Salons de thé # 13 et 14 : L’autre Salon de Thé et L’Epicurien – Toulouse

On continue de découvrir des salons de thé toulousains, sur le blog, avec, cette fois-ci, LA référence toulousaine, L’Autre Salon de Thé et un petit nouveau pour moi : L’Epicurien !

l-autre-salon-de-the-toulouse.jpg

(Illustration : Yelp)

L’Autre Salon de Thé est un salon situé rue des Tourneurs, à deux pas de la place Esquirol. C’est le tout premier salon de thé dans lequel j’ai mis les pieds, en compagnie de mon amie Ambre, il y a de ça très très très longtemps.

C’est là-bas que j’ai découvert le principe des salons de thé aux parts gargantuesques. C’est là-bas que j’ai découvert l’existence du banoffee. C’est là-bas que j’ai testé pour la première fois
le cream tea : des scones, de la confiture, de la crème fouettée, un thé. C’est aussi là-bas que j’ai pu goûter à plein de pâtisseries différentes grâce aux avantages de l’assortiment de trois pâtisseries au choix.

C’est simple, je valide toutes les pâtisseries (maison) à l’Autre Salon de Thé ! Avec un tout petit bémol pour le cheesecake que je trouve meilleur au Tommy’s (on en reparlera) et à Starbucks ! Et, avec ça, il faut prendre un thé, bien entendu ! Servi comme il se doit dans un service non-assorti.

Le midi (préférez midi pile à plus tard car c’est vite si bondé que cela en devient trop bruyant), la formule tarte salée + dessert est très bonne, et si comme moi vous avez un gros estomac et des amis moins gourmands, n’hésitez pas à finir leurs assiettes, preuve que c’est TRES bon à l’Autre Salon de Thé.

Très bon mais pas parfait, car, hélas, le service est parfois peu agréable, et la vaisselle ainsi que la décoration ne sont pas inpeccables en terme de propreté, tenue…

epicurien-toulouse.jpg

(Illustration de la devanture : L’Internaute)

L’Epicurien est une adresse que j’ai découverte en prenant le bus pour aller à la clinique, ce printemps ! A deux pas (en fait, une cinquantaine de petits pas, j’ai compté ! ) de la sortie du métro François Verdier, c’est un salon de thé qui fait aussi boulangerie, on va dire !

Au programme, à emporter ou sur place (terrasses extérieures, sans brumisateur, ou places à l’intérieur pas climatisé mais pas très chaud même en pleine canicule), des salades ou sandwichs variés, mais surtout des desserts qui changent !!!

salade-chevre-chaud-epicurien-toulouse.jpg

Je n’y suis allée qu’une seule fois, je m’en suis tirée avec une addition d’une douzaine d’euros (la moyenne toulousaine des salons de thé) pour : une salade au chèvre chaud et une part de Dame Blanche revisitée. Quand je vous disais que les pâtisseries changeaient des autres adresses toulousaines !

dame-blanche-epicurien-toulouse.jpg

Bon, OK, je m’attendais à plus de “salade” dans ma salade, mais j’ai été ravie de la quantité de chèvre chaud, cela compense. La Dame Blanche revisitée était, elle, au-delà de mes attentes : légères, goûteuse, fraîche,… un vrai plaisir des sens que j’ai dégusté le plus longtemps possible (c’est très dur pour moi qui ai une pelle de chantier à la place d’une fourchette dans la main, d’après ma mère ! ).

interieur-epicurien-toulouse.jpg

J’ai beaucoup aimé ce qu’il y avait dans mon assiette, mais aussi les lieux, très beaux de l’intérieur grâce à une décoration soignée qui mets bien en avant les briques apparentes des murs. J’ai apprécié le petit plus : la TV, très utile quand on mange toute seule (mais avec le volume sur zéro pour profiter de la tranquillité des lieux) !

La note de l’addicte pour deux adresses auxquelles je retournerai : 4 étoiles

Et vous, vous aimez déjà goûté une Dame Blanche ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur « Salons de thé # 13 et 14 : L’autre Salon de Thé et L’Epicurien – Toulouse »

  1. Suite à cet article, je suis allée tester L’autre salon de thé avec une autre blogueuse toulousaine. C’était excellent ! Un bémol pour le service et l’amabilité…

  2. “Idéal pour les enfants” dans la partie “infos” du Facebook du salon de thé ! C’est amusant.

    Aujourd’hui, ma femme, moi-même et notre enfant de 3 ans sommes installés dans ce salon depuis un bon quart d’heure, dans un vacarme assez impressionnant (beaucoup de monde, petit endroit).

    Une des serveuses du salon vient nous voir, très gênée, ne sachant pas “comment nous le dire”… son patron l’a envoyée pour nous signifier que notre enfant de 3 ans est un problème (il a tapé des pieds par intermittence sous la table quand nous sommes arrivés, 1 minute je pense). Je m’étonne des super pouvoirs du patron qui a pu distinguer ces coups dans un tel bruit ambiant et je demande à la serveuse de transmettre en retour au patron une “amabilité”. Nous décidons de partir puisque je commence à monter en pression sérieusement. Je ne sais pas… peut-être cette impression que “mon chien dérange” dans un “établissement de luxe” qui ne passe pas…

    A la porte, le patron nous lance un grand sourire et nous souhaite une bonne journée depuis son comptoir. La coupe étant plus que pleine, je le salue d’un doigt, ma femme sort de ses gonds.

    Il nous rattrape dans la rue pour savoir ce qu’il s’est passé (il a bien vu que l’on expliquait à nos voisins de table pourquoi on partait). Il nous explique que ce sont des “clients” qui se sont plaints du petit et qu’il n’a fait que relayer l’information

    (par sa serveuse…). Je lui présente mes excuses pour mon geste et lui explique qu’il a une clientèle “particulière”. Il ne dément pas et nous explique sa lassitude, de son métier et de l’agressivité croissante ces derniers temps de ses clients.

    Il s’excuse. Ok. Mais… il aurait pu aussi dire aux “clients importunés” par notre fils d’aller ailleurs (c’est un endroit idéal pour les enfants non ?) ou au moins de leur dire “oui oui” et de ne pas relayer leurs “exigences”.

    Il a fait un choix qu’il n’assume manifestement pas jusqu’au bout. Il se cache derrière des “clients” et derrière sa serveuse, il n’est responsable de rien, il ne m’a pas regardé une seule fois dans les yeux dans la rue pour nous présenter ce semblant d’excuses…

    Bref un endroit “charmant”, “idéal pour les enfants”. Je ne saurai pas si leurs pâtisseries sont bonnes et je ne veux pas le savoir, je ne dépense pas mon argent chez ce genre de personne.

Laisser un commentaire