Gommage corps # 32 : Gommage lactescent – Terra Humana

gommage-lactescent-terra-humana.jpg

Je vous le disais hier, mon crédo actuel, c’est la chasse au gaspillage. Evidemment, je commence par moi-même et mes mauvaises habitudes. Comme celle d’utiliser un gommage corps de manière trop régulière (normalement, une fois par semaine suffit) et d’avoir la main lourde à chaque utilisation tant j’aime m’exfolier le corps et me retrouver, après, avec une peau toute douce.

Résultat, miracle, j’ai réussi à conserver mon Gommage lactescent de Terra Humana… presque deux mois ! Avant, en un mois, les 200mL étaient pliés… Je suis fière de moi, surtout quand je vois le prix de la bête : 20,90 euros (chez les dépositaires agréés).

Ce gommage, récompensé par une Victoire de la Beauté en 2010-2011, a tout pour me plaire : un joli packaging très classe, un gommage qui gomme vraiment puis qui se transforme en lait sur la peau au contact de l’eau, une odeur poudrée très agréable…

Si je lui reproche son prix, j’avoue qu’il m’a satisfaite par son pouvoir gommant : alors qu’il ne semble pas être très fort (c’est plus un gel dans lequel baignent des particules de toutes tailles), j’ai été surprise de constater que son gel ne le rend pas doux pour autant, il gomme bien (mais pas trop fort non plus). Ses particules s’étalent bien sur la peau, on ne galère pas à étaler le produit.

Au final, j’en suis satisfaite, c’est sûr. Mais, même si je ne l’ai pas payé, je ne peux m’empêcher de regretter son prix un poil trop élevé…

La note de l’addicte : 4 étoiles

Et vous, vous faites la chasse au gaspillage ? Plutôt par soucis d’économie, d’écologie, des deux… ?

Retrouvez les produits Terra Humana en vente en instituts de beauté.

Merci beaucoup à Cécilie pour ce test.

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Cyrielle - rédactrice de Apologie d'une Shopping-Addicte - fan de produits de beauté, de son chat Disney, de thés, de lecture et de séries TV.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager ainsi qu'à le commenter !

Laisser un commentaire