Cire # 6 : Roll-on Aisselles et Bikini parfum Délice – Nair

nair roll-on-aisselles-bikini

Vous le savez, je ne jure que par l’épilation (moins je vois un rasoir, mieux je me porte). Mon produit fétiche pour les aisselles et le bikini reste la Cire Divine de Nair, super pratique d’utilisation car sans bande et à l’application personnalisée : tu l’étales où tu veux, en quantité que tu veux…

Quand j’ai reçu à tester le Roll-On Aiselles & Bikini de Nair, je vous avoue que je me suis plutôt vu l’utiliser pour les jambes, où ma Cire Divine ne me satisfait pas (trop de gaspillage). Mais j’ai été raisonnable et je l’ai testé au niveau des deux zones !

J’avoue avoir vite compris comment me servir de ce roll-on car j’avais déjà utilisé des produits de la sorte avant ma rencontre avec le Graal Divin. Par contre, si ma mémoire est bonne, ma cire était alors utilisable à température ambiante… Ici, ce n’est pas le cas : le roll-on doit passer au micro-ondes avant toute utilisation, ce qui complique un peu l’affaire car, sans rentrer dans les détails, on doit d’abord déboucher l’opercule intérieur puis remettre le rouleau (roll) en place, placer la cire d’une certaine position dans le micro-ondes… Ce n’est donc pas grâce à sa simplicité d’utilisation que ce roll-on brille, car toute erreur peut être fatale (pour la peau, l’épilation ou le micro-ondes).

Une fois la cire réchauffée, on doit utiliser le plastique du packaging contenant le roll-on pour en faire un socle, ce qui n’est pas très pratique car la cire coule dessus, cela le salit… et ce n’est pas un plastique très rigide, le moindre faux mouvement peut le faire tomber par-terre, le roll-on avec. C’est un petit détail mais étant donné que j’ai déjà le must en terme de cire bikini et aisselles, j’ai le droit de chipoter !

Niveau utilisation, franchement, j’avoue que je ne suis pas satisfaite non plus car le rouleau ne permet pas de bien appliquer la cire sur l’intégralité des aisselles, à cause du “relief” en creux de celles-ci, même quand on a le bras vers le haut ou replié vers l’épaule opposée. Idem pour le bikini qui n’a rien du relief plat des jambes, il faut donc y aller petit à petit pour bien s’épiler, et poser une bande de tissu sur la cire après application est un geste qui ne m’avait pas manqué…

Après, ça épile bien et cela n’agresse pas la peau, on est d’accord, mais ce n’est pas le summum du pratique… A noter que c’est nettement plus sympa sur les jambes où on peut y aller à fond sur le rouleau vu que la pousse du poil va dans le sens de la longueur de la jambe, en général !

La cire sent relativement bon, c’est assez fleuri, mais ce n’est pas un “délice” comme le fait croire le nom du produit. Peut-être parce qu’elle n’est pas en contact avec l’air (sauf sur le rouleau du roll-on), donc elle ne diffuse pas ses arômes… C’est dommage, je m’attendais à saliver à chaque épilation.

Finalement, vous l’aurez compris, je n’échangerais pour rien au monde ma super Cire Divine de Nair contre ce Roll-On Aisselles et Bikini. Par contre, ce dernier est pas mal pour les jambes, c’est déjà pas si mal !

La note de l’addicte pour son rôle de base : 3 étoiles

Et vous, vous avez toujours pas franchi le cap de la Cire Divine de Nair ? Vous attendez quoi ? C’est si rare que j’achète toujours le même produit, et que je ne joue pas mon infidèle de service !

Retrouvez les produits Nair, et notamment ce Roll-On Aisselles et Bikini (7-8 euros), en vente en
supermarchés et hypermarchés.

Merci quand même à Charlotte pour ce test !

 

7 commentaires sur « Cire # 6 : Roll-on Aisselles et Bikini parfum Délice – Nair »

  1. Moi j’y vais à l’épilateur électrique… La cire, je ne maîtrise pas assez bien, et pourtant je l’ai déjà testée cette cire divine.

  2. @ La Shoppping Addict

    L’épilateur sur zones vallonnées, c’est un coup de main à prendre, de la patience et de la souplesse ;-). Avec un épilateur électrique qui a une petit tête, ça va. Je n’utilise même pas l’accessoire “zones sensibles”.
    Et franchement, le résultat que j’obtiens toute seule vaut largement celui que j’avais chez l’esthéticienne à la cire. Le dernier épilateur dans lequel j’ai investi valait une trentaine d’euros, c’est vite rentabilisé. Du coup, j’en ai un pour les jambes et un pour la zone vallonnée.

Laisser un commentaire