Livre de chick lit # 90 : Coeurs vaillants 3 – Nina Rowan

coeurs vaillants

Les années passent et je reste toujours aussi fan du label Milady Romance. Cette maison d’édition a le don de me faire craquer a tous les coups ou presque ! Et a 7,90 euros le poche de 400-500 pages, c’est donné ! Aujourd’hui, on va parler du tome 3 de Coeurs vaillants, “La vocation amoureuse” de Nina Rowan.

Quatrième de couverture :

Quelle que soit la distance, rien ne peut les séparer.

Depuis son plus jeune âge, lady Talia Hall est amoureuse du meilleur ami de son frère, James Forester. Lasse d’attendre, elle décide de le pousser à la voir sous un nouveau jour. Mais lorsqu’il lui apprend qu il s’apprête à voyager, Talia est désemparée et se jette à corps perdu dans son travail. Pourtant, même à l’autre bout du monde, le jeune homme ne parvient pas à l’oublier et décide de retourner à Londres. Mais un coeur brisé ne guérit pas si facilement et ils devront apprendre que faire confiance au grand amour est la plus belle aventure de la vie…

Mon avis :

Toutes mes excuses, j’aurais du vous parler de ce livre depuis trèèès longtemps ! Tant et si bien que j’ai voulu le lire début janvier… et il m’a fallu plusieurs pages avant de réaliser que, non, il est pas si prévisible que ça, ce roman, c’est juste que je l’ai déjà lu six mois plus tôt et que je m’en souvenais finalement plutôt bien !

Ce livre, c’est une romance historique, le tome 3 de Coeurs vaillants, de Nina Rowan : La vocation amoureuse. Alors, franchement, son titre, il ne me plait pas, je trouve qu’il correspond mieux aux tomes précédents en fait. Je n’aime pas non plus sa couverture, on dirait qu’une poupée de cire porte une robe meringue ridicule…

Heureusement, le contenu est bien mieux ! C’est l’histoire de Lady Talia Hall, qui, lasse d’attendre que l’élu de son coeur rentre en Angleterre, décide que, non, elle n’est pas faite pour le macramé et les bals de débutantes, elle veut s’occuper du monde qui l’entoure et elle décide donc d’oeuvrer pour la reconversion de jeunes ados qui sortent de prison. Pour l’époque, c’est clairement péchu et elle doit donc rester entre ombre et lumière, pour garder son aura de noblesse tout en faisant du lobby-isme auprès des hommes qui détiennent le pouvoir de vraiment changer les choses…

Vous l’aurez compris, on a donc encore une fois le droit à une héroïne de caractère, ici, et j’avoue que Talia m’a vraiment fait craquer. Parce que, même avec ma culture des temps modernes, je ne suis pas sûre d’avoir eu autant de cran qu’elle… Talia est donc super-über-moderne et indépendante, c’est la Wonder Woman des années 3000 ! Il est très facile de s’attacher à un personnage aussi doux et perséverant qu’elle, et j’ai bien compris son besoin de ne pas rester piégée chez elle et d’essayer, à la place, de changer le monde. J’ai aussi craqué devant l’élu de son coeur, James, le meilleur ami de son frère, meme si j’avoue que le côté “romance” de ce livre est un peu en-deça de son intrigue socio-culturelle. D’ailleurs, j’ai presque envie de dire que ce roman n’est pas une romance – ce qui diffère quand même largement des deux précédents tomes (que l’on peut lire indépendamment), alors que leurs héros viennent du même cercle… Un équilibre dur à garder, donc…

Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de cette vocation pas si amoureuse que ca… mais je ne relirai pas ce livre de sitôt, j’ai bien trop de livres inédits qui m’attendent sur ma table de chevet !

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous aimez les héroines culottées ? 😀

Cliquez pour retrouver ce livre en vente :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire