Livre jeunesse # 101 : Brune du Lac – La dernière épreuve

brune du lac

Et c’est parti pour ma chronique de Brune du Lac, La Dernière épreuve ! C’est une mini-série de livres pour enfants dont les tomes valent 6,90 euros pour 32 pages éditées par Nathan Jeunesse. Mais que valent-ils au sens non-monétaire du terme ? Réponse ici !

Quatrième de couverture :

Le dénouement des aventures de Brune du Lac !
Brune a retrouvé la trace de sa mère : Dame Isabeau vivrait recluse dans le château de Sire Arnaldur, un étrange seigneur sur lequel courent les pires rumeurs. En ce jour de la Saint-Georges, il ouvre exceptionnellement sa forteresse à qui lui apportera une bête fabuleuse… Brune a un plan : déguiser l’ourson Arthur en bête fabuleuse, puis… improviser ! La jeune chevalière ne mesure pas encore l’étendue du danger… Retrouvera-t-elle sa mère ?

Mon avis :

J’ai reçu ce volume de la saga enfants Brune du Lac dans le cadre d’un envoi sauvage, comme on dit. Et, une fois n’est pas coutume, j’ai passé un bon moment avec ce roman dont je ne suis pas le public-cible !

C’est en lisant ce livre que j’ai compris qu’il s’agissait de la suite d’une saga car les personnages ne nous sont pas présentés quand ils apparaissent dans l’action. Qu’à cela ne tienne, j’ai tenu bon et poursuivi ma lecture de La dernière épreuve, de Christelle Chatel et Sébastien Pelon, essayant tant bien que mal de retenir les noms et leurs rôles au passage. Heureusement, c’est assez facile : le nombre de personnage est assez limité et on comprend bien l’histoire qui se trâme.

L’histoire est sympa, les rebondissements sont légions même s’ils ne sont pas tous super originaux. C’est quand même un peu gentillet sur la fin, trop gentillet même, mais j’ai passé un bon moment de lecture et je me doute que ceux qui ont lu les précédents Brune du lac vont apprécier.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la saga, sachez que même s’il y a écrit “dès 7 ans”, j’ai trouvé le vocabulaire un peu trop élaboré pour des enfants de cet âge, je recommanderai cette lecture pour les élèves de CE2 doués, ou même des CM. Car, un peu comme le genre fantasy a tendance à avoir un registre assez lourd, même pour les adultes, cette histoire d’aventure sera un peu trop difficile pour les tout jeunes lecteurs. Du moins, à mon (humble) avis !

La note de l’addicte : 4-etoiles

Et vous, vous trouvez parfois les livres pour enfants trop gentillets ?

Cliquez pour retrouver ce livre en vente :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire