Moi & ma peau grasse (et mes cheveux gras), partie 4

Dans les épisodes précédents…

En janvier 2013, je vous expliquais pourquoi je devais arrêter mon traitement Androcur et les causes de mon hyperséborrhée de la peau et des cheveux.

En mars, je tentais de réparer les symptômes de cet arrêt avec la collègue de ma dermatologue habituelle.

En juillet dernier, lasse de ne voir aucun changement, je commençais un nouveau traitement conseillé par ma dermatologue habituelle.

poudre-compacte-miroir.jpg

Et maintenant… je ne suis guère avancée ! Petit état des lieux général :

– Ma peau est toujours super grasse (je me repoudre deux fois par jour ! ) et ma zone T ressemble à des montagnes russes à cause de mes micro-kystes… même après un gommage ! Les boutons rouges sont surtout présents pendant ma période critique du mois, mais les blancs pointent leur nez plus régulièrement, sans trop me défigurer.

– Mes cheveux sont toujours bien gras, même si j’ai trouvé plus ou moins chaussure à mon pied via le test d’un shampooing Desert Essence (actuellement en France, je dois m’en passer et je vois tout le suite la différence ! ). Ils tombent toujours autant, par contre…

varnoline-continu.jpg

Je suis retournée il y a peu chez ma dermatologue habituelle, et elle m’a confirmé qu’elle attendait avec impatience le retour de “Diane 35” dans nos pharmacies. Cela fait un an que je suis sous “Daily Gé”, une pilule de seconde génération qui n’a aucun effet anti-acnéique, j’ai donc proposé de me passer en “seconde intention” sous une pilule de troisième génération qui a de bons retours en terme de traitement de l’acné : “Varnoline continu”. Par contre, elle n’est pas remboursée (compter 25 euros les 3 mois) et a des risques vasculaires majorés par rapport aux pilules de première et seconde générations (heureusement, je ne fume pas, j’ai dépassé l’âge de risque [et utilisé des pilules aussi fortes avant le pseudo-scandale] et je n’ai pas d’antécédents de phlébite chez mes ascendants de sexe féminin).

En parallèle, elle m’a conseillé un traitement de trois mois d’antibiotiques locaux et systémiques (pour rappel, l’acné est causé par des bactéries qui colonisent les peaux produisant trop de sébum).

Et je vais bien sûr continuer de m’occuper de ma peau comme si ma vie en dépendait : hygiène, douceur, équilibre alimentaire (ça, j’ai un peu pêché, ces derniers mois), et produits adaptés.

Je vous tiendrai au courant, bien sûr !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

2 réflexions sur « Moi & ma peau grasse (et mes cheveux gras), partie 4 »

Laisser un commentaire