Livre jeunesse # 43 : La vie rêvée ou presque de Manon D

manon d vie rêvée

J’ai reçu “La vie rêvée ou presque de Manon D” de Sophie Dieuaide grâce à l’opération Masse Critique de Babelio. Un grand merci à eux ainsi qu’à l’éditeur Casterman pour cette découverte. A noter que vous pouvez vous procurer ce livre au prix de 15 euros (pour 236 pages).

Quatrième de couverture :

Désormais très au fait de la manière (irrésistible, avouons-le) de raconter sa propre vie, Manon reprend le fil de son quotidien : les péripéties de sa vie scolaire en classe de troisième (bof), sa copine Julie (top) et bien sûr sa famille, aussi brinquebalante que recomposée. Il faut dire aussi qu’entre sa mère Suzanne (déprimée), son père Paul (autoritaire) et surtout cette peste de Léa (la fille de la nouvelle épouse de son père, quelle peste celle-là !), il y a parfois de quoi se prendre vraiment la tête. Heureusement qu’il y a aussi son petit demi-frère, l’adorable Minus…

Mon avis :

Quand j’ai reçu ce livre, je n’avais pas encore réalisé que c’était le tome 2 de la saga Manon D de Sophie Dieuaide. N’ayant pas lu “Pensées de Manon D”, j’ai eu brièvement peur de ne pas pouvoir facilement suivre, mais Sophie Dieuaide a anticipé cela en nous présentant le résumé des épisodes précédents en quelques pages, en début de livre. Bonne idée !

Manon D est une jeune fille très sympathique dont on suit le quotidien “simple”. Pas de magie, pas de vampire… rien que la vraie vie et ses petits tracas d’adolescente lambda. L’école, les garçons, l’invasion de la vie privée par les parents, le divorce de ceux-ci et les demi-frères et demi-soeurs… Autant de sujets simples qui sont traités dans ce roman, permettant j’imagine aux adolescentes de l’âge de Manon de mieux gérer leurs propres tracas souvent similaires… Mention spéciale à la relation intense qu’il y a entre Manon et Minus, son demi-petit-frère, j’ai été profondément touchée par leur attachement et le soucis traité dans ce roman.

Ce roman, justement, je l’ai trouvé frais et bien écrit, ce qui m’a permis de le dévorer en quelques heures à peine. J’ai adoré le fait que ce n’est pas un livre parmi tant d’autres, il a une âme grâce à une mise en page soignée qui fait la part belle aux illustrations. C’est censé être celles de Manon, ce qui rend ce livre encore plus réaliste et Manon encore plus attachante.

Pour les jeunes filles et les jeunes femmes ayant encore une âme d’enfant/d’ado… comme moi !

La note de l’addicte : 4 étoiles

Et vous, vous aimez les livres qui contiennent de nombreuses illustrations ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : La vie rêvée ou presque de Manon D.

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire