Programme Kitchendiet, jour 9: La fin, sans la faim!

kitchendiet

Et voilà, j’ai terminé le programme Kitchendiet hier! Il est donc grand temps que je vous donne mon avis sur ce programme diététique après mes 8 jours de test! Mais, avant, vous allez avoir droit au court résumé de ma huitième journée!

Pour rappel, les épisodes précédents se trouvent sous les liens suivants:

– L’addicte découvre Kitchendiet,

– L’addicte reçoit ses plats: première journée de test,

– L’addicte met l’accent sur le petit-déjeuner: seconde journée de test,

– L’addicte a un rendez-vous diététique: troisième journée de test,

– L’addicte doit manger en ville: quatrième journée de test,

– L’addicte met l’accent sur les plats cuisinés: cinquième journée de test,

– L’addicte vous parle de collation et petit-déjeûner: sixième et septième journées de test.

.*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+

Cette huitième journée s’est tout aussi bien passée que les précédentes. Vraiment, on s’habitue très vite à diminuer ses portions (je pense notamment aux céréales du petit-déjeûner et aux plats cuisinés) et à éliminer les sucres raffinés de son alimentation!

Mention spéciale au plat de Noix de Saint-Jacques, sauté d’haricots coco et chou-fleur aux lardons et pimientos del pequillo que j’ai dégusté en dîner. Certes, je n’ai pas compris l’usage dans le Starter 900 des haricots coco qui sont, selon moi, plus des féculents que des légumes, mais, alors là, j’ai adoré ses noix de Saint-Jacques! Leur cuisson était telle que leur texture était juste idyllique!

.*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+

Il est donc l’heure de faire un bilan sur ce test.

Sur la balance, pour commencer, je ne constate pas de réel changement. Il faut dire que ma balance à aiguille n’est pas la plus précise au monde. Je suis sensée perdre un peu plus d’1 kilo avec ce programme, en 8 jours, et ce n’est certainement pas sur cette antiquité que cela se verra!

Mon ressenti général de Kitchendiet est vraiment très positif, même si certains points relatifs au mode de vie des potentiels clients peuvent poser problème.

L’addicte ne peut qu’aimer…
¤ sa personnalisation des plats selon ses goûts et ses besoins, pour en avoir plus envie et ne pas lâcher prise.
¤ ses diverses possibilités de suivre ce programme (en durée, en formule), selon ses envies et son budget.
¤ son accompagnement réalisé par une diététicienne, qui permet  de mieux “tenir le coup”.
¤ le fait que les éléments livrés du programme soient si complets (ils auraient pu faire l’impasse sur le yaourt et nous dire d’aller en acheter de telle sorte en magasin).

¤ le goût de ses plats, de ses céréales et de ses collations.

¤ le fait que les plats du Starter 900 sont parfaits pour le soir en quantité et qualité nutrionnelle.

L’addicte fronce le nez sur…

¤ le fait que le Starter 900 n’est, selon moi, pas adapté à une “vraie” femme active. ***

¤ son prix car, pour 8 jours de programme en formule alternée, il faut compter 130 euros. C’est un point positif aussi car cela permet d’ajouter une motivation au fait de suivre le programme religieusement. Mais c’est certain que ce n’est pas adapté à la majorité des Français…

¤ le fait que ce programme peut être difficile à suivre si on partage ses repas avec sa famille qui mange normalement, que l’on soit celle qui cuisine ou pas!

*** J’ai retenté le bilan nutritionnel du départ en mettant “active” dans mon activité physique générale, qui est adapté à mon emploi du temps habituel d’étudiante: on m’a proposé de commencer avec 3 semaines à 900 calories par jour, comme pour la femme sédentaire que je suis en période de vacances.
Autant j’ai bien supporté ce programme pendant les vacances, autant je suis certaine que je ne le pourrais pas en période de cours: mes journées sont terriblement plus longues (et donc 30g de céréales prises à 5h30 du matin ne peuvent pas me faire tenir jusqu’à 13h) et j’ai besoin d’être en forme sans arrêt (et donc de manger des féculents à midi). Il est certain que: soit je me jetterais sur la nourriture (à cause du manque d’énergie, de faim et de l’envie de faire disparaître mon stress), soit je serais à plat et je ne serais pas suffisamment motivée et réveillée
intellectuellement pour réussir mon année de master recherche.

