Parfum numéro 3: Fille en aiguilles – Serge Lutens

Fille-en-aiguilles.jpg

Je ne suis pas difficile en parfum, et pourtant…

 

Il y a deux mois, lors de mon périple annuel parisien, je me suis auto-dépucelée des parfums Serge Lutens et j’ai senti absolument tous ceux disponibles au Sephora du Louvre. S’en est suivi une liste de ceux qui avaient titillé mes narines, comprenant entre autres Fleurs de citronnier et celui dont je veux vous parler aujourd’hui: Fille en aiguilles.

 

J’ai commandé quelques jours après 8 decants sur la toile, pour vérifier mes choix et surtout voir comment ils allaient vivre sur ma peau. Je vous ai d’ailleurs déjà parlé de mon expérience avec Fleurs de citronnier (ICI).

 

Celle avec Fille en Aiguille a été très courte mais tout aussi marquante! Dès que je l’ai double-pschitté dans mon cou, j’ai su que j’allais regretter mon geste toute la journée!

 

Cet oriental boisé est vraiment très fort, très masculin! Trop fort et trop masculin pour moi, il m’a rendu carrément malade! Je le sentais quand je m’asseyais, quand je faisais demi-tour brusquement, quand je passais ma main dans mon cou, quand j’agitais mes cheveux… Il ne me quittait pas.

 

Je ne posterais pas d’avis sur ce parfum qui n’est clairement pas pour moi, mais je vous laisse avec deux petites phrases issue de cette expérience:

1- Cela prouve qu’il faut toujours essayer un parfum quelques jours avant d’en acheter!

2- Cela me fait me demander comment diable j’ai pu aimer ce parfum quand je l’ai pschitté sur la bandelette Sephora!

 

 

Comme cet échantillon m’a coûté la bagatelle de (maman, si tu passes par là, zappe la fin de cette phrase!) 4,29€, je serais ravie de l’offrir à un lecteur ou une lectrice. Je le mettrais en jeu d’ici quelques semaines, le temps de tester d’autres échantillons et de voir s’il y en a pas d’autres qui ne me conviennent absolument pas!

Ca vous intéresse? Si oui, laissez-moi un message! Je vous contacterais personnellement lors du lancement du concours, pour que vous ne ratiez pas mon post!

 

15 commentaires sur « Parfum numéro 3: Fille en aiguilles – Serge Lutens »

  1. Vu comment tu le décris ça ne me tente pas.
    Pour ça il est super le site decant de karine ! enfin si c’est de celui que tu parles.

  2. Ben ca donne pas envie ce que tu en dis !! Ptet que à Sepho il y avait trop d’odeurs parasites qui font que tu l’as apprécié ?

  3. si tu le décris masculin, je ne pense pas que je serai intéressé, je préfère les ambrés, forts mais féminins 😉 bizzz

  4. Il pue vraiment, ce parfum ! tu l’as apprécié chez Sépho parce que tu l’as senti sur la bandelette ; le pH de la peau fait ressortir certaines notes, sur toi apparemment ce sont les boisées !

  5. Bonne idée de l’offrir, peut-être qu’il plaira beaucoup à quelqu’un d’autre ! Pas besoin de me prévenir personnellement, je ne loupe aucun article de ton blog 😉

  6. Oh ben si Kmk dit qu’il pue je sais pas si j’ai envie de tester lol pourtant j’adore son nom

  7. je postule pour essayer ce parfum , car ,qui sait il me conviendrait bien , souvent je reproche aux parfums de ne pas tenir assez longtemps sur ma peau , peut être que celui ci me conviendrait bien !!! et le nom , fille en aiguille est plutôt sympa !!

  8. alors ,non!non!et non! ce parfum ne “pue” pas, c’est un parfum remarquable extremement subtil, qui deriere une premiere note tres forte de parfum capiteux,laisse apparaitre son coeur de resine,digne des myrhes et des encens les plus mystiques ,c’est une ode a la foret de resineux dans toute sa splendeur, c’est un parfum qui ne doit pas tomber dans des narines tchip…..

  9. Je ne le connais pas celui-ci. Par contre je suis fan de Fleurs de Citronnier et Fleurs d’Oranger. En effet, les parfums évoluent différemment selon la personne qui les porte et je ne me fie jamais à l’essai sur la bandelette en carton parce que ça n’a rien à voir. En général je “pschitt” directement sur mon poignet et là je le sens évoluer.
    Il faudra que je le sente à l’occasion ce parfum d’ailleurs. Je note son nom !

  10. Je ne trouve pas qu’il pue. Mais je ne suis pas Karine KMK alors je ne détiens pas la vérité absolue : si ELLE dit qu’il pue, il doit puer. Et je dois être une merde.

  11. Le parfum ça peut aussi se voir comme l’art, ce n’est pas toujours fait pour être beau ni pour plaire au plus grand nombre. Chacun y trouve son compte (ou pas^^). Puisque chaque peau est différente, je voudrais bien le tester moi aussi.

  12. t’aimes pas ce qui est cher = t’es de la merde

    > Moi je n’y lit pas ça du tout, j’y lis une meuf qui défend de façon un peu brute de décoffrage un parfum qu’elle aime, façon pas plus brute au final que ce qui l’a poussée à devoir le dévoir à savoir la “ça pue” sentencieux sus-cité 🙂

Laisser un commentaire