Livre de l’imaginaire # 63 : Felicity Atcock 4 – Sophie Jomain

felicity-atcock-4

Désolée de mon absence de ces derniers jours, j’avais zappé de programmer des articles et, comme convenu, j’ai passé mes journées à travailler sur ma thèse… Tout reprend dès maintenant avec ma chronique de Felicity Atcock 4 de Sophie Jomain : Les Anges sont sans merci. Bonne lecture !

Quatrième de couverture :

Des fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m’ont mise K.O., ça, c’est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s’il y a bien un truc qu’il ne faut jamais faire sous peine de représailles, c’est voler à une femme ce qu’elle a de plus cher. Alors c’est vrai que je n’ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l’arrière-train, même si pour ça je dois d’abord faire face à ce que je redoutais le plus : la trahison.

Mon avis :

Je vous expliquais la difficulté d’écrire une chronique de tomes 3 et suivants dans ma chronique sur Les Anges sont de mauvais poils, le troisième opus de la saga Felicity Atcock de Sophie Jomain. Mais j’ai vraiment envie de populariser encore plus cette auteure de talent, à mon humble niveau. Donc me voici pour vous parler Les anges sont sans merci, alors… lançons-nous !

Si l’on en croit la soixantaine de personnes qui ont noté ce livre sur Goodreads, ce tome est quasi aussi bon que le précédent… et je dois dire que je suis plutôt d’accord. Ce fût encore une fois un plaisir de retrouver Felicity, cette héroïne haute en couleur et au verbe tout aussi haut. Retrouver (presque) tous les personnages de la saga fût tout aussi plaisant, et découvrir le vrai visage des méchants du cliffhanger du précédent tome fût pour moi une surprise, quand bien même je suis au jus quant aux mythes et légendes irlandais / écossais (qui n’ont rien à voir avec du Disney, mais je n’en dirai pas plus)… Et moi, quand je lis, j’aime les surprises !

Ce tome 4 s’enchaîne directement après la lecture du cliffhanger de fou de la fin du tome 3, on retrouve donc Felicity au fond du trou, et avec des ennuis jusqu’au cou. L’action est au RDV, cela va vite… un peu trop peut-être car la fin arrive sur les chapeaux de roue (ce qui rend l’histoire un poil irréaliste, mais on parle de vampires, d’anges, de loups-garous… donc on ne lit pas Felicity Atcock pour la crédibilité ! ). Dans tous les cas, du début à la fin, il n’est pas alors difficile de compatir devant les malheurs de Felicity (même si je ne suis pas maman), et de s’inquiéter du sort qui est réservé à elle ainsi qu’à ses proches (mais je suis une personne sociable, j’ai des amis et de la famille)…

Bref, ce que je veux vous dire depuis tout à l’heure, en fait, c’est que j’ai encore une fois été happée par ce roman de Sophie Jomain ! Je vous parle bientôt du tome 5, cela vous laisse un peu de temps pour rattraper le temps perdu et vous (re)lancer dans cette lecture entre-temps !

La note de l’addicte : 5-Etoiles

Et vous, vous vous y connaissez en mythes écossais et irlandais ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente : http://amzn.to/2dxAr6t

Rendez-vous sur Hellocoton !

Save

Save

Laisser un commentaire