Guide pratique numéro 11 bis : Les bonnes manières – Lady Cartland

bonnes-manieres-lady-cartland.jpg

Dites, vous connaissez toutes Barbara Cartland? Mais, si, vous savez, l’auteure britannique de romans d’amour! Et, bien, moi, j’ai eu droit à une incursion dans sa vie privée, si si!

J’ai eu le privilège de recevoir le livre “Les bonnes manières: L’art du chic selon Lady Cartland” écrit par Lady Cartland et publié aux éditions J’ai Lu. Je remercie d’ailleurs tout de suite le site Livraddict et ses membres pour cette opportunité en or et la maison J’ai Lu d’avoir organisé ce partenariat à l’occasion des 10 ans du décès de cette grande dame!

Quatrième de couverture:

Le chic rétro, l’élégance glamour ne sont rien sans les bonnes manières. Comment éviter les faux pas, la gaffe honteuse et, surtout, l’abominable faute de goût?

Ce guide est à l’image de la plus incomprise et la plus célèbre, la plus traditionnelle et la plus impertinente, la plus délicieusement rétro et la plus moderne lady des années soixante: so british!

Mon avis:

Déjà, vous devez vous demander pourquoi j’ai été très intéressée à la vue de ce livre, non? Laissez-moi vous répondre en quelques mots. C’est tout simplement une histoire de tendance: avec Mad Men à la TV, la mode qui consacre le grand retour des années 50 et 60,… Je n’ai pu que craquer à l’idée de m’immerger dans les années 60 avec Lady Cartland! Les bonnes manières ouvrent les portes, autant en profiter pour les réviser (ce n’est pas pour rien que je possède “Le nouveau savoir-vivre des Paresseuses”!)! Je pense que cette attraction pour les bonnes manières vient de mon premier visionnage de “Pretty Woman”, quand je n’ai su répondre à Vivian qui se demandait par quels couverts on devait commencer (on les utilise de l’extérieur vers l’intérieur)!

Tout d’abord, la couverture. J’ai adoré le chic rétro de ce livre, bien loin des publications modernes actuelles de J’ai Lu, c’est certain! Un petit livre gris-bleu, discret, deux élégantes qui discutent habillées comme dans les années 60, la tocuhe d’humour du crocodile gardé en laisse, le marque-page inclus dans le livre (vous savez, le bandeau de tissu qui se glisse entre les pages!),… J’ai craqué pour la présentation “boudoir” de ce petit livret, qui se glisse facilement dans son sac grâce à sa petite taille et à son poids plume.

L’intérieur du livre nous longe directement dans les années 60 (d’ailleurs, il a été édité pour la première fois en 1962!), avec des pages jaunies et des illustrations ça et là de situations de l’époque par Francis Marshall.

Le livre est divisé en chapitres thématiques, du foyer aux conseils matrimoniaux, en passant par les enfants, la correspondance et les occasions officielles.

Ainsi, on trouvera facilement les codes en cas d’urgence, par la suite!

Lady Cartland a écrit ce livre à la première personne. Elle s’y implique vraiment, avec un ton à mi-chemin entre les conseils d’une bonne amie et les remontrances d’une grande dame. L’écriture est certes parfois “vieillotte” (j’ai appris quelques mots au passage!), mais elle reste très facile à lire pour notre époque! D’ailleurs, ce n’est pas un miracle si j’ai dévoré ce livre de plus de 250 pages en 1 jour et demi! Il est vraiment bien écrit et se lit aussi bien qu’un roman, croyez-moi!

Pour ce qui est des conseils contenus dans ce livre, je vous avoue avoir évidemment fait la part des choses. Avec les années, les mentalités évoluent et ce qui était alors strictement interdit est maintenant souvent plus que permis.

J’ai quand même noté des bonnes manières intemporelles (autres que dire “merci”, quand même!) qui sont très utiles à se remémorer!

Je souhaiterais aussi vous faire part des réflexions que m’a apporté la lecture de ce guide de vie. Pour tout vous dire, j’ai oscillé entre la colère face à des propos machistes de l’époque (en gros: la femme peut travailler, mais elle doit rester à la maison si c’est ce qui convient le mieux à son mari et à ses enfants) et la curiosité face aux moeurs bourgeoises de l’époque (pourquoi diable une maîtresse de mais on ne pourrait-elle pas donner des ordres clairs à son majordome? Pourquoi faut-il donc qu’elle fasse comme s’ils venaient de mon mari, en lui disant: “Monsieur m’a demandé de vous dire qu’il souhaite que vous…”?). J’ai rêvé d’avoir moi aussi droit à des cocktails guindés très soumis aux règlements. Bref, lire ce livre m’a vraiment permis de remettre en question ce que j’y lisais, ce n’est pas un manuel sectaire qui nous force à pratiquer tout ce que l’on y lit (de toute façon, je n’ai pas de femme de chambre à demeure)!

Bref, en un mot comme en mille: j’ai adoré la lecture de ce petit livre et je le garderais à mes côtés pendant un bon moment, sans oublier de le relire afin d’y trouver des petits trucs qui facilitent la vie! 🙂

La note de l’addicte: 5 Etoiles

Je remercie encore une fois l’incroyable team de Livraddict et les éditions J’ai Lu pour ce coup de coeur que je vous recommande chaudement pour les raisons évoquées précédemment! Par contre, évitez de l’offrir à quelqu’un sans lui en toucher deux mots, pour ne pas qu’il croit que vous trouvez ses manières odieuses!

Intéressés? Cliquez ici pour retrouver ce livre en vente: Les bonnes manières : L’art du chic selon Lady Cartland   ! 

Challenge Chick Lit

Etant donné que je trouve ce livre très féminin (même s’il contient des passages réservés aux hommes), je le fais participer à mon challenge Chick Lit, si vous le voulez bien! Plus d’informations ICI et LA!

Challenge Read Me I'M Fashion

 

De même, vu que ce guide recelle des trésors de conseils de mode (mettre des longs gants le soir, des courts le matin. Ne pas entrer dans une église sans un chapeau…), il a sa place dans le challenge Fashion! Plus d’infos ICI et LA!

Un commentaire sur « Guide pratique numéro 11 bis : Les bonnes manières – Lady Cartland »

Laisser un commentaire