Polar # 35 : Stephanie Plum 12 – Janet Evanovich

douze-travaux-de-stephanie

J’avais l’habitude de publier mes chroniques des tomes de Stephanie Plum de Janet Evanovich avant même leur parution en France. Il faudrait peut-être que je me dépêche, je viens de me faire dépasser, j’ai trois chroniques en retard sur l’édition française ! Alors qu’à cela ne tienne, voici mon avis sur Les douze travaux de Stephanie, de Janet Evanovich !

Quatrième de couverture :

C’est le monde à l’envers ! Stéphanie Plum se retrouve traquée nuit et jour par une inconnue vêtue de noir de la tête aux pieds, armée d’un Glock 9 mm. Et cette furie prétend être la femme de Ranger ! Les choses se compliquent lorsque l’on découvre que la fille de ce dernier a été enlevée en Floride. Ce n’est pourtant pas la priorité pour les chasseurs de primes de Trenton : les finances de l’agence de cautionnement sont dans le rouge et il faut mettre les bouchées doubles. Mais Stéphanie saura-t-elle résister à Ranger, le plus sexy des chasseurs de primes, si celui-ci lui demande de l’aide ?

Mon avis :

Je reviens pour vous parler brièvement des Douze travaux de Stéphanie, le tome 12 de la saga Stephanie Plum de Janet Evanovich. On pourrait penser que les tomes de cette saga se suivent et se ressemblent, mais, à mon avis, ce tome est tout particulier car il met en avant le personnage le plus énigmatique de la saga : Ranger. Alors, certes, comme d’habitude, Stephanie se retrouve mêlée dans cette histoire jusqu’au cou, à l’insu de son plein gré, donc on pourrait croire qu’il ne s’agit que d’un bis repetita des précédents épisodes (ce qui, à mon avis, plairait tout autant car, une fois dépassé les 10 premiers tomes de n’importe quelle série, je pense que l’on perd un peu de son objectivité tant on est accro à ses personnages – ce qui explique la longueur de ma chronique)… mais ce tome est vraiment à ne pas manquer si, comme moi, vous craquez sur Ranger…

Enfin, bref, dans Les Douze Travaux de Stéphanie, on retrouve tout ce qui nous plait dans cette saga : un livre divertissant qui se lit facilement, une héroïne attachante et des personnages secondaires craquants, des rebondissements nombreux et une fin agréable… Et, en bonus, on creuse le personnage de Ranger, on lui ajoute une épaisseur qui le rend encore plus sympathique. La recette du succès ? En tout cas, les lecteurs Goodreads attribuent à ce tome une des meilleures notes moyennes de la série…

La note de l’addicte : 5-Etoiles

Et vous, vous êtes aussi ravies que moi de voir la publication en France reprendre, et à bon rythme ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

1 réflexion sur « Polar # 35 : Stephanie Plum 12 – Janet Evanovich »

Laisser un commentaire