Salon de coiffure # 2 : Coiffure Family’Art – Toulouse

coiffure-familyart.jpg

C’est le destin qui m’a permis de visiter le   salon de coiffure Family’Art de Julie, j’en suis sûre. Je venais de rentrer sur Toulouse pour les vacances, ma mère me demandait de prendre RDV chez le coiffeur, je me connecte sur le compte Facebook du blog et j’y découvre un message de Julie me proposant de visiter son salon. Ni une, ni deux, j’accepte avec grand plaisir.

Le rendez-vous était pris à mardi dernier. Family’art est situé rue Paul Bonamy à Toulouse, à deux pas de l’avenue Jean Rieux (plutôt du côté Canal du Midi). Le salon a un emplacement idéal car il est facilement accessible que ce soit en voiture (places de parking partout autour), en bus (prenez le 22 direction Gonin et descendez à Belle-Paule) ou à pied depuis Francois Verdier. Attention, ne faites pas comme moi et ne vous perdez pas si vous décidez de marcher !

Je suis arrivée en retard et en sueur, ayant marché jusqu’au Grand-Rond avant de m’apercevoir de mon erreur. Heureusement, quand on a enfin trouvé la rue Belle-Paule, il ne reste plus que quelques mètres à parcourir pour rejoindre le salon de coiffure, qui est facile à repérer. Julie m’y attendait, en compagnie de Sandy, une esthéticienne et prothésiste ongulaire qui propose
régulièrement des prestations au salon (on en reparle demain). Après avoir soufflé un peu, j’ai pu m’installer dans un fauteuil, devant le miroir, et me laisser guider.

salon-coiffure-familyart.jpg

Julie n’a pas pris peur en voyant l’état (oserais-je dire catastrophique ? ) de mes cheveux. Pourtant, cela peut effrayer quand on part d’une chevelure mousseuse, longue et gorgée de silicones (j’ai voulu fini un masque L’Oréal, récemment…), asséchée sur les pointes et grasse aux racines, ce qui entraîne des pertes de cheveux.

J’ai laissé carte presque-blanche à Julie pour embellir mes cheveux, ma seule demande étant de pouvoir les attacher en cas de besoin. Après avoir étudié mes cheveux et mon visage, Julie m’a
proposé de me couper les cheveux au niveau des épaules, de les dégrader un peu devant et de désépaissir le volume au niveau des pointes pour éviter la coupe “triangle pointe vers le haut” que j’ai au naturel. Elle m’a invitée à rejoindre le bac pour y laver mes cheveux (shampooing doux à l’odeur d’amande à tomber, suivi d’un shampooing anti-pelliculaire, si ma mémoire est bonne), en douceur.

Une fois de retour devant le miroir, Julie m’a appliqué un soin sans rincage et s’est armée de ciseaux pour s’occuper de ma tignasse. J’aurais pu etre stressée, mais je sentais que j’étais entre de bonnes mains donc j’ai papoté et me suis laissée faire sans rechigner. Ce que cela fait du bien de sentir moins de poids sur sa tête quand on coupe une bonne quinzaine de centimètres d’un coup !

familyart-coiffure--2-.JPG

Après une petite pause thé, on est passées au brushing, ce qui m’a permis, une fois n’est pas coutume, d’avoir les cheveux raides comme des baguettes (cf ci-dessus), de pouvoir admirer leur brillance et d’avoir envie de les toucher encore et encore tant ils étaient doux et dociles ! J’étais (et je suis toujours) vraiment conquise par la coupe, qui met bien mon visage en valeur et
qui, d’après ma mère, est moderne et facile à vivre. Et c’est bien le cas car, le lendemain, mes cheveux avaient repris un peu de volume et étaient moins lisses, certes, mais ils étaient toujours aussi doux et beaux, donc j’ai non seulement pris plein de photos (cf ci-dessous), mais je me suis baladée en ville les cheveux au vent…

coiffure-familyart.JPG

Je ne peux que vous recommander de visiter le salon de coiffure Family’Art, car c’est un salon à taille humaine où le contact et la communication sont rois : le sens du service à l’état pur. Les conseils y sont d’or et le travail très appliqué et fait avec passion.

Vous pouvez y tester différentes techniques, et en particulier le lissage francais avec les produits By Myriam K, pour des cheveux plus doux plus longtemps que le lissage brésilien. Les tarifs des prestations sont vraiment abordables, avec par exemple un shampooing/coupe/brushing à 30 euros (25 pour les étudiantes), ou même un shampooing/coupe pour homme à 19 euros. Comme quoi, on peut se faire plaisir à petits prix sans sacrifier le bien-être en chemin chez Family’Art !

La note de l’addicte : 5 Etoiles

Plus d’info sur Family’Art sur le site du salon : http://www.lissagefrancaistoulouse.com/

Je vous conseille de suivre le salon sur Facebook, pour se tenir informés et bénéficier d’offres promotionnelles : page Facebook.

Salon de coiffure – visagiste Family’Art

20, Rue Paul Bonamy,
31500 Toulouse.

05.61.80.86.76

Ouvert du mardi au vendredi de 9h à 19h, et jusqu’à 17h le samedi.

Merci beaucoup à Julie pour cette découverte

et longue vie à Family’Art !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

1 pensée sur “Salon de coiffure # 2 : Coiffure Family’Art – Toulouse”

Laisser un commentaire