Livre de chick lit # 59 : La nuit leur appartient 1 – Sylvia Day

la-nuit-leur-appartient-1.jpg

“La nuit leur appartient” et son premier tome “Les rêves n’ont jamais été aussi brûlants” n’est pas un roman de chick lit, non. C’est une romance érotique de Sylvia Day, vous voilà prévenus ! J’ai pu découvrir ce livre récemment grâce à Michel Laffon et à Livraddict, que je remercie au passage.

Quatrième de couverture :

Ils ne peuvent se rencontrer que dans le monde évanescent des rêves. Pourtant, Lyssa Bates n’a jamais été aussi amoureuse. Et si elle sait parfaitement que cet homme aux yeux d’un bleu magnétique n’est qu’un fantasme, elle n’arrive pas à l’oublier… Jusqu’au jour où il se présente sur le pas de sa porte.

Bien qu’elle brûle de lui appartenir, céder à cette tentation pourrait lui être fatal. Car Aidan Cross n’est pas un homme comme les autres, et la passion qui les consume corps et âme est non seulement impossible… mais interdite.

Mon avis :

Disons-le clairement : ce roman était ma toute première vraie romance érotique. Certes, il y a des passages censurables dans mes romances habituelles, mais le côté romance prend d’habitude le dessus. Il y a parfois du sexe sans sentiments, mais rien de bien méchant ou de choquant. Dans ce premier tome de “La nuit leur appartient”, le côté érotique est très clairement affiché. Il y a des scenes sexuelles à chaque chapitre. Elles ne sont pas 100% crues (c’est de l’érotisme plus que de la pornographie) mais elles sont là en grand nombre pour satisfaire la lectrice qui veut des frottis frottas à tout va… et j’avoue que c’est ce qui m’a gênée dans ce livre. Le cul pour le cul, non merci, je voulais surtout une histoire qui tienne la route, le côté émoustillant aurait dû rester un bonus.

Vous l’aurez compris, ma lecture n’a pas été un long fleuve tranquille qui me berce par sa romance paranormale. Pourtant, c’est bien dommage car Sylvia Day nous avait concocté un univers très particulier qui a le mérite de l’originalité. Une mythologie des reves que je voulais découvrir, et dont la découverte m’a hélas été un peu gâchée par les pages de sexe que j’ai essayé de tourner au plus vite tant je voulais en savoir plus sur la vraie raison d’être de la rencontre entre nos deux protagonistes.

Je pense arrêter là ma chronique car je vous en ai dévoilé le principal (et je pense que c’est là le soucis de ce roman : dévoiler, cela donne envie – tout montrer sans arrêt, cela n’attise pas l’appétit) : on dirait que Sylvia Day a voulu à tout pris s’engouffrer dans la brèche du mommy porn et y a gaché sa créativité pour l’appât du gain. Je n’ai pas forcément passé un mauvais moment avec ce roman, mais force est de constater qu’il est porté par le coté mercantile (15 euros le livre, quand même…) plus que par l’envie de raconter une histoire.

La note de l’addicte : 3 étoiles

Et vous, vous avez testé les romans de mommy porn ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : La nuit leur appartient. Tome 1 : Les rêves n’ont jamais été aussi brûlants

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire