Livre de chick lit # 60 : Coeur indécis – Georgette Heyer

coeur-indecis-heyer.jpg

Petit disclaimer pour commencer : comme d’habitude, je tiens à préciser que le livre que je vous présente aujourd’hui est plus une romance qu’un roman de chick lit. N’ayant toujours pas envie de créer la catégorie “romance” sur le blog, je me permets de le classer ici car cela reste un livre plutôt destiné aux femmes…

“Coeur indécis” n’est donc pas un roman de chick lit, mais il a le mérite d’attirer l’attention avec sa jolie couverture qui nous promet de belles découvertes dans le domaine de l’amour. Ce roman de Georgette Heyer a été publié en VO en 1955 et est édité maintenant par Milady Romance dans la collection Pemberley. Il est vendu un peu moins de 9 euros en librairies.

Quatrième de couverture (par moi-même) :

L’amour en héritage…

Dans son testament, le comte de Spenborough a fait un pied de nez à sa fille qui a rompu ses fiancailles avec un Lord bien sous tous rapports. Il a confié à Ivo, le Lord en question, le soin de
chaperonner Serena en terme de rentes et de choix amoureux. Furieuse, la jeune femme ne compte pas se laisser faire…

Mon avis :

Comme d’habitude, je me suis lancée à l’assaut d’une romance éditée par Milady. Comme d’habitude, je l’ai choisie pour sa couverture et son nom, rien d’autre. Comme d’habitude, par conséquent, je l’ai ouverte sans connaitre son contenu (et heureusement car sa quatrième de couverture en dit beaucoup trop, je vous l’ai donc arrangée). Et, comme d’habitude, j’ai été séduite ! Cette romance, c’est “Coeur indécis de” Georgette Heyer, un livre en one-shot (pour changer).

C’est l’histoire de Fanny, une jeune veuve, et de sa belle-fille (qui a presque le même age qu’elle). Je m’attendais à ce qu’elles se détestent, le fameux syndrome de la marâtre, mais pas du tout, elles s’apprécient et se soutiennent dans l’épreuve qu’elles traversent. Serena découvre avec horreur que le testament de son père ne lui est pas du tout favorable. En tant que seule enfant de ce Lord, elle ne s’attendait pas à grand chose (pas de titre, pas de propriété) mais certainement pas à voir sa rente dirigée par son ancien fiancé, avec lequel elle a une relation particulièrement tumultueuse. Entre leurs petites disputes et la désolation de voir le patrimoine de son père changé du tout au tout par son héritier, heureusement qu’elle a Fanny sur qui compter !

Rentrer dans ce roman m’a été très facile. Je me suis vite attachée au duo de Serena et Fanny, deux personnages tres différents mais dont l’association est bien pensée, et j’ai vite compris ou tout cela allait nous mener. Cependant, je me suis laissée porter par ma lecture sans a-prioris et j’ai passé un bon moment en compagnie de tout ce beau monde. C’est une romance assez calme, sans grandes surprises, mais elle a le mérite de nous distraire et de se lire rapidement. Je pense que son principal avantage est de nous proposer une situation ou nous sommes nous aussi indécises : on aimerait que Serena trouve le bonheur auprès de tous les hommes de sa vie, sans avoir à faire de choix ! Et, en parallèle, on verrait bien l’un de ces hommes terminer avec Fanny, contre toute attente. Cela met du piquant au lecteur quand même lui ne sait pas quelle fin préférer !

Au final, c’est un bon petit roman que l’on peut lire sans rougir, un petit plaisir coupable que l’on déguste sur un transat dans le jardin, un dimanche après-midi. Et c’est pour cela que  je lui mets la note de 4 sur 5 !

La note de l’addicte : 4 étoiles

Et vous, vous connaissiez cette auteure britannique du siècle dernier ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : Coeur indécis

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

2 réflexions sur « Livre de chick lit # 60 : Coeur indécis – Georgette Heyer »

  1. On voit que tu as dévoré ce livre avec plaisir, j’ai tellement de livres que je veux lire en ce moment que je ne sais pas si je lirais celui ci mais en tout cas merci de nous le faire découvrir 😀

Laisser un commentaire