Vernis # 93 à 95 : Battle de vernis festifs (Orly, Wah London et Kiko)

vernis festifs

Si vous saviez comme je prends plaisir à me vernir les ongles, depuis quelques mois ! Il faut bien que je profite de ma convalescence actuelle, hein… J’en profite donc pour tester sur mes mains cette fois les vernis que j’ai accumulés ces dernières années. Et pour partager avec vous mon avis à leur sujet. Aujourd’hui, passent sur le grill un rouge Orly, un vert Wah London et un bleu-violet pailleté Kiko. Des vernis festifs, c’est de saison !

Tous ces vernis ont été testés sur une base, en deux couches. Il ne portent pas de top coat sur les photos pour voir leur brillance naturelle. Leur tenue a été estimée avec et sans top coat, c’était à chaque fois proportionnel.

orly monroe redOn commence donc avec le rouge Monroe’s Red de Orly. Et bien je peux vous dire que Marylin se retourne dans sa tombe à l’idée qu’un vernis aussi peu qualitatif ose porter son nom. Parce que les images valent plus que les mots, je vous montre ce que cela a donné sur mes ongles pas plus de 2 heures après application :

fail orly monroe redFranchement, vous avez déjà vu ça ? Pour info, j’ai juste pris ma douche, hein… Une douche courte et pas trop chaude, en plus… On passe !

.

wah london better not bitterLe vernis vert sapin Be Better Not Bitter de Wah London est bien plus intéressant niveau tenue : il a tenu plus de 3 jours sans accroc, alors que ceux-ci se voyent bien vu sa couleur. J’ai aimé sa facilité d’application, le fait qu’il soit plutôt opaque en une couche (et donc parfait en deux). C’est une couleur qu’il faut oser porter… mais cela rend bien, surtout en cette saison, pour être assorti au sapin de Noël !

Bémol sur la couvrance des stries qui n’est pas optimale, et sur le prix car à 9 pounds les 6,5mL, cela revient cher le vernis que l’on ne portera pas souvent, vu la couleur. A voir pour d’autres, donc.

.

vernis kiko bleuUn peu plus classique mais quand même un petit peu original (comparé aux beiges, aux rosés et aux rouges) : le bleu-violet de Kiko, numéroté 301. Dans le flacon, je le voyais plutôt bleu mais, finalement, cela dépend vraiment de la lumière : il apparait tantôt bleu, tantôt bleu-violet, avec toutes ces paillettes (c’est chouette). Si je craque pour son rendu, je succombe aussi pour sa facilité d’application et de retrait (même pas besoin de la technique des papillottes) et pour sa tenue (4 jours sans fauter). Un 20/20 sachant le prix – abordable – de ce vernis !

Et voilà pour mon avis sur ces trois vernis. A la semaine prochaine pour trois autres flacons passés au crible !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

Laisser un commentaire