Alors, certes, ce n’est mon cas personnel, mais j’imagine que les femmes actives typiques, disons les employées de bureau qui travaillent loin de chez elles (je pense notamment à ma mère qui prend son petit-déjeuner à 6h et son repas de midi à 12h30) ont besoin aussi de plus d’énergie pour travailler efficacement. Aussi, mon conseil est le suivant: commencez plutôt ce programme pendant vos vacances d’été (ou à tout moment où vous avez 3 semaines de libre) ou alors voyez avec la diététicienne s’il n’y a pas moyen de rajouter des féculents le midi.

La note de l’addicte: 4 étoiles

Et vous, vous avez besoin de perdre du poids? Vous êtes tentés par Kitchendiet? Vous en avez les moyens?

Trouvez encore plus d’infos sur ce programme sur le site de Kitchendiet.

Merci à Adeline pour ce test et sa gentillesse.

PS: Ya du concours sur le blog, par ici…

 

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

8 réflexions sur « Programme Kitchendiet, jour 9: La fin, sans la faim! »

  1. J’ai suivi attentivement ta semaine… et c’est vraiment pas pour moi ! Trop contraignant !!! Puis c’est très très cher. Je préfère encore voir une diététicienne pour avoir les conseils et m’arranger toute seule après !

  2. Finalement même si j’avais été en France je crois que ce programme ne m’aurait pas tellement tentée. Je préfère les régimes plus souples, dans le sens où tu peux être invitée, où tu peux aller au resto et donc contrôler ce que tu manges en ayant une vie “normale”. C’est pour ça que j’aime bien Dukan. Et pour ma part j’ai perdu les 2kg pris pendant les vacances ! 🙂

  3. moi , d’abord je trouve cela trop cher pour mon budget , de plus , on ne maigrit pas comme cela quand on veut le moral joue aussi , les féculents sont très bons pour la santé , il faut dans l’assiette ; viande ou poisson (le plus souvent possible ) avec légumes verts et féculents et manger en posant ses couverts entre 2 bouchées pour se laisser le temps (surtout à notre cerveau ) de comprendre quand on est à satiété ,le plus dur pour moi,ce n’est pas dans la journée , c’est le soir , lorsque je reste seule devant ma télé car je ne dors pas….alors là je me lâche et c’est “les cornichons au chocolat ” !!! j’évite d’acheter des trucs à apéro car c’est là-dessus que je tombe , mais n’importe quoi pourrait faire l’affaire, par contre ,là , je rentre de vacances,15 jours au restaurant , je craignais le pire !!! j’ai mangé comme 2 car tout était bon et à profusion …et….comme on marchait beaucoup…je n’ai pas pris 1 gramme !! ouf !!! les régimes ,je ne suis pas pour ,à moins d’avoir des problèmes de santé , et alors là ,il faut voir un diététicien , ce que j’ai fait lorsque j’ai pris 30 kilos sur 3 ans !!! et j’ai perdu doucement mais surement et jamais repris ces fichus kilos !!! je fais juste de l’aquagym pour bouger un peu !!! voilà ma recette , mais pas question de jeûner….bon courage à toutes..

  4. Coucou , interessant .
    J’ai toujours étais ronde , même en surpoids j’en ai toujours souffert a faire des régimes qui ne fonctionne pas je lache prise rapidement .
    EN avril 2010 je découvre dukan je perds très vite 22kg de perdu en 8mois . Au moment des fetes de fin d’année je relache dukan . Repas de famille bref…
    Et j’ai pas réussi a m’y remettre . Du coup j’ai repris 6kg donc la depuis septembre j’essaye de reperdre du poids mais je veux pas refaire dukan .
    Donc kitchendiet aurais pu etre bien pour moi mais a 130euro pour 8jours c’est au dessus de mon budget . Ce que j’aime dans ce programme c’est qu’on a le choix des plats en faites. Je dis sa car perso j’ai beaucoup de mal a me passer du gout sucré.
    C’est dommage que tu n’es pas une balance précise on aurais pu voir le nombre de gramme perdu comme sa.

Laisser un commentaire