Démaquillant # 22 : Lait à l’eau micellaire – Barbara Gould

Lait-a-l-Eau-Micellaire-Barbara-Gould

Je n’ai ni la peau sèche, ni la peau sensible, mais j’ai voulu tester le dernier lait démaquillant de Barbara Gould. Il faut dire que la marque a fait fort : elle a sorti un lait à l’eau micellaire ! Vous le savez, pour moi, l’eau micellaire ne démaquille pas mais nettoie. Aussi je me suis empressée de le tester !

Utilisable sur tout le visage, les yeux y compris, ce lait promet de pouvoir démaquiller parfaitement toutes les traces de maquillage, même les plus résistantes. Autant le dire tout de suite : je n’en suis pas vraiment convaincue.

Je ne lui demandais pas la lune, je n’avais pas un maquillage waterproof, mais retirer intégralement le mascara semble mission impossible pour ce produit Barbara Gould. Certes, le plus gros part facilement, et sans piquer les yeux, s’il vous plait, mais il reste toujours du mascara sur les cils et il faut forcer / frotter pour le retirer… Autant dire que je ne suis pas contente, je ne veux pas devenir chauve des cils !

C’est dommage car il retire pourtant bien ma couche de maquillage du teint (mais il faut utiliser beaucoup de produit). Aussi je ne le conseille qu’aux femmes qui utilisent deux démaquillants différents ou qui ne se maquillent pas du tout les yeux (ou alors juste un fard à paupières).

N’oubliez pas de vous nettoyer le visage par la suite, c’est pas parce qu’il contient de l’eau micellaire que ce lait vous autorise à zapper la case nettoyage ! Cela évite de laisser le visage gras, en plus…

La note de l’addicte : 3-etoiles

Et vous, vous aviez déja entendu parler d’un lait contenant de l’eau micellaire ?

Retrouvez les produits Barbara Gould en vente en GMS. Ce lait y est vendu 4 euros pour 200mL.

Merci beaucoup à Stéphanie pour ce test !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

1 réflexion sur « Démaquillant # 22 : Lait à l’eau micellaire – Barbara Gould »

Laisser un commentaire