Après-shampooings # 9 et 10 : Battle entre 7ème Element et Soap and Glory

7eme-element-soin-bi-phase-et-conditioner-soap-and-glory.jpg

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle battle, cette fois-ci entre deux produits qui se ressemblent pas mal. Deux produits qui servent d’après-shampooings. Deux produits qui ne sont connus que des « spécialistes » : d’un côté les amatrices de box beauté vu que la marque 7ème Elément a été révélée au grand public grâce à la Birchbox (Soin hydratant bi-phase), de l’autre les amatrices de produits anglophones vu que Soap and Glory est une des marques que toutes les beautystas veulent voir exporter en France (Daily shine conditioner Glad Hair Day).

7ème élément nous propose un soin sans rinçage (13,50 euros les 200mL) qui se substitue à l’après-shampooing : on le vaporise sur l’ensemble de la chevelure lavée et essorée et … voilà le
travail ! J’aime ce type de produit qui permet : d’avoir une action plus longue sur les cheveux (vu qu’on ne rince pas) et de protéger la planète (vu qu’on utilise moins d’eau). En plus, je l’ai reçu quand j’étais encore en soins post-opératoires de mon kyste pilonidal, donc je devais passer le moins de temps possible dans la salle de bain, pratique !

Comme vous pouvez le constater, ce soin bi-phase n’a rien de naturel : vous voyez beaucoup de choses bleues, vous, dans la nature ? Sa composition est vraiment pas terrible (du cyclopentaxiloxane est présent juste après l’eau dans la formule, suivi de près par un autre silicone : le dimethicone puis par le fameux polyquaterniums qui n’est autre qu’un autre agent occlusif des fibres capillaires… sans parler des PEG et du fait que le parfum soit très haut dans la liste).

Adapté aux cheveux secs et abîmés, ce soin est donc plus un cache-misère qu’autre chose. Si je l’ai apprécié pendant mes soins post-op’ (mes cheveux se démêlaient bien, ils semblaient plus doux et en forme que quand je faisais l’impasse sur le soin…), je préfère m’en passer depuis que je peux prendre des douches plus longues, et donc rincer mes cheveux après des soins sans silicones ou actifs aux propriétés occlusives identiques.

Là, je suis censée faire une transition du type « justement, dans les soins sans silicone, il existe »… Sauf que mon après-shampooing suivant était aussi pourvu en cyclopentasiloxane ! Pour ma défense, je l’ai acheté en Angleterre lors de mon road trip, il me fallait absolument un format voyage d’après-shampooing et je n’ai donc pas pu faire ma difficile !

Résultat : j’ai pris le Glad Hair Day de Soap & Glory (2,50 pounds les 50mL ou 5,50 pounds les 250), à la composition tout aussi pourrie (alcool, silicones, allergènes naturels et artificiels, PEG,… qui cachent un beurre de karité en plein milieu), pour cheveux fins à normaux (bref, pas les miens, quoi). Quand je vous disais que je n’avais pas le choix !

Dans les points positifs, je suis ravie de la durée de vie de mon flacon de 50mL : plus de 5 semaines à raison de 2-3 utilisations par semaine ! Appliqué sous la douche, sur cheveux lavés et à peine essorés, ce soin se rince et laisse les cheveux là encore doux et démêlés.

La seule bonne nouvelle de l’article ? Boots va bientôt proposer une livraison à quasiment toute l’Europe, vous allez pouvoir profiter de la marque Soap and Glory, les filles !!! (Moi, je m’en fiche, je vis à moins de 5 minutes du plus grand Boots d’Exeter ! )

La note de l’addicte pour ces deux produits : 3 étoiles

Et vous, vous avez abandonné à vie les silicones ? N’oubliez pas que, s’ils n’empêchent pas les cheveux de respirer (ceux-ci sont morts ! ), appliqués proches des racines, c’est les cellules du cuir chevelu qui trinquent et produisent trop de sébum. De même, le silicone empêche la bonne pénétration des colorants capillaires…

Merci quand même à Birchbox pour le test du soin 7ème élément !

Par Cyrielle - rédactrice de Apologie d'une Shopping-Addicte - fan de produits de beauté, de son chat Disney, de thés, de lecture et de séries TV.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager ainsi qu'à le commenter !

Laisser un commentaire