Livre de chick lit # 78 : Scandaleuses fiançailles – Jane Ashford

scandaleuses-fiancailles

J’ai décidé de bouger un peu mon programme de publication d’articles, à partir du 3 mai. Dorénavant, il n’y aura plus de revues le week-end (seulement mes plaisirs de la semaine et mon shopping hebdo), mes chroniques littéraires ainsi que mes avis thés seront mis en ligne le mercredi, pour couper la semaine beauté en deux. J’espère que ces changements vous disent !

Mais, aujourd’hui, on garde nos vieilles habitudes car je suis en voyage à Londres et donc dans l’impossibilité de publier mes plaisirs de la semaine (à la place, je les accumule). Vous avez donc droit à la chronique d’un livre que j’ai lu il y a un mois : Scandaleuses Fiançailles, de Jane Ashford. Il s’agit d’une romance historique qui mêle amour et intrigue criminelle. Ce roman est en vente au prix de 8 euros les 432 pages.

Quatrième de couverture :

Et si la passion était la pire menace ?

Lors d’un bal à Londres, Emily Crane tombe face à face avec Lord Warrington, le bel inconnu qu’elle a récemment sauvé de bandits de grand chemin. Méprisant les débutantes, il est étonné de la passion qu’éveille en lui l’impertinente Emily. Alors qu’il est constamment menacé, le baron s’allie à la jeune femme pour démasquer l’ennemi qui veut sa perte. Mais lorsqu’ils se trouvent compromis, ils n’ont d’autre choix que de se fiancer pour couper court au scandale naissant… et ne tardent pas à découvrir un désir plus dangereux que n’importe quel assassin.

Mon avis :

Scandaleuses Fiançailles est une romance historique de Jane Ashford, à qui l’on doit trois autres romans publiés l’an dernier par Milady Romance. Celui-ci m’a particulièrement tenté car il met en avant Emily Crane, une noble jeune fille qui n’a pas vraiment été élevée dans le respect des règles de la haute société, loin de là. Courageuse et téméraire, ce personnage est parfait pour les lectrices contemporaines qui peuvent plus facilement se voir dans sa peau et imaginer ce qu’elles auraient fait dans sa situation. Cela a d’ailleurs été le cas pour moi à la lecture de ce roman écrit, comme c’est souvent le cas dans ce genre, à deux voix : celle d’Emily, évidemment, mais aussi celle de son prétendant, lord Warrington.

Je dois vous avouer que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, au début, car il y a une certaine maladresse dans le tout premier chapitre. Nous avons une Emily qui se balade près de chez elle, contente d’être toute seule, mais accompagnée de David et Jonathan. J’ai un peu tiqué sur le “je suis seule mais accompagnée” mais j’ai poursuivi ma lecture. Voulant porter secours à Lord Warrington, elle alerte ses amis et ceux-ci font peur aux adversaires. Plus tard, le Lord se réveille et découvre sa sauveuse et ses compagnons… et il prend peur car ce sont des chiens ! Je ne sais pas si ces cinq pages sont écrites dans le but de nous perdre, sciemment, mais en tout cas c’est l’effet que cela m’a fait et j’ai eu peur que la suite soit tout aussi éparpillée. Heureusement, cela n’a pas été le cas.

Malgré un début difficile, j’ai vite tourné les pages de cette romance qui, vous l’aurez compris, ne laisse pas de place à l’imagination quant aux fiançailles en question. Heureusement, l’intrigue criminelle autour de Lord Warrington est plus que mystérieuse et nous tient en haleine. Je n’ai pas été tres captivée par les aventures amoureuses d’Emily (même si une certaine scène dans une grange m’a bien plue), mais j’ai été séduite par les rebondissements auquels le Lord doit faire face, et Emily aussi vu qu’elle se sent responsable de sa survie, maintenant.

Ce n’est certainement pas la romance historique de l’année, mais ces Scandaleuses Fiançailles sont très divertissantes, jouant aussi sur le comique avec les parents d’Emily qui, décidément, ne sont pas communs ! J’ai ressenti beaucoup d’affection pour sa tante qui doit supporter cela…

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous vous plaisiez dans la bonne société anglaise d’il y a quelques siecles ?

Cliquez pour retrouver cette romance en vente : Scandaleuses Fiancailles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire