Moi et l’anxiété, partie 3 : Mes armes pour lutter contre les troubles anxieux

canard de bain en licorne

Chose promise, chose due : je vais vous parler aujourd’hui de ce que je fais pour lutter contre mon anxiété. Je ne sais pas si cela vous sera utile, car tous les troubles anxieux sont différents, et donc les trucs et astuces pour lutter contre le sont aussi, mais sait-on jamais…

Avant de voir le docteur en Angleterre, j’ai tenté des médicaments en libre-accès pour soulager les causes et les symptômes de mes troubles anxieux. J’ai acheté des gouttes et des petites pastilles relaxantes des Fleur de Bach, et des anti-vomitifs au cas où.

Depuis toute petite, je ne supporte pas de vomir, donc j’ai développé très tôt une astuce pour m’aérer les narines et fermer mon oesophage : celle de renifler bien fort du parfum. Je me balade donc au quotidien avec un échantillon de parfum sur moi, mais aussi une sorte de spray nasal à l’eucalyptus qui est super frais. En fait, vu que mes nausées sont mentales, je trouve que c’est bien de se reconnecter avec les vraies sensations de son corps, donc ne serait-ce que de sentir la fraîcheur de l’eucalyptus, ou de garder ma main sous l’eau froide, ou d’ouvrir en grand les fenêtres m’aide, quand je ne suis pas tout simplement en train de marcher à vive allure dehors…

En parallèle, vu qu’il m’arrive de sauter des repas et donc d’avoir des “nausées de faim” (vous savez, quand vous avez si faim que cela vous rend malade ! ), j’essaie d’éviter l’hypoglycémie en gardant des sachets de sucre dans mon sac. J’ai aussi fait un stock des rares aliments que je peux grignoter même quand je ne me sens pas trop bien, des trucs bien denses en texture comme des galettes de riz ou des craquottes non sucrées.

Niveau mental, j’ai intensifié mes séances de méditation guidée (que je suis depuis quelques années via Youtube, mais plus pour m’endormir que pour autre chose… mais il y a aussi des vidéos exprès pour les troubles anxieux), j’utilise aussi de l’huile essentielle de lavande au coucher…

Le docteur de la fac m’a proposé de prendre de la sertraline (cela s’achète sous le nom de Zoloft en France), mais c’est marrant, en France, ce n’est indiqué que pour les troubles dépressifs alors qu’en Angleterre, c’est le contraire, c’est seulement pour les troubles anxieux. J’ai décidé de ne pas prendre ce genre de médicaments pour plusieurs raisons, notamment parce que l’on ne pourra pas me le prescrire en France et parce que l’un des effets secondaires est… la nausée.

En parallèle, le docteur m’a prescrit des séances de thérapie cognitivo-comportementale. Apparemment, c’est le genre de thérapie qui marche le mieux pour lutter contre les troubles anxieux, cela aide à trouver le lien entre les pensées anxieuses, les symptômes physiques et les comportements qui en découlent, tout en nous aidant à relativiser et à découper nos soucis en petits morceaux plus facilement gérables.

Je vous en dirai plus sur les effets d’ici quelques semaines…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

2 pensées sur “Moi et l’anxiété, partie 3 : Mes armes pour lutter contre les troubles anxieux”

  1. Je te souhaite de retrouver un peu de sérénité. Si tu arrives à en parler, et vu que tu prends la peine d ‘en parler, c’est que tu avances. La thérapie cognito comportementale me semble une voie très intéressante, bien plus que les anti dépresseurs, anxiolytiques.. M^me si parfois ils se révèlent une aide précieuse.
    Tu as fait tant de chemin, et réussi à faire face à tant de difficultés, qu il n y a pas de raison que tu ne retrouves pas la force mentale,et la motivation, qui étaient ton moteur Elles sont un peu fatiguées et grippées, probablement, mais elles vont revenir.
    Plein de courage .

Laisser un commentaire