City guide # 8 : Rovaniemi (Finlande), la ville officielle du Père Noël

Courant 2017, on avait décidé avec une amie de passer un week-end à Disneyland Paris en décembre. Quand, à la fin de l’été, elle s’est décommandée, j’ai tout de suite refusé l’idée d’y aller seule… mais j’ai saisi l’occasion pour planifier à la place 48 heures à Rovaniemi, en Laponie finlandaise. Pourquoi Rovaniemi ? Parce que c’est la ville officielle du Père Noël et vous savez combien j’adore Noël !

J’ai tout organisé toute seule, le jour-même de l’annulation de mon amie. J’ai vite choisi de passer 2 nuits sur place, en semaine et courant décembre, et d’atterrir directement à Rovaniemi pour gagner du temps. J’ai donc pris : un vol Toulouse-Londres Gatwick (avec Easyjet), puis un vol Londres Gatwick-Rovaniemi (Norwegian). Ce dernier décollant à 5h50 du matin, j’ai sélectionné mon Easyjet pour arriver la veille au soir à Londres. A la base, pour faire des économies, je voulais passer la nuit dans l’aéroport mais j’avais peur d’être trop fatiguée et que cela impacte sur la moitié de mon court voyage, j’ai donc réservé une nuit dans un hôtel Premier Inn juste à côté de l’aéroport de Gatwick, faisant attention à ce qu’il soit bien desservi tout au long de la nuit par une navette aéroport. En contre-partie, j’ai voyagé en low cost, ne me munissant que du strict nécessaire dans un petit sac cabine (voir la dernière partie de cet article pour ce qu’il faut emporter quand on voyage en Laponie ! ).

aéroport rovaniemi

Je suis arrivée à 11h10 heure locale dans le petit aéroport de Rovaniemi. Tout de suite, on est dans l’ambiance avec la neige et des décorations de Noël partout. Je suis illico sortie de l’aéroport pour attendre un bus, et je vous rassure : si les panneaux et indications ne sont pas forcément les plus clairs, sur Internet ou en vrai, on se débrouille finalement très bien car c’est une petite ville, et elle est axée sur le tourisme – il y a donc peu de choix (de bus, de directions…) et on peut facilement converser en anglais avec les Finlandais (apprenez juste le mot Noël : joulu ! ^^ ) ! Après 30min de bus (qui dessert les principales attractions de Rovaniemi ainsi que son centre-ville), je me suis munie de Google Maps pour trouver mon chemin dans cette petite ville, et rejoindre mon auberge de jeunesse, Café Koti (2 nuits en dortoir femme pour 69 euros, avec accès à une grande salle à manger + cuisine – tout était propre et accueillant, je recommande ! ). Café Koti fait aussi restaurant/salon de thé et vu que cela avait l’air assez sympa, juste après m’être installée, j’y ai pris mon déjeuner, d’autant plus qu’ils avaient à la carte ce jour-là une des spécialités finlandaises : la soupe de pommes de terre et de saumon (miam ! ).

soupe de saumon pommes de terre

Vu la courte durée de mon séjour à Rovaniemi, j’avais déjà tout programmé et réservé des mois à l’avance : la première après-midi, c’était visite du village du Père Noël + promenade en renne sur place + retour dans le centre-ville pour le visiter et trouver à manger (je m’étais levée tôt, je savais que je ne traînerai pas le soir ! ). Le lendemain, j’avais réservé les services d’une guide pour rendre visite aux chiens husky (dont une courte ballade en traineau en leur compagnie) et se balader viteuf dans la forêt, avant de rentrer profiter du centre-ville, seule, pour l’après-midi et ma dernière soirée sur place.

