Livre de jeunesse # 84 : Les garçons ne tricotent pas – T. S. Easton

garcons-ne-tricotent-pas

Petite chronique aujourd’hui, sur un roman jeunesse qui devrait tomber dans les mains de tous les garçons adolescents… mais aussi des filles ! La question du genre est abordée ici de manière plutot juste. Voici Les garcons ne tricotent pas (en public) de T. S. Easton (16 euros aux Editions Nathan). Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Après avoir volé de l’alcool dans un supermarché, Ben, 16 ans, doit suivre un « parcours de réinsertion pour jeunes délinquants » et, dans ce cadre, s’inscrire à un cours de tricot. Autant dire que ça ne l’enchante pas. Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains … bref, tant que PERSONNE n’est au courant.

Le hic, c’est qu’il se découvre une passion dévorante pour le tricot. Et bientôt, il ne pense plus qu’à ça : point mousse, douceur et couleur des laines, patrons compliqués.
Au point de cacher des aiguilles sous son lit, de participer à des concours, de vendre ses créations sur Internet et de transformer sa vie… en grosse pelote de mensonges impossible à démêler !

Mon avis :

Je me plais à vous répéter que je choisis mes lectures en fonction de leur titre et de leur couverture. Mais quid des titres sympa qui ont une couverture plutôt moche ? (Ou inversement.) Et bien, je vois sur le moment… comme cela a été le cas avec Les garcons ne tricotent pas (en public) de T. S. Easton. Car, il faut bien l’avouer, la couverture me refroidissait clairement… (C’est marrant d’ailleurs, car j’aime bien celles des romans de Legardinier, mais ce sont des chats…)

J’ai reçu ce livre en service presse, c’est ce qui a motivé ma prise de décision « oui, je le lirai ». Et j’ai bien fait car ce roman jeunesse, adapté aussi bien aux filles qu’aux garcons, m’a beaucoup plu.

Alors, on est d’accord que l’histoire est assez basique et que les rebondissements sont prévisibles… mais j’ai bien aimé l’atmosphère de ce roman, le fait qu’il dénonce avec justesse notre société qui définit, notamment, nos loisirs en fonction de notre genre et de notre âge. Le récit, ici, n’est pas moralisateur, il permet juste d’ouvrir un peu plus nos yeux sur notre culture et ses défauts.

Le personnage de Ben est symapthique, j’ai presque pu me mettre dans ses baskets, comprendre ses choix (suivre les autres, voler, s’enfoncer dans les mensonges…). A noter que j’ai toujours un peu de mal à lire les romans dont la narration interne est celle d’un garçon, mais ici je n’ai pas eu ce type de problème…

Au final, donc, je ne me suis pas prise de passion soudaine pour le tricot, mais j’ai apprécié ma lecture, que j’aurais tendance à conseiller à TOUS les enfants. On notera que ma maman, qui aime le tricot, a lu et moyennement apprécié cette lecture – celles-ci devient fade pour nos anciennes générations 😛

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous aimez le tricot ? Que pensez-vous de cette couverture ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : http://amzn.to/2dNlJrc

Rendez-vous sur Hellocoton !

Save

Save

Par Cyrielle - rédactrice de Apologie d'une Shopping-Addicte - fan de produits de beauté, de son chat Disney, de thés, de lecture et de séries TV.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager ainsi qu'à le commenter !

Laisser un commentaire