Bases à paupières # 2 et 3 : Battle entre Urban Decay et Benefit !

bases paupieres

Depuis que je connais les bases à paupières, je ne peux plus m’en passer ! Pour peu que vous n’ayez pas les paupières trop grasses, elles vous changent la vie : fini le fard à paupières qui file en cours de journée, le maquillage est vraiment intact en fin de soirée ! Bonus : le démaquillage reste aisé.

Mais encore faut-il utiliser la bonne base à paupières car, croyez-moi, tous les produits ne se valent pas. Je vous avais déjà parlé de la Bare Minerals qui ne me plaisait pas du tout, voyons maintenant qui gagne ce duel entre le must-have de Urban Decay, Eyeshadow Primer Potion (en Original), et le challenger de Benefit : Stay Don’t Stray (en gros, c’est “reste en place, ne file pas”).

eyeshadow primer potion

On commence avec l’Original Eye shadow Primer Potion de UD. Je l’ai possédé dans de très nombreuses versions, en miniatures comme en full size (comme ce flacon-pot de 10mL). Depuis, il est en vente en tube de 11mL pour 20 euros, ce qui permet de le finir jusqu’à la dernière goutte et donc de rentabiliser cet investissement qui dure plus d’un an, à raison d’une utilisation quotidienne (très peu de produit suffit à chaque fois).

Franchement, ce produit iconique mérite sa popularité, je le rachèterais les yeux fermés. Il suffit de l’étaler sur la paupière, et quelques secondes après, on peut appliquer son fard à paupières poudre par-dessus. Ce dernier sera aussi facile à étaler / estomper qu’avant… mais surtout il restera en place toute la journée. Même si votre journée dure 20 heures d’affilée (testé et approuvé par moi). Cela marche avec les fards de quasi toutes les marques, c’est presque magique, je comprends mieux pourquoi cela s’appelle une “potion” ! Je ne l’utilise pas avec les fards crème, ceci-dit…

Justement, en parlant de textures crémeuses, je l’utilise aussi pour faire tenir mon correcteur anti-cernes plus longtemps ! Je le place, là encore, là où je compte appliquer mon anti-cernes, je l’étale bien, et je peux alors étaler mon correcteur comme à mon habitude. Par contre, là, je suis mitigée : cela augmente un peu la tenue de mon correcteur, mais ce n’est pas infaillible, et de loin. Dommage !

stay stray benefit

La base Stay Don’t Stray de Benefit et moi, c’est une toute autre histoire. Vu qu’elle vaut quasiment le même prix que la Urban Decay, je pensais avoir affaire à la même qualité de produit, mais il n’en est rien. Franchement, en deux mots (ou un peu plus), elle augmente à peine la tenue de mes fards, ceux-ci migrent invariablement en milieu de journée en sa compagnie. On notera que cela fait cet effet même en utilisant des fards Benefit… Quelle déception !

Au final, l’Eyeshadow Primer Potion de Urban Decay en Original gagne par KO cette battle de bases à paupières. Je précise bien qu’il s’agit de la Original car, hélas, ce n’est pas le cas de certaines variations de ce produit… mais, ça, c’est une autre histoire que je vous conterai plus tard !

La note de l’addicte pour UD : 5-Etoiles2

Et pour Benefit : 1-etoiles

Et vous, vous avez testé ces produits ? Qu’en avez-vous pensé ?

Retrouvez les produits Urban Decay et Benefit en vente chez Sephora !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur : platinegirl

Cyrielle alias platinegirl. 28 ans, bac +7 en biosciences. Ex-toulousaine, à Exeter (UK) pour sa thèse.

4 réflexions sur « Bases à paupières # 2 et 3 : Battle entre Urban Decay et Benefit ! »

  1. Coucou, j’ai déjà eu la UD ; mais c’était à une époque où je me servais de ce genre de bases uniquement de temps à autres, sans vraiment y prêter attention ! donc je ne saurais trop dire ! en tout cas ce que je peux dire c’est, maintenant que je ré-utilise ces bases de façon quasi quotidienne, j’aime énormément celle de chez Too faced: shadow insurrance ! si cela peut te donner une idée pour un futur achat peut-être 😉 mais j’aimerais beaucoup tester celle de chez Kiko, afin de voir si la différence de prix vaut vraiment le coup ou pas !

Laisser un commentaire