Livre de l’imaginaire # 53 : Never Sky 2, Ever Dark

ever-dark-never-sky.jpg

Il y a un peu plus d’un an, je vous avais vanté les mérites du livre  “Never Sky” de Veronica Rossi. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir sa suite, tout aussi prenante : “Ever Dark”. Edité chez Nathan Jeunesse, ce livre est disponible à la vente au prix de 17 euros pour près de 350 pages. Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Aria et Perry se retrouvent enfin, mais leur bonheur est de courte durée. Les tempêtes d’Ether se déchaînent, plus meurtrières que jamais. Il ne resterait qu’un seul endroit vivable sur Terre, le Calme Bleu. Existe-t-il vraiment ? C’est ce qu’Aria et Perry doivent découvrir : Perry pour sauver sa tribu, Aria parce qu’elle est sous la menace d’un horrible chantage. Mais pourront-ils mener cette quête ensemble ? Une Sédentaire et un Sauvage ne sont pas censés se venir en aide, et encore moins s’aimer.

Mon avis :

J’ai mis du temps avant de me décider à lire, enfin, le tome 2 de la saga  Never Sky (aussi appelée “La série de l’impossible”) de  Veronica Rossi. Pourtant, j’avais beaucoup aimé son premier tome, mais, je ne sais pas, peut-être juste que je n’étais pas d’humeur à lire une dystopie, que je voulais des romans qui font rire et sourire au lieu de ceux qui mettent nos héros face à de nombreux obstacles…

Toujours est-il que j’ai fini par le lire, ce “Ever Dark”. Et que je suis vite rentrée dedans (notamment grâce à un petit résumé en début de roman, très bien pensé oour les gens qui, comme moi, enchaînent les lectures du même genre et peuvent s’y perdre au passage ! ), oubliant tous mes a-prioris sur mon humeur livresque du moment. Il faut dire, le format broché de Nathan aide bien, tant c’est un roman de qualité de la première à la quatrième de couverture. Les pages se sont vite tournées entre mes mains, j’ai vraiment apprécié ma lecture. Mais pourquoi ?

Parce que j’étais finalement ravie de redécouvrir l’univers perturbé dans lequel vivent Aria et Perry. Parce que cela commençait bien, avec la réunification du couple-phare du livre, après qu’ils aient chacun affronté des problèmes séparément. Parce que ce second tome est tout aussi épique que le premier, qu’il nous fait voyager dans ce monde imaginaire finalement pas si éloigné du nôtre. Parce que les héros ont des proches hors-pairs qui nous font aussi chaud au coeur : Cinder, Roar (à ne pas confondre avec la chanson de Katy Perry),… Parce que les surprises sont nombreuses et la fin pas forcément heureuse. Parce que, tout simplement, “Ever Dark” est la suite parfaite pour “Never Sky” : une suite un peu moins longue à démarrer, mais de toute aussi bonne qualité !

Au final, vous l’aurez compris, j’ai peut-être retardé ma lecture, mais je n’ai pas retardé ma chronique, pour vous pousser à découvrir, si ce n’est pas déjà fait, la série de l’impossible… qui
porte, j’imagine, ce nom car, finalement, cela paraît impossible pour nos héros, mais ils s’accrochent quand même pour survivre…

La note de l’addicte : 5 Etoiles

Et vous, vous aimez le genre dystopique (ce monde si proche du nôtre où tout a foiré à cause de l’homme, en quelque sorte) ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : Ever dark

challenge coup de coeur

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire