Livre de chick lit # 45 : L’amour sous les flocons – Stella MacLean

l-amour-sous-les-flocons.jpg

“L’amour sous les flocons” est un roman que j’avais reçu en France en novembre (il est sorti début décembre) et que je voulais lire au plus vite, vu qu’il se passe dans la période des fêtes. J’ai donc demandé à ma mère de l’apporter avec elle à Strasbourg, pour que je puisse l’y lire, et je ne le regrette pas ! Ce roman de Stella MacLean est disponible en librairie en format poche de Harlequin, collection Prélud’, au prix de 6,10 euros.

Quatrième de couverture :

L’hôtel Mirabel a beau être charmant, jamais Marnie n’aurait songé à y passer Noël si on ne l’avait pas suppliée d’y jouer les clientes mystères. Pour rendre service, elle a donc accepté d’endosser ce rôle et de faire secrètement une enquête de satisfaction… Sa rencontre avec Luke, le gérant de l’hôtel, bouleverse tout. Car, immédiatement, un lien incroyable se noue entre eux, ainsi qu’avec son adorable petit garçon. Et très vite Marnie comprend que, si elle veut donner une chance à leur histoire naissante, elle va devoir avouer à Luke la véritable raison de son séjour. Au risque qu’il se sente trahi… et s’éloigne d’elle à jamais.

Mon avis :

Vous commencez à le savoir : avec moi, en cette période festive, c’est livres festifs ! Je vous propose aujourd’hui de découvrir le roman “L’amour sous les flocons” de Stella MacLean, un roman édité dans la collection Prélud’ de Harlequin. Je vous rassure tout de suite : on est loin du roman de gare, ici, c’est juste une romance parfaite pour la saison, rien de plus, rien de moins !

Si j’ai été tout d’abord attirée par son genre et la période à laquelle son histoire se passe, j’ai surtout voulu découvrir ce roman à cause de son héroïne, Marnie, qui effectue, ici, une mission
de client-mystère dans un hôtel paradisiaque. Pourquoi ai-je été tentée par ce détail ? Parce que j’ai moi-même effectué ce pseudo-métier pendant près de quatre ans, et je n’ai hélas jamais eu l’occasion de partir en vacances tous frais payés grâce à lui ! Les situations de rêve, ça fait encore plus rêver quand c’est assez réaliste et proche de nos propres vies !

Passé ce détail, mon oeil avisé d’ex-cliente-mystère a tout de suite vu combien Marie n’était pas douée pour ce job : elle remplissait à la va-vite et quand l’envie lui prenait les questionnaires… et n’était pas très prudente au regard de leur confidentialité. Heureusement, j’étais plutôt là pour découvrir sa romance, à Marnie, sinon elle m’aurait vite énervé, cette greluche ! 🙂

On est d’accord, “L’amour sous les flocons” n’a rien d’un roman à la fin mystérieuse. Mais j’ai néanmoins passé un excellent moment de lecture (dans le lit du gite, dans la gare de Strasbourg et dans le train de nuit que j’ai pris récemment) en compagnie de ce roman. Il a su me faire rêver via la description des paysages paradisiaques de la campagne américaine sous la neige, il a su me toucher via l’histoire du patron de l’hôtel et de son fils (trop chou ! )… et il m’a surtout bien détendue et m’a fait partager son esprit de Noël.

Je ne lui en demandais rien de plus, si ce n’est d’être dépourvu de fautes (certaines lettres manquaient et une phrase très importante dans l’histoire a été tronquée en plein milieu ! ). Heureusement, sa jolie couverture et son format poche super pratique pour voyager rattrapent ces petits désagréments.

La note de l’addicte : 4 étoiles

Et vous, vous connaissiez le métier bizarre de client-mystère ?

Cliquez pour retrouver ce roman en vente : L’amour sous les flocons

TAG : christmas

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

10 pensées sur “Livre de chick lit # 45 : L’amour sous les flocons – Stella MacLean”

  1. Voici un livre qui a l’air plaisant à lire et pile dans la saison !! je ne connaissais pas du tout .
    En ce moment je suis plongée dans “Vengeance en Prada” qui n’est pas mal mais moins bien que le premier quand même! Cela ne m’empêche pas de veiller tard le soir pour le lire !

  2. Il me tenterait bien ce roman je crois!!! c’est le genre de lectures sympathiques sans prise de tête!! je me le note ! Sinon, le métier de client mystère je le connais uniquement car je suis de l’autre côté: au boulot, on a plusieurs visites annuelles de clients mystères!! et c’est quand même bien stressant hein !! mais on a eu la chance jusqu’à maintenant d’en avoir des plutôt sympas 😉 Bisous !

  3. Oui mais souvent quand même les enquêtes mystère portent sur des milliards de points que tu ne fais pas forcément au quotidien! Même si je suis d’accord avec toi sur le fait que quand on bosse bien, il n’y a pas de raison que ça n’aille pas, mais la note peut-être mauvaise si tous les critères ne sont pas remplis! 🙂

Laisser un commentaire