Masques capillaires # 4 à 6 : Battle entre L’Oréal, Wella et The Body Shop

masques-capillaires.jpg

Purée, j’ai du mal à réaliser que je n’ai pas donné mon avis sur des masques capillaires depuis plus que 2 ans sur le blog ! Pourtant, les masques capillaires font partie intégrante de ma routine beauté des cheveux, tant je suis confiante en leurs effets sur mes tifs ! Pour la peine, c’est trois masques qui se battent en duel truel (!) ici : le masque profond réparation ultime  EverForce de L’Oréal Haute Expertise, le traitement hydratant pour cheveux épais  Enrich de Wella et le beurre pour cheveux secs Rainforest Nutrition de  The Body Shop !

Leurs points communs : ce sont des masques capillaires à utiliser après le shampooing, au niveau des longueurs et des points, puis à laisser pauser et à rincer. Ils sont tous contenu dans un pot à couvercle vissable.

Je vous ai déjà parlé du shampooing  EverForce de L’Oréal Haute Expertise que j’avais testé grâce à Trnd. Le masque de la gamme est destiné lui aussi aux cheveux fragilisés et abîmés et est vendu environ 10 euros le pot de 200mL en GMS.

Sans sulfates, il semble à première vue sans silicones, si ce n’est qu’il contient entre autres du quaternium-80, un agent synthétique identique en tous points aux silicones, si ce n’est qu’il ne finit pas en -one pour nous tromper au passage… En terme de composition, ce masque est pas terrible, super synthétique et pas franchement agréable à cause de ses trop nombreux allergènes.

Le masque a une odeur poudrée assez forte mais agréable, il s’applique facilement sur les cheveux grâce à sa texture crémeuse pas trop liquide. Après cinq minutes de pause, évidemment, à cause des silicones cachés, les cheveux sont soyeux au toucher, faciles à démêler.

Je n’ai pas constaté de réelles différences quant à l’état abîmé / fragilisé de ma chevelure, comprendre : mes cheveux ne sont ni plus beaux ni plus résistants que si j’utilisais un masque capillaire “normal”.

Après le  shampooing et l’ après-shampooing Enrich de Wella, place au masque capillaire. On peut le trouver à la vente en salons de coiffure ainsi que chez les grossistes, pour environ 12 euros les 150mL.

La composition est longue comme le bras et très synthétique, avec des silicones et de nombreux allergènes en prime.

C’est un masque crémeux que voilà, pas très liquide, plutôt à la texture d’un gel de fixation pour les cheveux. C’est un point positif ici car cela permet de prélever peu de produit et de ne pas en gaspiller, ce qui n’est pas négligeable vu le prix de ce masque. Le masque a une odeur assez discrète, à peine poudrée. Il s’étale facilement sur les longueurs humides et, après un temps de pause de 5 minutes environ, les cheveux sont doux et soyeux, merci les silicones.

Je n’ai encore une fois pas constaté de réel effet de ce produit, mais j’avoue être perdue par ses promesses. C’est censé être un traitement hydratant (nom du produit) qui répare les cheveux (description) : depuis quand l’hydratation répare ? En plus, la  gamme Enrich est plutôt censée
nourrir. Bref, on s’y perd, c’est pas clair, je n’apprécie pas.

Enfin, c’est la gamme Rainforest Nutrition de  The Body Shop qui débarque dans ma salle de bain avec son masque Beurre pour cheveux spécial cheveux secs. Ce produit est en vente au prix de 12 euros les 200mL.

The Body Shop nous promet un beurre sans silicones, sans colorants et sans parabènes, et c’est bien le cas ! La composition est assez courte et met en avant certes quelques ingrédients synthétiques, mais ils sont vite oubliés en voyant les vrais “plus” de ce produit : huile d’olive, huile de noyau de Mongondo (arbre africain), miel, huile de graine de pracaxi. Les allergènes sont très peu nombreux et de basse intensité.

Le masque est super solide, limite compact comme des oeufs en neige réussis. Encore une fois, c’est bien pour limiter les doses lors de l’utilisation (et éviter de salir toute la salle de bain). Il a une légère odeur de beurre de karité, alors qu’il n’y en a pas dans la composition ! Ce amsque est très facile à appliquer sur les longueurs et se rince 5 minutes après. Il laisse lui aussi les cheveux doux et soyeux.

Hélas, encore une fois, je n’ai pas l’impression que mes cheveux aient vraiment changés pendant son utilisation, comparé à l’utilisation d’un masque capillaire pour cheveux normaux. Certes, ils ont l’air beaux et tout, mais pas de là à ce que mes pointes soient douces et brillantes toute la journée. Je suis loin de pouvoir devenir mannequin cheveux, quoi !

 

Vous l’aurez compris, cette battle de masques capillaires est quand même remportée haut la main par The Body Shop qui, avec son masque RainForest Nutrition, nous permet d’avoir un masque qui dure longtemps, qui ne coûte pas trop cher, qui ait une composition assez sympa et qui nourrit un peu mes cheveux.

 

La note de l’addicte pour L’Oréal Haute Expertise et Wella : 2 étoiles

Et pour The Body Shop :

Et vous, vous saviez tous les noms sous lesquels se cachent les silicones ? Allez, on y va : ceux
qui se terminent par -cone, évidemment (comme ceux qui contiennent le nom “dimethicone” ou “methicone”), mais aussi ceux qui se terminent par -xane (comme cyclopentasiloxane ou polysiloxane), ou encore : dimethiconol, trideceth-12, hydroxypropyl,
behentrimonium methosulfate, (poly)quaternium-(nombre), et tous ceux qui finissent par -monium chloride. Sans oublier les huiles minérales et la paraffine qui ont les mêmes actions que les silicones sur nos cheveux.

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

3 réflexions sur « Masques capillaires # 4 à 6 : Battle entre L’Oréal, Wella et The Body Shop »

  1. Merci pour cette comparaison.
    Article très instructif pour moi.Je prends note de ton explication pour le silicone.J’ai toujours du mal à lire les étiquettes 😉

Laisser un commentaire