Le premier jour, donc, sitôt après mon repas de midi, la jeune fille à l’accueil de mon auberge m’a indiqué l’arrêt de bus pour aller au village du Père Noël (Santa Claus Village) et, après 15 minutes de bus, je suis arrivée à destination et j’ai été ébahie. Les images sont ici plus fortes que les mots, donc je vous laisse découvrir…

village du père noël
ville officielle du père noël
santa claus village intérieur
ville du père noël
Photo prise vers 14h40

En deux heures, j’ai pris mon temps et suivi une courte visite guidée (organisée par l’office du tourisme plusieurs fois par jour, gratuit et en anglais), acheté des cartes et des timbres (postés sur place), re-visité tout le village, ait été abasourdie par le nombre de lettres reçues du monde entier chaque jour sur place (32 000 ! ), rendu visite au Père Noël qui est présent toute l’année dans le chalet principal, marché des deux côtés de la ligne-frontière du cercle polaire, admiré combien il fait nuit noire en Laponie dès 15h, mangé une bricole à base de baies (la passion locale) dans un café au lieu de visiter un restaurant de glace !, etc.

il fait nuit à santa claus village
La nuit tombe vite (photos prises à 15h37) !

Puis l’heure est venue de me diriger vers les chalets de Santa Claus Reindeer, où j’avais réservé une ballade en rennes (70 euros par adulte pour 35min de traineau). On m’a confortablement installée dans un traineau, recouverte de peaux de rennes (cela fait bizarre de porter quelque chose en renne mort quand on est entouré de ces animaux vivants ! ), et mon pilote m’a baladé dans la forêt enneigée, à la suite de quelques autres traineaux (voyageant seule, j’avoue que cela me rassurait de ne pas être vraiment toute seule perdue en forêt avec mon pilote ! ). J’en ai pris plein les yeux, c’était magique. A la fin, on m’a offert un verre de jus de baies chaud avec une saucisse de porc à cuire à même un barbecue en plein air, pendant que je posais mille et unes questions à mon pilote sur les rennes, la vie locale,…

rennes de santa claus village
cyrielle avec des rennes
rovaniemi ville

Une fois rentrée à Rovaniemi, j’ai facilement trouvé, grâce à Google Maps, un petit centre commercial où j’ai fait quelques courses locales. Au menu, même si cela me gênait un peu après ma balade : une préparation du rayon traiteur, fait-maison, à base de viande de renne. J’ai trouvé cela bon mais je n’en mangerai pas à nouveau, car je préfère les rennes vivants (même s’ils sont utiles aux agriculteurs locaux) et je peux vraiment m’en passer facilement). J’ai aussi acheté plusieurs infusions, des pains “noirs”, du fromage… bref j’ai mangé et bu local pendant mon séjour ! Après une petite balade digestive un peu partout dans la ville et ses alentours en suivant les points d’intérêt grâce à Pokémon Go, je suis rentrée me doucher et me coucher.

husky park à santa claus village

Comme prévu, ma guide (réservée via Arctic Joy, si je me rappelle bien) m’a récupérée directement en voiture depuis mon auberge de jeunesse, le lendemain matin (pour info, il commence à faire jour à 9h30 environ, courant décembre). Elle m’a proposé, vu que je voyageais seule, de partager ses services avec un jeune Londonien, Rohit, qui visitait Rovaniemi seul lui aussi. Cela ne me gênait pas du tout, je suis super sociale et on a passé un super moment ensemble. Après avoir récupéré Rohit à son hôtel (plus en périphérie du centre-ville), nous sommes retournés vers le village du Père Noël où se trouvait notre première activité : la découverte du Husky Park ! Pendant qu’on partageait (encore) un verre de jus de baies chaud avec quelques petits gâteaux, on nous a parlé des husky, de comment ils s’en occupent, de leur histoire… Ici, c’est une “petite exploitation” de moins de 100 chiens, qui sont chouchoutés à l’année et adorent par-dessus tout courir. On a visité les enclos, on pouvait caresser les chiens à travers les grillages, prendre milles et unes photos et voir combien ils aimaient le froid, et étaient jaloux des chanceux qui courraient devant les traineaux (ils alternent pour ne pas se fatiguer) ! A notre tour, avec Rohit, on a grimpé dans un traineau et on a testé la course en chiens de traineaux, avec un musher. C’était super, on allait super vite (surtout comparé aux rennes de la veille ! ) et cela a duré moins de 2 minutes (mais je recommande quand même cette activité ! ). Vous pouvez visiter le Husky Park seuls, sans guide, et cela coûte 30 euros par adulte pour la course de 500m avec les chiens et la visite des enclos. Il y a d’autres formules si vous souhaitez par exemple passer votre permis de conduite de traineau…

