Livre de chick lit # 105 : Pas de sexe le mardi – Tracy Bloom

Pas de sexe le mardi

Vu que c’était mon anniversaire hier, j’ai décidé de marquer l’occasion en ne publiant pas ma chronique lecture de la semaine le samedi, mais le dimanche. Parce que, bon, quitte à passer de 29 ans à 30 ans en étant toujours alittée IRL, suite à mon hospitalisation, autant essayer de rendre ce jour un tant soit peu spécial sur le net ! Bref, c’est aujourd’hui que l’on va parler de Pas de sexe le mardi, de Tracy Bloom. Un roman chick lit édité par Milady.

Quatrième de couverture :
Après la nuit qu’ils viennent de passer ensemble, Matthew et Katy sont d’accord sur un point : ils ne se reverront jamais !
Ils tiennent parole, mais le sort s’acharne : huit mois plus tard, ils se retrouvent par hasard au même cours prénatal. Entre une épouse coincée et un petit ami irresponsable, tous deux doivent trouver un compromis acceptable si Matthew se révèle être le père du bébé de Katy. Ce serait tellement plus simple si les sentiments et les hormones ne s’en mêlaient pas…

Mon avis :

Vous savez comment cela marche généralement avec moi : je voie un titre, souvent accompagné d’une couverture colorée, je regarde vite fait le nom de sa maison d’éditions, et hop c’est décidé si oui ou non je vais lire le livre en question. C’est ce qui s’est passé, encore une fois, quand j’ai aperçu la couverture rose de Pas de sexe le mardi édité par Milady. On notera que j’étais si pressée de commencer ce roman que je ne viens de découvrir qu’à l’instant qu’il est écrit par Tracy Bloom, une auteure qui ne m’est pas inconnue.

Je vais vous le dire franchement (comme d’hab’, quoi), j’aurais peut-être dû lire le nom de l’auteure ainsi que le résumé du livre avant de me lancer dans cette aventure. Non pas que j’ai passé un mauvais moment, c’est juste que : 1) c’est l’histoire d’une héroïne enceinte, ce qui n’est pas ma tasse de thé et ne semble pas vraiment en adéquation avec le titre de ce livre (ne tapez pas, je sais bien que la vie sexuelle ne s’arrête pas quand on tombe enceinte ! ) et 2) Tracy Bloom m’avait fait rire mais tombait un peu trop dans l’absurde à mon goût avec La revanche d’une célibataire.

Bon, au final, l’histoire n’est pas trop absurde donc c’est une raison de moins d’avoir peur à posteriori de lire ce livre… mais cette histoire de Katy enceinte ne m’a pas passionnée plus que ça. Bien évidemment, j’avais envie de savoir qui était le père, mais bon c’est pas vraiment pour ça que j’ai vu Bridget Jones 3, alors ce n’était pas une raison suffisante pour me faire tenir le rythme de lecture de croisière. Heureusement, Tracy Bloom a construit Pas de sexe le mardi de manière assez originale. On commence à l’instant M-1 de la naissance avec Katy, puis quelques chapitres plus tard Katy nous envoie à M-9, puis quelques chapitres plus tard – après être revenues au présent, on découvre le point de vue interne de Matthew à M-9, puis à M-1… J’ai trouvé ces flash-backs vraiment bien pensés, et surtout vraiment bien introduits, on comprend vite où on est, et en compagnie de qui !

En bref, ce livre n’a pas été ma tasse de thé, mais c’est comme avec les tasses de café que l’on me sert : j’y verse un peu de sucre dedans et j’apprécie quand même l’instant lecture !

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous aimez les romances avec des héroines plus matures ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire