Peut-on s’assumer, s’aimer… sans maquillage ?

défi bb light

Il y a quelques années, vous m’auriez demandé quel était le produit de beauté qui m’était indispensable, j’aurais cité – sans hésiter – le fond de teint couvrant, sans lequel je n’étais pas capable de sortir de chez moi. Même pour aller chercher le pain, même pour aller à la boite aux lettres.

J’ai commencé à me maquiller au collège, et depuis je n’ai jamais arrêté. Au début, c’était juste pour tenter de camoufler mon acné, puis j’y ai pris goût. Parce que cela me permet de me trouver belle, d’avoir confiance en moi. Parce que, sans maquillage, je me sens nue. Mais aussi parce que j’aime jouer avec les couleurs et les textures au gré de mes envies, des tendances, de mon humeur, …

C’est marrant comme notre environnement nous façonne : depuis mon expatriation en Angleterre (ce pays où les apparences ne comptent pas), il m’arrive de sortir de chez moi sans maquillage. Il m’arrive même de sortir sans soutien-gorge ! Dans les deux cas, je ne me sens pas sûre de moi à 100%, mais je m’assume, je me souris quand je croise mon reflet dans le miroir…

Comprenez-moi bien, le maquillage, c’est génial et j’adore toujours ça… mais il est possible de s’en passer et de se sentir bien sans. Dans le pire des cas, on peut réduire drastiquement sa routine makeup sans perdre sa confiance en soi. Même quand on a des sourcils invisibles, des gros boutons, des lèvres asymétriques, une rosacée carabinée…

Voilà toutes les idées qui me sont venues en tête en visionnant cette campagne vidéo Garnier sur l’acceptation de soi et sur l’impact du maquillage sur notre vie. J’ose espérer qu’elle vous donnera peut-être envie, vous aussi, de tenter l’expérience du no makeup avec le #DefiBBLight (ya plein de belles choses à gagner, en plus ! )… Et, qui sait, vous pourriez apprécier votre tête sans maquillage !

Article sponsorisé

Laisser un commentaire