Et si on s’offrait un parfum pour la Saint-Valentin ?

paco rabanne olympéa

Avant-propos : cet article traite de la Saint-Valentin, mais il s’adresse particulièrement aux célibataires dans mon genre. Il est très possible que vous découvriez, en chemin, un brin de second degré…

Février a à peine commencé que les rayons de nos magasins fétiches se couvrent de petits cœurs, de rouge (la couleur), de roses (la fleur)… C’est mignon tout plein, mais cette fête commerciale qu’est la Saint-Valentin peut aussi démoraliser les personnes seules.

Alors, pour lutter contre cette nouvelle dépression saisonnière, je vous propose de suivre mon programme de re-motivation, pour voir votre amour propre monter en flèche. Vaut mieux être seul que mal accompagné, comme on dit…

Pour commencer, plutôt que de vous enfuir en courant devant les étals “Saint-Valentin” de nos grandes surfaces, je vous conseille au contraire de vous en approcher, et d’imaginer la tête des pauvres filles qui vont recevoir un porte-clé “ours en peluche” made in china, un mug pseudo-romantique super-niais…

Vous pouvez même aller plus loin et vous auto-offrir au passage une boite de ces chocolats en forme de cœur – à déguster avec un bon verre de vin devant une comédie romantique le 14 au soir, sans boite de mouchoirs à proximité. On dit bien que la nourriture est meilleure quand elle ne nous est pas destinée… !

Cette année, la Saint-Valentin tombe un dimanche, donc je ne vous conseille pas de vous auto-envoyer un bouquet de roses, ou même d’aller entre copines à une soirée anti-Saint-Valentin. Profitez plutôt de la chance de pouvoir vous coucher tôt et d’arriver enfin la première au boulot, le lendemain matin, fraîche comme un gardon !

A la place, ma contre-attaque ultime de la Saint-Valentin serait plutôt de profiter des promotions saisonnières pour vous gâter, vous. Pensez donc à toutes ces femmes qui vont recevoir un pauvre petit ourson en peluche au lieu d’un beau bijou ou d’un voyage à Venise, faites-leur honneur en vous octroyant une parure de lingerie sublimissime ou ce parfum que le Père Noël a oublié de vous offrir en décembre. Vous pouvez même pousser le bouchon jusqu’à demander un emballage cadeau à la caisse !

Parce que l’on est jamais mieux servie que par soi-même, je parie que vous ouvrirez votre auto-cadeau avec un énorme sourire aux lèvres à l’idée de pouvoir enfin porter, par exemple, le parfum Olympéa de Paco Rabanne. En plus, il sent tellement bon que les hommes tomberont comme des mouches autour de vous, il ne vous restera plus qu’à choisir le bon avec qui fêter, l’an prochain, la Saint-Valentin.

Article sponsorisé

Laisser un commentaire