert 1001 Nuits de la Brûlerie Caron, je n’en ai pas senti le goût de rose et/ou de fleur d’oranger.

moyenOn retrouve Dammann Frères et la Brûlerie Caron parmi les thés “moyens” que j’ai testés. Ils ne sont pas dégueulasses, loin s’en faut, il leur manque juste un peu de caractère. Il s’agit du Genmaicha de la Brûlerie, qui n’équivaut pas mon cher Kusmi, et du Etoile de Madagascar prétendument coco-vanille qui n’avait pas beaucoup de goût… Le Gunpowder et le Osmanthe D’Or de Dammann Frères étaient sympa mais sans plus, ils ne valent pas leur prix prohibitif. Aussi présents sur cette deuxième marche du podium, on trouve deux thés bio George Cannon qui, là encore, coûtent trop cher pour un manque de consistance : le Darjeeling indien Sungma et le thé vert chinois Long Jing. Dommage.

.coups de coeur

Il reste donc 5 sachets sur 16 qui m’ont procuré énormément de plaisir lors de leur test, je leur décerne donc sans hésiter un coup de coeur.

J’ai adoré le thé bio oolong des Jardins de Gaïa. Parfaitement dosé, il se laisse oublier sans soucis dans la tasse et garde sa douceur, son velours… Le Oolong Goddess de Adagio est pas mal aussi, très bon et d’une facilité déconcertante de préparation.

Gros coup de coeur aussi pour mon premier thé Yunnan, un Dammann Frères. Franchement, ce thé vert n’a rien à voir avec des thés verts classiques, il mérite d’être découvert !

Enfin, Les Thés de Constance me gâtent avec deux favoris : le thé noir de Chine Qimen est lui-aussi un thé noir vraiment particulier, plutôt boisé mais en délicatesse, comme s’il était un tout petit peu chocolaté. Le thé noir à la rose, quand à lui, a vraiment le goût de rose, c’est extra !

Et voilà pour cette floppée d’avis thé ! Il m’en reste quelques uns sous la main, on en reparle très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur « Thés # 143-158 : Battle de 16 sachets de thé à l’unité (4) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.