Film culte numéro 4: Un amour à New-York

un-amour-a-new-york-noel-john-cusack-kate-beckinsale.jpg

Après mon absence de ces derniers jours (dûe à des examens à réviser), je reviens plus accro à Noël que jamais! Pour me faire pardonner, je souhaitais vous présenter un film hélas peu connu alors qu’il mérite d’etre diffusé sur tous les écrans TV actuellement, vu qu’il parle de Noël et d’amour… Et qu’il nous fait rêver et réfléchir au destin. Laissez-moi partager mon coup de coeur “film de Noël” nommé: “Un amour à New-York”!

Vous pourrez seulement vous le procurer dans les grands magasins culturels (sur commande, certainement) ou sur leur site Internet car il n’a pas eu le succès mérité/escompté (j’imagine que c’est à cause de son nom français qui ne lui va pas à ravir…

L’addicte ne peut qu’aimer…

¤ son nom anglais: “Serendipity” qui signifie, en gros, un accident heureux du destin. C’est un double clin d’oeil au contenu du film qui met en avant cette patisserie branchée de Manhattan et la foi en le destin de l’héroïne du film.

¤ ses acteurs, Kate Beckinsale en tête pour son charmant accent anglais et John Cusack pour son talent.

¤ son scenario: un homme et une femme se rencontre par accident et tombent amoureux l’un de l’autre. Mais ils sont déjà en couple aussi ils comptent sur le destin pour se retrouver si jamais…

¤ ses péripéties: j’ai adoré les signes du destin qui sont semés dans ce film, cela donne foi en l’avenir.

¤ ses émotions: on a le coeur serré, on verse quelques larmes, on sourit aux clins d’oeil, on veut crier aux héros de tourner la tête à tel moment pour qu’ils se retrouvent…

¤ ses réflexions: si ce film est un pur moment de détente, il permet aussi de se poser des questions sur soi-même: est-ce que je crois au destin? est-ce que j’aurais abandonné mes recherches à ce moment-là? C’est toujours bon à prendre et moins cher qu’une psychanalyse!

¤ le fait que les événements du film se passent en période de Noël, pour ses musiques, ses décors, ses ambiances.

¤ le fait que l’histoire se passe à New-York, ville où je rêve d’aller en cette période!

¤ ses personnages secondaires, comme le vendeur Hermès de Bloomingdale’s ou les meilleurs amis des héros!

L’addicte fronce le nez sur…

¤ le fait que ce film soit si peu connu alors qu’il mérite largement de l’être! Franchement, procurez-vous le, vous m’en direz des nouvelles! Et regardez-le en VO pour apprécier l’accent british de Kate!

La note de l’addicte:

Et vous, vous croyez au destin? (Juste pour info, le mot sérendipité existe en français, néologisme de l’anglais, bien évidemment, aussi connu sous le nom de fortuitude, voir l’article très intéressant de Wikio à ce sujet: ICI )

Cliquez ici pour retrouver ce film en vente en DVD: Un amour à New York (Édition simple)

PS: Et n’oubliez pas le concours de sapin de Noël, plus d’info ICI!

TAG: christmas

 

5 commentaires sur « Film culte numéro 4: Un amour à New-York »

  1. Oooohhhh j’avais adoré ce film !!! Tant pour les acteurs (je suis une fan de john cusack, je fonce sans réfléchir quand je vois qu’il est au casting d’un film), que pour l’histoire ou la BO ! comme tu dis, c’est dommage qu’il ne soit pas plus connu.

  2. Oh dis ça fait longtemps que j’l’ai pas vu ce film ! Pas trop le temps en ce moment… et pas facile de voir un film en entier depuis la naissance de ma première à vrai dire… Ca me manque 🙁

  3. Je ne parlerai pas des invraisemblances du film parce que « c’est un film ».En revanche, la question qui s’impose: sans les signes du destin, Jonathan et Sara seraient-ils partis à la recherche l’un de l’autre ? et auraient-ils sacrifié leurs statuts de futurs mariés ? je ne sais pas, je ne crois pas aux signes. Ceci dit c’est un joli conte pour petite fille sage.

Laisser un commentaire