Livre de chick lit # 48 : L’équation amoureuse – Nina Rowan

coeurs-vaillants1_equation-amoureuse.jpg

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas parlé de romance, sur le blog, n’est-ce pas ? Nooon, je rigole, je sais, c’est mon genre de lecture du moment, notamment quand ces livres sont édités chez Milady Romance : je suis incapable de résister à leurs jolies couvertures ! En plus, en tant que chroniqueuse sur Lire Ou Mourir, j’en reçois pas mal en numérique en avant-première alors… je ne cherche même pas à résister !

Aujourd’hui, c’est le premier tome de la saga “Coeurs vaillants” que je vous propose de découvrir. “L’équation amoureuse” m’avait intriguée via son titre, je n’ai pas su résister à l’appel d’en savoir plus sur ce roman de Nina Rowan de 456 pages vendu 7,90 euros. Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Le vicomte Alexander Hall a fait l’acquisition d’un médaillon dans une boutique de prêteur sur gages. Il ne se doute pas une seule seconde que cet objet rare a une valeur sentimentale aux yeux de la ravissante Lydia, qui a un don incroyable pour les mathématiques. En bon gentleman, Alexander devrait lui restituer ce bijou de famille sans rien demander en échange. Mais, séduit par cette intrépide beauté à l’intelligence remarquable, il brûle de savoir jusqu’où elle est capable d’aller…

Mon avis :

J’espère que vous m’excuserez pour cette chronique rapide, mais j’ai “légèrement” les nerfs : ma connexion Internet a planté alors que j’étais sur le point de valider ma première rédaction de ce billet. J’en étais tellement satisfaite et je ne retrouve plus mes mots ! Grrr, il faut que je recommence tout…

 

En tant que scientifique et fan de romances historiques, je savais qu’il me fallait découvrir ce roman, “L’équation amoureuse”, le premier tome de la saga “Coeurs vaillants” de Nina Rowan. Je l’ai lu en numérique, mais, connaissant la qualité des romans Milady Romance, je suis certaine que vous adorerez le découvrir en format papier.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui adore les mathématiques et qui va proposer ses services à Lord Northwood, en échange du médaillon de sa mère décédée qu’il a en sa possession… C’est une romance historique, certes, mais aussi un livre de suspense car, à l’image de la saga « Noblesse Oblige », les méchants rodent dans l’ombre pour arriver à leurs fins cruelles… A noter que j’ai trouvé le méchant de cette histoire particulièrement repoussant, du fait de son rapprochement à la limite de la pédophilie, je vous préviens !

D’ailleurs, tant qu’on parle d’avertissement, je tiens à vous signaler que ce roman comporte des scènes classées X. Autant, d’habitude, cela ne me gène pas (au contraire), autant, ici, j’ai trouvé que c’était un peu surréaliste. Je vous explique : notre héroïne est une scientifique qui ne pense presque qu’avec sa tête, elle ne laisse pas les hormones la chambouler. Pourtant, en dépit de son tempérament, de ses anciennes expériences et de l’époque, elle se jette sur le premier venu et ne se contente pas de l’embrasser ! J’ai trouvé cela complètement surréaliste de sa part, tant et si bien que cela m’a empêchée de me sentir proche d’elle. C’est, je trouve, le gros défaut de ce roman.

Néanmoins, j’ai passé un très bon moment de lecture avec « L’équation amoureuse ». J’ai aimé son originalité, le fait qu’il mette la science à l’honneur et qu’il nous donne, au passage, des énigmes à résoudre, qu’elles soient mathématiques ou non. Je tiens à préciser que l’aspect maths est un peu poussé, mais pas trop. Il séduira les amateurs de chiffres sans toutefois faire peur aux plus littéraires des lecteurs.

Au final, c’est une bonne romance que voilà, mais je regrette vraiment l’aspect surréaliste des scènes coquines… A voir si je continue ou pas la découverte de cette saga par la suite.

La note de l’addicte : 4 étoiles

Et vous, vous avez déjà pensé à associer amour et maths ?

Cliquez pour retrouver ce roman en vente : Coeurs vaillants, tome
1 : L’équation amoureuse

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

3 pensées sur “Livre de chick lit # 48 : L’équation amoureuse – Nina Rowan”

Laisser un commentaire