Cire # 13 : Monodoses Cire froide – Blondépil

Il y a quelques années, Blondépil a lancé une gamme de monodoses de ces produits-phares. Parmi eux, j’ai testé les Monodoses de cire froide, spécial maillot et aisselles, pour peaux sensibles.

Blondépil nous induit un peu en erreur avec son appellation “monodoses” : ces paquets de bandes de cire froide ne contiennent pas qu’une seule bande, il y en a 8 (et 2 lingettes), ce qui est quand même bien mieux, car ils se vendent quand même 2,49 euros. Comparé aux bandes de cire froide en “plus gros paquet”, cela reste quand même un budget : 31 centimes contre 23-24 centimes la bande. Mais voilà, on connait toutes l’histoire de la fille qui a voulu s’épiler et qui s’est aperçue que ses bandes, à l’emballage ouvert 1-2 mois auparavant, étaient sèches et inutilisables…

Étant d’un naturel un poil (sic) rebelle, j’ai utilisé mes bandes de cire froide Blondépil pour les demi-jambes, au lieu du maillot et des aisselles – deux zones pour lesquelles je ne jure que par la Cire Divine de Nair. Mon avis porte donc sur cette utilisation parallèle du produit, et ne reflète donc pas les soucis que peuvent peut-être poser les bandes utilisées dans les zones plus… sensibles et vallonnées de notre anatomie.

Comparé à mes marques de cire froide en bandes classiques, comme Veet et Nair, Blondépil nous propose un produit vraiment équivalent en qualité : le poil de la demi-jambe est vite et bien retiré, le retrait de la bande ne laisse pas la peau plus agressée, et surtout la repousse est identique. On est loin de mon exaspération quand j’ai eu le malheur de tester des bandes de cire froide de marques de supermarché (des U je crois, une calamité). Je n’ai pas testé ces bandes sur mes cuisses car leur poil est plus blond et clairement plus fin, je préfère les faire exterminer deux fois par an en institut.

Les bandes Veet, Nair et Blondépil sont donc identiques à mon sens et méritent toutes d’être achetées si vous vous épilez les demi-jambes. C’est une technique d’épilation que j’apprécie toujours, au fil des années, et je vous recommande donc volontiers l’utilisation des monodoses de Blondépil si vous n’avez pas l’utilité d’un gros paquet de bandes : vous risquerez moins de les voir sécher.

La note de l’addicte :

Et vous, vous utilisez aussi, sans sourciller, des bandes de cire pour les aisselles au niveau de vos jambes ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le commenter, le partager ou même à cliquer sur le petit coeur ci-dessous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.