On a ensuite rejoint notre guide qui nous a proposé de reprendre sa voiture pour aller s’établir pendant une petite heure dans un camp public gouvernemental / aire de repos, au milieu de la forêt juste à côté d’une rivière. On ne s’est pas fait prier, les lieux étaient magnifiques et on a passé un moment agréable autour d’un feu, à manger des sandwichs maison réchauffés et à boire du (vous l’aurez deviné) jus de baies chaud, en discurant ! Je vous laisse admirer tout cela :

foret vers rovaniemi

Notre excursion touchait à sa fin, la guide nous a ramené à Rovaniemi et, avec Rohit, on a décidé de rester ensemble pour se balader en ville, au hasard du positionnement des arènes Pokémon Go (il n’avait rien de prévu et c’est une petite ville, tout de façon ! ). On a pu admirer un lac gelé, il nous a neigé dessus, on a trouvé un magasin sympa où acheter des souvenirs pas trop chers… C’était sympa. Le soir, après avoir mangé mes restes à l’auberge et pris un verre de vin chaud local (glögi) dans la partie “restaurant” de mon auberge, je suis encore une fois allée me promener en ville, pour profiter de mes dernières heures sur place.

visiter rovaniemi
ville rovaniemi

Le lendemain matin, j’ai récupéré mes affaires et je suis partie attendre le bus qui m’amènerait à l’aéroport de Rovaniemi, pour rentrer chez moi, la tête et l’appareil photo lourds de souvenirs… C’est passé vite, cela m’a coûté assez cher (surtout le vol Norwegian et les vêtements pour affronter les températures négatives), mais je ne regrette pas une minute d’avoir enfin rendu visite au Père Noël !

norwegian

Informations pratiques :

Rovaniemi se trouve en Finlande, au niveau du cercle arctique. Il y fait donc froid en décembre, il faut bien se couvrir ! La technique de l’oignon est à adopter, de préférence avec des vêtements faits pour ces températures. J’ai donc acheté, chez Go Sport et Décathlon (dans leurs marques magasins), tout ce qui est nécessaire pour bien rester au chaud : des bottes de neige, des sous-chaussettes super fines et des grosses chaussettes de ski, un sous-pantalon et un pantalon de ski, des sous-pull techniques et des pulls de ski, des sous-gants fins et des gants de ski, ainsi qu’un gros manteau de ski avec plein de poches (pour ne pas avoir à porter de sac), un bonnet et un cache-cou. J’avais aussi des chauffe-mains et pieds, mais je ne les ai pas utilisé car finalement il n’a fait que -3 à -12°C quand j’étais sur place ! En gros, il faut s’habiller de sorte que cela réchauffe tout en s’adaptant facilement aux changements de températures (dedans versus dehors), car on doit éviter de transpirer, le mélange eau + froid gelant !
D’ailleurs, on évite les produits de beauté aqueux en cas de températures polaires, donc je n’ai emporté qu’un déodorant solide, un parfum solide et surtout du beurre de karité 100% pour ma peau (visage et corps). On recommande même de ne pas se maquiller (il y a toujours de l’eau dans les fonds de teint et crèmes teintées…), d’éviter le mascara…
Au passage, ni mon téléphone ni mon appareil photo compact n’ont souffert du froid, je vous avoue que j’étais soulagée car je n’avais pas trouvé de coques anti-froid… et mon téléphone m’était plus qu’utile pour me perdre en ville, en solo… et prendre ces photos et vidéos !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le commenter, le partager ou même à cliquer sur la petite étoile ci-dessous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.